Fête des ainés à l’EHPAD de Menez-Kergoff

C’est un week-end festif qui s’est tenu à l’EHPAD, avec plusieurs animations particulièrement appréciées des résidents comme des visiteurs.

 

Vendredi 19, la structure recevait la visite des Fosbrooks – Great British Clog Dancers (notre photo), venus de Manchester dans le cadre du Mondial’Folk de Plozévet. Composé d’une vingtaine de jeunes artistes, la troupe pratique le « clogging », une danse mélangeant le folklore des Appalaches et les mouvements de la danse irlandaise. Une prestation remarquée, d’autant que plusieurs jeunes réalisent la prouesse de mélanger violon et danse, chant et claquettes. Nul doute que ce spectacle a ravi tous les nombreux spectateurs présents.

Un repas très apprécié des résidents a démarré la Fête des Aînés.

Un repas très apprécié des résidents a démarré la Fête des Aînés.

 

Samedi 20, l’EHPAD organisait sa première « Fête des Aînés ». A partir de 13 heures, les élus et les familles des résidents étaient conviées pour le repas. Raynald Tanter, maire, et Marie-Claire Dupont, première adjointe, représentaient la Mairie de Penmarc’h aux côtés des élus de Treffiagat et du Guilvinec, les trois communes formant le syndicat intercommunal de gestion de l’EHPAD. S’en est suivi un après-midi récréatif autour de différents jeux dans une ambiance bon enfant. Un loto et une vente de gâteaux étaient également au programme. Les visiteurs ont ainsi pu apprécier le dynamisme des animations et partager un moment convivial avec les résidents.

Montée du Phare d’Eckmühl : 10ème édition et un record !

C’est une épreuve désormais connue et reconnue dans le monde de la course à pied et bien au-delà : la dixième édition de la Montée du Phare d’Eckmühl, qui se déroulait ce samedi à la pointe de Saint-Pierre, a tenu toutes ses promesses.

Des coureurs concentrés prêts à prendre le départ et à gravir les 305 marches pour parvenir au sommet.

Des coureurs concentrés prêts à prendre le départ et à gravir les 305 marches pour parvenir au sommet.

Ils étaient 122 courageux à défier les 65 mètres de haut et les 305 marches les menant au sommet pour un contre-la-montre hors-normes : un départ toutes les minutes et à l’arrivée, des résultats qui impressionnent. Maxime Signorino, âgé de 17 ans et originaire de Pont-l’Abbé, remporte sa troisième victoire en réalisant un temps de 46 secondes 56, soit, tout de même, plus de 6 marches et demi par seconde. Et quand on lui demande s’il a une technique particulière : « quatre par quatre, cinq par cinq, et on voit s’il reste du jus ! ». Une excellente performance, à deux centièmes seulement de son propre record établi l’an passé, unanimement saluée par la foule venue nombreuse sous un soleil radieux.

 

Record du monde battu, par contre, et même par trois concurrentes, chez les femmes, où Agathe Guillemot, elle aussi vainqueur l’an dernier et elle aussi de Pont-l’Abbé, a amélioré son temps de deux secondes : 1’10’’64, trois dixièmes devant sa dauphine, Lorraine Gabriel, venue spécialement pour l’occasion du Stade Français à Paris.

Agathe Guillemot et Maxime Signorino, les deux vainqueurs de cette édition 2016

Agathe Guillemot et Maxime Signorino, les deux vainqueurs de cette édition 2016

Des performances naturellement saluées par Raynald Tanter, Maire de Penmarc’h, à l’occasion de la remise des prix, offerts en partenariat avec des artisans et artistes peintres locaux. Outre le sport, ont également été soulignés l’intérêt de cette manifestation pour la mise en valeur du patrimoine.  Preuve de son succès : si de telles courses fleurissent maintenant un peu partout en France, on se souviendra que la première était à Eckmühl !

 

Une course internationale et unique à la fois, faite d’efforts et de records à pointe bigoudène, voilà donc ce qui fait la réussite de la Montée du Phare. Tous se sont accordés pour le dire : à l’année prochaine, pour fêter les 10 ans !

Raynald Tanter, maire de Penmarc'h, félicite les vainqueurs de la Montée du Phare 2016.

Raynald Tanter, maire de Penmarc’h, félicite les vainqueurs de la Montée du Phare 2016.

L’ensemble des résultats est consultable sur le site du Club Athlétique Bigouden. Revivez également la course à travers ce reportage réalisé par bigouden.tv.

 

Et pour ceux qui voudraient profiter de la vue, en prenant toutefois un peu plus de temps à la montée, rappelons que le Phare d’Eckmühl est ouvert jusqu’à fin septembre de 10h30 à 18h30 puis tous les après-midis de 14h à 18h jusqu’au 11 novembre.

 

Evènement

ForumDe nombreuses associations seront présentes à la salle Cap Caval. Le public aura le choix entre des activités culturelles, sportives et divers loisirs. Ce forum sera le moment opportun pour choisir ses activités pour commencer cette nouvelle rentrée.

Infos pratiques

Samedi 3 septembre de 14h à 18h

Salle Cap Caval – Avenue de Skibbereen

Entrée gratuite

Accessible à tous

Sauveteurs des plages : un excellent bilan

Ce samedi matin, la municipalité recevait les sauveteurs des plages et les sapeurs-pompiers de Penmarc’h, pour faire le point sur la saison écoulée.

 

Un constat unanime : malgré une fréquentation des plages en hausse, due au temps très clément, le nombre d’interventions ou d’incidents connaît une nette diminution. Seule une quarantaine de personnes se sont vues prodiguer des soins par les sauveteurs, essentiellement pour des blessures mineures. De bons chiffres salués par Raynald Tanter, maire de Penmarc’h, qui y voit la récompense de l’important travail préventif mené par les volontaires des deux postes de secours de Pors-Carn et du Steir. Rappeler les consignes de sécurité, rassurer les baigneurs, veiller à la tranquillité des plages : telles sont aussi les missions des sauveteurs présents tous les après-midis en juillet et en août.

 

Steven Le Du, sapeur-pompier de Penmarc’h et responsable des postes de secours, a également souligné la bonne entente et coopération facilitée qui s’est instaurée avec l’ensemble des acteurs du littoral : SNSM, services techniques de la ville, centre nautique, professionnels du littoral, etc… Des exercices réguliers ont été conjointement menés avec le nouveau jet-ski de la station SNSM de Saint-Guénolé, pour favoriser, en cas de besoin, la complémentarité des interventions dans l’eau et sur la plage.

 

Les élus municipaux ont en outre pu apprécier le dynamisme et la grande disponibilité des sauveteurs, et ont souligné l’importance de cette rencontre annuelle, permettant d’avoir des avis éclairés sur la vie de nos plages pendant l’été.

 

Après avoir chaleureusement remercié les sauveteurs de leur implication, M. Tanter a indiqué qu’une réflexion serait menée pour l’amélioration des conditions d’accueil des volontaires, actuellement logés dans les locaux de la commune à Saint-Guénolé devenant inadapté, et sur les différents usages des plages… en espérant que la saison prochaine soit tout aussi agréable que celle qui s’achève.

 

(De gauche à droite sur la photo : Marie-Claire Dupont, première adjointe au maire, les sauveteurs des plages, Jean-Louis Buannic, adjoint au maire, Raynald Tanter, maire de Penmarc’h, Steven Le Du, sapeur-pompier, Maurice Le Floc’h, adjoint au maire). 

 

Phare et Vieux Phare : visite de l’Agence de Développement Touristique

Jeudi 25 août, Michaël Quernez, Président de l’agence de développement touristique en Finistère accompagné de son Directeur, Xavier Druhen sont venus à la rencontre des acteurs locaux du tourisme en pays Bigouden sud. Ils ont entamé leur visite à la pointe de Saint-Pierre où ils ont été accueilli par Raynald Tanter, Maire de Penmarc’h et Président de la communauté de communes,  Katia Gravot, chargée de la promotion du territoire et du tourisme, Mme Tanneau Nathalie du conseil général du Finistère, Karine Cosquéric, adjointe au tourisme de Penmarc’h et Alexandra Coatmen, animatrice du patrimoine. Pendant la visite du phare d’Eckmühl et des expositions du Centre de découverte maritime au vieux phare de Penmarc’h, les échanges ont porté sur l’activité des deux sites et de leurs spécificités, des problématiques et des différents projets de rénovation et de réhabilitation en cours.
(Sur la photo, de gauche à droite : Xavier Druhen, directeur de l’Agence de Développement Touristique (ADT), Nathalie Tanneau, conseillère départementale, Katia Gravot, vice-présidente de la CCPBS chargée du tourisme, Raynald Tanter, maire de Penmarc’h, Michaël Quernez, président de l’ADT, Karine Cosquéric, adjointe au maire chargée du tourisme, Alexandra Coatmen, animatrice du patrimoine) 

Ruisseau de Penmarc’h : une vaste étude est lancée

Dans le cadre des opérations de reconquête de la qualité de l’eau et des milieux menées, le syndicat mixte de du SAGE Ouest-Cornouaille (« Ouesco ») mène des opérations de surveillance et de diagnostic sur la qualité physique et la continuité écologique des cours d’eau.

 

Samuel Guichard, technicien du SAGE, prospectera l'ensemble du ruisseau de Penmarc'h.

Samuel Guichard, technicien du SAGE, prospectera l’ensemble du ruisseau de Penmarc’h. (© Le Télégramme)

Samuel Guichard, technicien du SAGE, interviendra dans ce cadre pour prospecter le ruisseau de Penmarc’h à partir de la semaine prochaine. Une étude vaste puisqu’elle comprendra une évaluation des débits, des lignes d’eaux, des berges et du lit des ruisseaux, ainsi que de la continuité écologique (poissons, écosystème, …). Ces précieuses données seront présentées prochainement à un groupe de travail composé d’associations environnementales, de pêcheurs, d’élus, de citoyens, de gestionnaires d’espaces naturels, etc… Elles permettront de réfléchir à l’opportunité de programmes d’actions visant à la protection et à la conservation du ruisseau. Les activités du SAGE ont ainsi permis, depuis sa création pourtant récente, d’améliorer significativement la qualité de l’eau.

Le ruisseau de Penmarc'h s'inscrit dans un vaste ensemble hydrographique dans le Pays Bigouden.

Le ruisseau de Penmarc’h s’inscrit dans un vaste ensemble hydrographique dans le Pays Bigouden.

 

Sur l’ensemble du territoire de l’Ouest-Cornouaille, ce sont ainsi plus de 700 kilomètres de ruisseaux qui ont été ou vont être prochainement étudiés par le SAGE. Parmi eux, les 27,8 kilomètres du ruisseau de Penmarc’h, situés entre notre commune et Plomeur, couvrent notamment les marais de la Joie et de Lescors, des lieux particulièrement propices à la croissance de certaines espèces, telles les anguilles. Un comptage avait déjà été réalisé en 2014 et avait mis en avant l’amélioration notable de la qualité du milieu et des signes positifs pour le développement de la faune.

Retrouvez plus d’informations concernant le SAGE Ouesco sur son site internet.

 

Logo OUESCO SAGE

Fin des vacances à l’ALSH

Le mois d’août s’est particulièrement bien déroulé à l’accueil de loisirs (ALSH) de Penmarc’h avec une moyenne de 80 enfants par jour. Comme à chaque période de vacances les enfants ont pu participer à de nombreuses activités :

Stage tahitien avec séances de surf

Stage tahitien avec séances de surf

  • un stage « reporters en herbe », avec tournage et montage d’un film par les enfants, en collaboration avec le journaliste Erwan Larzul. Ils ont pu apprendre à décrypter les médias et se mettre dans la peau de véritables petits reporters en réalisant des interviews.
  • un camp à Quiberon avec une journée à l’Ile d’Houat
  • Un camp « Sensation et Evasion » avec une journée aux Glénans et animation de Marion Diard de l’association Bretagne Vivante autour d’un grand jeu de l’oie sur la faune et la flore de l’archipel.
  • Un stage Tahiti avec haka, danse tahitienne et séances de surf.

 

Et dans les locaux de l’accueil de loisirs, à Kerity, les enfants ont également bien profité de l’été : sorties, Olympiades, grands jeux, expositions, land-art, plage, cinéma, chasse au trésor, jeux d’eaux et baignades !

 

Jeudi dernier enfin, les enfants avaient convié leurs parents pour le traditionnel spectacle de fin de vacances sur le thème des îles. Au programme, projection de diaporamas et de films, chants, danses tahitiennes : chacun a pu présenter ce qu’il avait préparé et répété avec patience avec l’aide des animateurs durant tout le mois d’août. L’après-midi s’est terminée par un grand buffet installé dans la cour.

 

L’équipe de l’accueil de loisirs prend un peu de repos et reprendra de plus belle pour une nouvelle année à partir du mercredi 7 septembre.

 

La fête de fin d'été à l'ALSH a attiré de nombreux parents venus apprécier le spectacle sur les îles.

La fête de fin d’été à l’ALSH a attiré de nombreux parents venus apprécier le spectacle sur les îles.

Fin d’été à l’Espace-Jeunes

Le programme se termine pour l’espace-jeunes de Penmarc’h. L’été s’est bien déroulé, avec diverses activités proposées, sans oublier l’implication des jeunes dans leur mise en place. Les points forts : La soirée Casino royale, le Pen Lanta (Koh Lanta version penmarchaise) ou encore un jeu de piste dans Kérity. Différents stages ont été proposés : un stage de dessin, encadré par Pépito Création, un stage surf par la Rise up School ainsi qu’un stage Hip-Hop par la New School de Quimper.

 

Un camp « plongée » à Quiberon au mois de juillet, et un autre « activités nature » au lac de Guerledan au mois d’Août, ont permis à une quarantaine de jeunes de découvrir d’autres espaces naturels en Bretagne.

 

La fréquentation a été bonne durant les deux mois passés et de nouvelles idées sont apparues pour l’été prochain. Les jeunes se montrent intéressés à construire de nouveaux projets de vacances. La suite l’année prochaine !

 

La réouverture de l’espace jeunes aura lieu le mercredi 7 septembre. L’équipe d’animation attend le public pour proposer un programme d’activités jusqu’aux vacances de la toussaint.

Open de tennis : l’argentin De Marco vainqueur à Penmarc’h

Hier mercredi se déroulait la finale du tournoi de tennis de Penmarc’h, qui regroupe chaque année près d’une centaine de joueurs dans les différentes catégories.

 

C’était l’occasion pour les organisateurs et les invités de pouvoir apprécier la qualité des travaux réalisés cet hiver pour la réfection des courts extérieurs. L’investissement de la commune de Penmarc’h, à hauteur de 70.000 €, a permis de concrétiser les recommandations de la Ligue de Bretagne de Tennis, représentée lors de cette dernière journée par son vice-président Alain Bauge.

 

Côté sportif, c’est le jeune argentin Nicolas de Marco, 17 ans seulement, qui s’est imposé dans le tableau masculin. Ayant déjà participé à plusieurs compétitions internationales, il remporte à Penmarc’h une belle victoire. La coupe du tournoi et le prix associé lui ont été remis par Raynald Tanter, maire de Penmarc’h, et Marie-Claire Dupont, première adjointe, ainsi que par Nathalie Tanneau, conseillère départementale du canton de Pont l’Abbé.

 

Alain Bauge, de la Ligue Régionale de Tennis, Nathalie Tanneau, conseillère départementale, Raynald Tanter, maire de Penmarc'h, félicitent Nicolas de Marco, vainqueur du tournoi.

Alain Bauge, de la Ligue Régionale de Tennis, Nathalie Tanneau, conseillère départementale, et Raynald Tanter, maire de Penmarc’h, félicitent Nicolas de Marco, vainqueur du tournoi.

Un été … au Musée de la Préhistoire

C’est un été riche en animations et en découvertes que nous propose le Musée de la Préhistoire Finistérienne, à Pors-Carn. Les nombreux visiteurs ayant franchi ses portes cette saison encore ne s’y sont pas trompés.

 

Les visiteurs sont nombreux encore cette saison au Musée.

Les visiteurs sont nombreux encore cette saison au Musée.

La fréquentation s’annonce une nouvelle fois satisfaisante : une excellente avant-saison, avec la venue de vacanciers français mais aussi étrangers (près de 25 % de visiteurs allemands) et un mois de juillet honorable récompensent les efforts de la régisseuse, Valérie Dufour, qui a pu compter sur le soutien de la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud, gestionnaire du site depuis 2014. Quelques travaux d’aménagement ont ainsi permis d’améliorer les conditions de travail et d’accueil des visiteurs, permettant au plus grand nombre de visiter les collections uniques du musée.

 

Rappelons en effet que le fonds est riche de plus de 3.000 pièces archéologiques issues de l’ensemble du Finistère : céramiques, poignards, outils, pointes de flèches, ainsi que des ossements humains particulièrement bien conservés. L’ensemble couvre l’ensemble de l’époque préhistorique, du Paléolithique jusqu’à l’Age du Fer, avec quelques incursions dans le monde gallo-romain et le Haut Moyen-Age. Et les réserves n’ont sans doute pas encore livré tous leurs secrets…

 

Hâches à douille

Le musée regorge de collections particulièrement bien conservées. Ici, un dépôt de haches à douilles daté de l’ Age du Bronze final.

Pour preuve de l’importance et de la qualité des collections, la fréquentation de scientifiques français et internationaux est remarquable : aux chercheurs de l’Université de Rennes I (propriétaire du fonds) et du CNRS, se sont cette année ajoutées les venues de spécialistes de renommée mondiale, tels le Pr. Timberlake de l’Université de Cambridge, ainsi que des universitaires suisses, italiens ou encore américains. Ces derniers organisent d’ailleurs des archeological tours, permettant à des amateurs éclairés de découvrir la préhistoire bretonne : le musée de Pors-Carn est tout naturellement un arrêt particulièrement apprécié.

 

Si le rayonnement scientifique est notable, l’accueil du grand public n’en est pas moins développé. Chaque semaine, sont organisés des évènements qui attirent toujours une foule nombreuse : les visites guidées du musée ou du parc des mégalithes font le plein, tout comme les différentes animations. La découverte des sites archéologiques de Penmarc’h à vélo, nouveauté de cette année 2016, affiche complet plusieurs jours à l’avance.

 

Le musée propose également des ateliers animés par des spécialistes : la fonte des minerais, la céramique, les origines de la musique, ou encore la présentation de la vie d’un chasseur-cueilleur complètent fort opportunément la visite du musée. Le 3ème lundi de chaque mois, place aux conférences : objets de la Préhistoire, archéologie des images ou encore géologie locale, permettent de mieux appréhender le contexte des pièces présentées.

 

La conférence Lucie Dutheil a permis aux curieux d'en apprendre davatange sur l'histoire du Musée.

La conférence de Lucie Dutheil a permis aux curieux d’en apprendre davantage sur l’histoire du Musée.

Lundi 15 août, c’était au tour de Lucie Dutheil, ayant réalisé un travail approfondi sur l’histoire du musée dans le cadre de ses études à l’Université de Rennes I, de présenter ses conclusions : les amateurs ont pu y découvrir comment s’était créé le musée dès 1923, à partir d’une société savante, l’Institut Finistérien d’Etudes Préhistoriques. L’organisation du musée, la présentation de ses collections, les projets d’agrandissement dont il a fait l’objet, et les personnages, pour certains hauts-en-couleur, qui l’ont fait vivre : un condensé d’une riche histoire intellectuelle et muséographique qui a permis de formuler des pistes de travail pour le réaménagement fonctionnel du site. Une étude plus approfondie sera d’ailleurs menée à la rentrée.
Il n’y a donc pas de temps mort au Musée de Pors-Carn. Et la fin de saison s’annonçant encore pleine de surprises, il n’y a aucune raison de ne pas en profiter pour le découvrir ou le redécouvrir !

 

 

Pratique. Le musée est ouvert jusqu’au 28 août tous les jours de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h, puis, jusqu’au 30 septembre et pendant les vacances scolaires, tous les jours de 14h à 18h, sauf le vendredi. Livret-jeux pour les enfants.

Mercredi 17-24-31 août à 11h : Visite guidée des collections (durée : 1h30)
Jeudi 18-25 août à 14h (à 15h en anglais/allemand) : Visite guidée du parc des mégalithes
Tous les jeudis matin à 10h jusqu’au 29 septembre : Le patrimoine mégalithique à vélo (durée : environ 2h)

Vendredi 19 août à 11h : Atelier « chasseur-cueilleur ». Que mangeaient nos ancêtres à l’Age de Pierre ? Quelles étaient leurs techniques ? Découverte sur la plage de Pors-Carn
Lundi 19 septembre à 18h30 : Conférence « Habitants de la Torche » par G. Marchand du CNRS
Lundi 31 octobre : Après-midi et soirée spéciale « Tri Nox Samoni », le musée se prépare pour entrer dans la nuit
LOGO