7 février 2022

Exposition Mister K de Sylvie Meunier au Vieux Phare

Mister K, exposition de Sylvie Meunier au Vieux Phare de Penmarc’h, jusqu’au 06 mars 2022

Organisation : service culturel de la ville

18 février 1958. Mister K. part de chez lui pour n’y revenir que sept mois plus tard. Sept mois pendant lesquels il traverse les États-Unis, plongé dans ses souvenirs, roulant à un rythme effréné jusqu’à ce qui semble être le bout du monde.
Dans ce récit d’errance et de fuite aux accents de film noir, Sylvie Meunier entremêle photographies et textes pour créer un hybride, composé à partir de photographies anonymes sur lesquelles l’artiste pose un regard sensible. Les éléments visuels viennent à la fois appuyer et contrebalancer l’histoire, racontée à la première personne par le mystérieux Mister K. Images et textes se rencontrent, font sens et sèment le doute chez le spectateur-lecteur. Se crée alors une confusion entre le vrai et le faux, le réel et la fiction, le vécu et l’imaginaire, qui se retrouve à différents niveaux du récit. L’unité dans le traitement des images, pourtant issues de contextes multiples, donne à l’ensemble une grande cohérence et renforce cette confusion, entretissant ainsi les temporalités, l’invention et les souvenirs. Les trames narratives s’entrelacent et ce road-movie photographique se développe dans un suspense propre au polar. Parcourant les images et le texte, le spectateur cherche les indices pour démêler le vrai du faux, mais tout reste toujours en suspension. L’histoire ne donne que peu d’éléments auxquels s’accrocher, l’artiste y a volontairement laissé des blancs, du vide. Tout n’est pas dit, ni raconté, et c’est au spectateur de reconstituer l’histoire. Tout détail semble alors faire signe et prend de l’importance.
Les obsessions et les fantômes du personnage vont de pair avec sa vitesse et sa précipitation, rendues sensibles par le rythme du texte qui, dans ses états de confusion, devient acéré, saccadé, comme un souffle court, et sonne parfois comme des songs américaines, refrains entêtants et hypnotiques. Le flou et les imprécisions des images suggèrent que tout peut basculer à tout moment. Il y a dans Mister K. un brouillage volontaire des pistes et des informations. La lisibilité est empêchée par le traitement vaporeux qui renforce le mystère et la poésie de l’ensemble, nous laissant dans l’incertitude de la vérité, de la véracité.

Sylvie Meunier

Sylvie Meunier est artiste, née en 1973, elle vit et travaille en région parisienne. C’est par l’appropriation de photographies anonymes, vernaculaires, oubliées, restes de vies glanées, que son travail plastique se développe. L’image trouvée est pour elle matière à inventer, déclencheur d’histoires. La mise en relation de ces photographies, issues de contextes divers, est au coeur de sa démarche.
Si c’est d’abord les similitudes dans les pauses et attitudes des personnages (Ne bouge plus, Quand je serai grand, American Dream) mais aussi l’aspect matériel des images (Avant que tu ne disparaisses, Les Métamorphosés) qui l’ont intéressée, elle affirme peu à peu des mises en relations esthétiques et des corpus plus subjectifs qui, pris ensemble, viennent faire sens, par le regard qu’elle y pose (Mister K.).
Le texte et l’écrit ont une place centrale dans ce travail, et viennent s’entremêler aux images pour leur insuffler un sens nouveau. D’un statut d’abord minimal venant simplement ponctuer les séries, par leurs titres, le texte prend de plus en plus d’importance et devient matériau de son travail, le tirant du côté de la littérature. Ces entrelacements d’images et de textes viennent ainsi créer des récits, des histoires qui questionnent le sens des photographies et interrogent leur valeur de preuve. C’est tout leur potentiel de fiction qui se révèle, basculant dans cet entre-deux subtil qui sépare et relie, en photographie, réel et fiction, vrai et faux.
Les mises en récit de Sylvie Meunier, plutôt que de trahir les images, viennent les faire revivre, les réaniment et leur redonnent une nouvelle vie. Mais la fiction n’est jamais donnée. Qu’elle soit minimale ou plus étendue, elle s’adresse toujours au regardeur, lui offrant un espace de projection et de réflexion, pour laisser libre court à son imaginaire.
Son travail se développe sous des formes multiples (installations, expositions mais aussi objets édités, livres et jeux), qu’elle expose régulièrement en France et à l’étranger (Fondation Cartier pour l’art contemporain, Marseille Provence 2013, les Photaumnales – Beauvais, festival Portrait(s) – Vichy, Emergent – Lleida, Espagne, Alwan 338 festival d’Art public au Bahreïn…).

Exposition Mister K de Sylvie Meunier au Vieux Phare

Infos

  • Du 18 décembre 2021 au 06 mars 2022 : vacances de Noël, tous les jours de 14h à 18h (fermé le 25 décembre et 1er janvier). Pendant les vacances d’hiver : tous les jours de 14h à 18h (fermé le mardi). En dehors de ces périodes, uniquement le week-end de 14h à 18h.
  • TARIFS : Adulte : 3,20€ - Réduit : 1,70€ (7-18 ans, étudiant, demandeur d'emploi) - Groupe : 2,70€ (à partir de 10 personnes) - Scolaire : 1,20€
  • 02 98 58 72 87