canot de sauvetage papa poydenotL’abri du canot est visitable :

Rue des naufragés 23 mai 1925
Pointe de Saint-Pierre / Penmarc’h
Tél : 02.98.58.67.36 ou 02.98.58.60.67 (président)
Courriel: papapoydenot@wanadoo.fr

Voir le site web de l’association Papa Poydenot.

Horaires et ouverture

En avril, mai, juin, sept. et vacances de Toussaint : 7/7 j.  14h – 18h.
En juillet, août : 7 j./7,  10h30 à 12h30 et  14h00 à 18h00.
En dehors de ces périodes d’ouverture,  visites organisées pour les groupes.

Reportage TEBEO

Accéder à l’abri du canot

3 stations de sauvetage et une histoire de famille

Trois stations de sauvetage en mer furent créées à Penmarc’h : la première à Kérity en 1868, la seconde à Saint-Guénolé en 1889 et la troisième à Saint-Pierre en 1901. Le Papa Poydenot est le premier canot de sauvetage de la station de Saint-Pierre. Madame Caroline Poydenot en finança la construction en hommage à son mari Jean Bernard Paul Poydenot décédé en 1890. Lui-même finança en 1888, un canot pour la station de Saint-Guénolé nommé Maman Poydenot.

Ce canot de sauvetage est à voiles et avirons. Il est insubmersible, autoredressable et à autovidange spontané. Construit en 1900, il fut présenté à l’Exposition Universelle de Paris. Il est remis à la station Saint-Pierre en 1901 lors de sa création, par la SCSN (société centrale de sauvetage des naufragés).

Création de l’association Papa Poydenot

En 1990, l’association Papa Poydenot qui s’est fixée pour but principal « d’être le conservatoire de la mémoire des équipages des canots de sauvetage à avirons à voiles », retrouve un canot du même type à Port Haliguen (presqu’île de Quiberon). Ce canot fut utilisé par le centre nautique des Glénans. L’association achète le canot et le rebaptise Papa Poydenot. La rénovation commence au chantier Pichavant à Pont l’ Abbé. Un chariot pour le transporter fut construit au chantier naval de Saint-Guénolé.

Le canot est lancé au port de Saint-Pierre le 30 mai 1992, et participe en juillet de la même année, au rassemblement des vieux gréements à Brest. Il est classé monument historique le 6 novembre 1992.