Installation d’une infrastructure de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables (IRVE) à Saint-Guénolé

C’est dans le cadre du schéma directeur pour le déploiement des infrastructures de charge de véhicules électriques en Finistère que la commune de Penmarc’h a répondu favorablement au développement des véhicules électriques sur son territoire. Cela explique que la ville, en partenariat avec le Syndicat Départemental d’Énergie et d’Équipement du Finistère (SDEF), a décidé d’installer une borne de recharge de véhicules électriques à Saint-Guénolé. L’installation de cette borne de recharge pour véhicules électriques est située dans la rue des Conserveries, au niveau de l’angle de la rue Lucien Le Lay (à proximité de la pharmacie et de la fleuriste). Elle est signalée par un marquage vertical et horizontal. D’autres bornes devraient être installées sur la commune.

Ces bornes électriques permettent de recharger gratuitement en mode rapide selon l’état initial de charge des batteries. La charge se coupe automatiquement dès que la batterie est pleine. Cette installation a été réalisée sous la condition que la commune confirme son engagement à la gratuité du stationnement pour les véhicules électriques sur les emplacements de stationnement.

L’installation de cette borne est prise en charge intégralement par le SDEF.

Légende de la photo de gauche à droite : Jean-Louis Buannic, adjoint chargé des travaux, Robert Le Corre, électricien des services techniques et Michel Frin, conseiller délégué aux réseaux,  devant la borne à Saint-Guénolé.

Conseil municipal

Vendredi 28 Octobre à 20h30

Conseil Municipal – Maison Pour Tous

Ordre du jour : installation du nouveau conseiller municipal suite à une démission, modification des compositions des commissions communales, validation du rapport de la Commission Locale d’Évaluation des Charges Transférées (CLET) de la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud (CCPBS), décisions modificatives pour le budget principal, budget annexe assainissement, budget annexe camping, budget annexe cinéma, attribution d’une aide pour les fournitures scolaires des collégiens Penmarc’hais, avis consultatif relatif aux territoires de démocratie sanitaire, constitution d’une Société Publique Locale (SPL) pour l’Office de Tourisme…

Spectacle « La coutume des drôles »

Mercredi 2 novembre à 15h

Dans le cadre de l’anniversaire de la convention des droit de l’enfant

Salle Cap Caval – Entrée gratuite – À partir de 7 ans

“Il était une fois un petit garçon qui travaillait dans l’atelier d’un Maître bottier.

Il était une fois…. Il était une fois….. hélas, non, il n’était pas une fois, il était toutes les fois, il était tous les jours et du matin au soir, un petit garçon qui travaillait et qui travaillait dur, dans l’atelier d’un artisan Maître bottier.”

Ainsi commence l’histoire de Petit Jean, le héros de ce conte faussement traditionnel….

Petit Jean décide de se rendre au palais du Roi afin de lui demander le droit de ne plus travailler alors qu’il n’est encore qu’un enfant. “Il a été un enfant, il s’en souviendra, il comprendra et ce droit il donnera”.

En chemin, il fait la rencontre d’autres enfants qui connaissent, ou ont connu, des situations bien difficiles et décident, eux aussi, de se rendre au palais afin d’obtenir de nouveaux droits.

C’est ainsi que l’enfant sans nom, Lana la jeune fille privée d’école, Jacquot le petit handicapé, Adalbert l’enfant soldat, le Petit Chaperon Rouge Petit Poucet et Petit Jean se retrouvent devant le Roi et ses conseillers pour écrire une Charte qui établit des droits qui désormais les protégeront.

A travers les scènes de ce conte aux allures de légende médiévale, les principes qui ont régi l’écriture de la convention des droits de l’enfant sont explicités et illustrés. Quelques joyeux anachronismes et les commentaires du conteur permettent un ancrage dans la réalité du jeune spectateur d’aujourd’hui.

Départ en retraite de 4 agents municipaux

Vendredi 21 octobre, la municipalité a officialisé le départ en retraite de Margaret Carrer, Marie-Pierre Lucas, Serge Le Floch et Denis Stéphan. Un moment de convivialité, riche en souvenirs et en émotions qui a réuni les élus, employés municipaux, amis et familles des agents.

Tout au long de son discours, Raynald Tanter, Maire, a souligné le travail et l’engagement de ces agents tout au long de leur carrière. « Cette cérémonie est destinée à mettre en valeur leur investissement au service de Penmarc’h et de sa population. Ils ont apporté, par leur personnalité, une plus-value à la fonction de fonctionnaires territoriaux » a commenté M. le Maire.

Margaret Carrer, après avoir travaillé dans différentes entreprises, est entrée comme Agent Territorial Spécialisé des Écoles Elémentaires (ATSEM) le 21 janvier 1991. Elle a fait valoir ses droits à la retraite le 1er mai 2016. Marie-Pierre Lucas est entrée au service de la commune en 1980 en qualité de cuisinière et économe à l’école de Kérity. Elle a fait valoir ses droits à la retraite le 1er mai 2016 également, Raynald Tanter lui a remis la médaille d’argent du travail. Serge Le Floch, ancien pompier de la ville de Paris, est entré au service de la commune le 1er mars 1982 et a occupé les fonctions de conducteurs d’engins aux services techniques.

Départ du directeur général des services

Denis Stéphan est né à Honfleur en juillet 1954, il revient avec ses parents à Penmarc’h à l’âge de 16 ans. Il obtient un baccalauréat littéraire, puis intègre l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) à Brest où il décroche une maîtrise de droit public. Denis Stéphan est entré à la Mairie de Penmarc’h en qualité de chef de service en janvier 1980 ; un poste qui évoluera en Directeur Général des Services. Pendant sa carrière qui a duré 36 ans, Denis Stéphan a connu cinq maires (Roger Coquelin, Pierre Draoulec, Corentin Cadiou, Jacqueline Lazard et Raynald Tanter). Tout au long de sa carrière, Denis Stéphan aura mené de nombreuses actions et différents chantiers que supposent les mandatures successives.

Nous leur souhaitons à tous les quatre de passer une très bonne, très longue et très heureuse retraite.

Légende de la photo de gauche à droite, au premier rang : Raynald Tanter, Serge Floch, Marie-Pierre Lucas, Margaret Carrer et Denis Stéphan. Au second rang, les 4 adjoints : Nathalie Poulard, Jean-Louis Buannic, Marie-Claire Dupont et Dominique Plouhinec

Révision des listes électorales

Avis aux électeurs

L’inscription sur les listes électorales n’est pas seulement un devoir civique, mais résulte également d’une obligation légale en vertu de l’article L. 9 du code électoral. Elle est indispensable pour pouvoir voter.

Consulter l'arrêté

Consulter l’avis aux électeurs

Claudio Capéo tourne son dernier clip à Saint-Pierre

claudio-capeo-1Au début de cette semaine, Claudio Capéo a tourné son dernier clip à Saint-Pierre, sur le site des phares et à la Pointe de Pen Hir en presqu’île de Crozon. Claudio Capéo, le chanteur à l’accordéon, s’est fait connaître du grand public en participant à la saison 5 de The Voice, célèbre émission de télé crochet. Son troisième album se classe numéro un des ventes en France pendant cinq semaines de suite en juillet 2016, dont le single « Un homme debout » connaît un véritable succès sur toutes les ondes.

Le tournage à Penmarc’h

Plusieurs scènes ont été filmées au Vieux Phare, au Phare d’Eckmühl et au port de Saint-Pierre. Une belle opportunité pour notre commune.

Son titre « Riche » est une chanson émouvante qui raconte la relation entre un père et son fils. Nous attendons tous avec impatience ce nouveau clip, qui devrait sortir courant 2017.

Un véritable coup de cœur de l’artiste et son équipe pour Penmarc’h qui ont apprécié la beauté des paysages et l’accueil qui leur a été réservé. À suivre…

Photo du tournage à Saint-Pierre

Photo du tournage à Saint-Pierre

 

Eau : les mesures de restriction

Dans les communes citées ci-dessous, les usages de l’eau sont strictement réservés aux besoins domestiques essentiels et aux usages à caractère économique, notamment industriels, artisanaux ou
agricoles ; ils font l’objet des restrictions suivantes :

Sont interdits

  • le lavage des véhicules et des bateaux de plaisance (coques, voiles) à l’exception :
    > des lavages effectués dans des stations professionnelles munies de dispositifs à haute pression ou équipées d’un dispositif de recyclage de l’eau.
    > des véhicules ayant une obligation réglementaire de lavage (véhicules sanitaires ou alimentaires).
    > des véhicules ayant une obligation technique de lavage (bétonnière).
    > des véhicules des organismes liés à la sécurité publique.
  • le lavage des façades des habitations à l’exception de ceux effectués à l’aide de dispositif à haute pression par des professionnels.
  • le lavage des voiries à l’exception des nécessités sanitaires (nettoyage à l’issue des marchés).
  • le remplissage des piscines et des spas privés.
  • l’arrosage des pelouses, des espaces verts privés, des jardins d’agrément.
  • l’arrosage des jardins potagers de 8h à 20h.
  • l’arrosage des espaces verts, pelouses et massifs de fleurs publics.
  • l’arrosage des stades et des espaces sportifs de toute nature (dont les golfs) de 8h00 à 20h00.
  • le remplissage des retenues destinées à l’irrigation à l’exception de celles alimentées par des forages dûment autorisés.
  • le remplissage des plans d’eau d’agrément et mares de chasse.

Les présentes restrictions ne sont pas applicables aux prélèvements éventuellement effectués au titre de la protection contre les incendies.
Ces mesures s’appliquent aux usages de l’eau à partir des réseaux publics de distribution d’eau potable sur l’ensemble des communes alimentées tout ou partie à partir de la prise d’eau de la rivière de Pont-l’Abbé.
Ces mesures s’appliquent également aux usages de l’eau à partir des prélèvements dans le milieu naturel, sur les communes situées dans le bassin versant en amont de la prise d’eau de la communauté de communes du Pays Bigouden Sud, sur la rivière de Pont l’Abbé.

Penmac’h, Combrit Sainte-Marine,  Saint-Jean-Trolimon, l’Île Tudy, Plobannalec-Lesconil, Treffiagat, Le Guilvinec, Plomeur, Tréguennec, Loctudy, Plonéour-Lanvern, Tréméoc et Pont-l’Abbé sont les communes concernées par cet arrêté.

Cliquez sur le visuel pour consulter l'arrêté

Cliquez sur le visuel pour consulter l’arrêté