Ecoles : découvrez l’organisation et les projets de l’année

Le lundi 2 septembre, les 275 écoliers penmarc’hais ont repris le chemin de l’école. La rentrée s’est relativement bien passée. L’évènement marquant restera la mobilisation réussie pour le maintien d’une classe à l’école Auguste Dupouy (en savoir plus).

École Auguste Dupouy. De nombreux projets reconduits à la rentrée

Éric Cayrassot, Sandrine Saval, Sandrine Rannou, Magali Bellier De Villentroy, Sandrine Moreau, Véronique Royant

Effectifs : 100 élèves dont 64 en élémentaire et 36 en maternelle

L’évocation de la fermeture d’une classe n’aura pas eu raison des parents d’élèves qui se sont fortement mobilisés et ont obtenu gain de cause. Pour cette rentrée, Éric Cayrassot assure donc la direction des 5 classes. L’équipe enseignante est composée de la manière suivante :

  • TPS-PS-MS : Sandrine Rannou secondée par Marie-Aude Tanneau (ATSEM)
  • GS : Magali Bellier De Villentroy, assistée d’Isabelle Péron (ATSEM)
  • CP-CE1 : Éric Cayrassot, Sandrine Savalle assurera la décharge de direction
  • CE1-CE2 : Sandrine Moreau
  • CM1-CM2 : Véronique Royant

Comme chaque année, les enseignants proposeront plusieurs projets. Les élèves participeront au prix de littérature jeunesse des Incorruptibles, aux séances de natation et de voile, au cycle « balle au pied » avec les Cormorans Sportifs. Des actions seront engagées envers la solidarité internationale par le biais de l’association AFIDESA et de l’environnement autour du recyclage de papiers et une exposition « La grande lessive »…

École Thomas Donnard. Céline Le Corguillé rejoint l’équipe enseignante

Les enseignants : Stéphanie Le Queffelec, Angélique Joncour, Perrine Le Coz, Céline Le Corguillé et Sébastien Penne

Effectifs : 110 élèves dont 63 en élémentaire et 47 en maternelle

L’enseignante Céline Le Corguiller fait son entrée à l’école, elle a en charge la classe des CP-CE1. Perrine Le Coz, directrice, reprend la direction des 5 classes. L’équipe enseignante se compose comme suit :

  • TPS-PS : Perrine Le Coz, accompagnée par Corinne Pegoraro (ATSEM), Sandrine Savalle assurera la décharge de direction
  • MS-GS : Angélique Joncour, secondée par Fany Monot (ATSEM)
  • CP-CE1 : Céline Le Corguiller, nouvelle enseignante qui arrive de l’Erea de Quimper
  • CE1-CE2 : Sébastien Penne
  • CM1-CM2 : Stéphanie Le Queffelec
    Le projet pédagogique s’appuiera sur les classiques « École et cinéma » et proposera 3 séances par cycle. Les élémentaires bénéficieront de 3 concerts au Triskell dans le cadre des jeunesses musicales de France. Des cours de natation seront proposés pour les élèves du CP au CM2. Le projet phare de l’école qui clôturera l’année sera un séjour de 3 jours au Puy du Fou.

École St Joseph. Une rentrée avec un effectif stable

Les élèves de l’école St Joseph

Effectifs : 65 élèves dont 43 en élémentaire et 22 en maternelle

L’équipe enseignante reste identique à celle de l’année dernière et le nombre d’élèves reste stable.

  • TPS-PS-MS-GS : Françoise Peillet, secondée par Solène Papillon (ATSEM)
  • CP-CE1-CE2 : Sandrine Le Gall
  • CM1-CM2 : Marie-Dominique Walter

Le thème « du bien- être et de la santé » est inscrit dans le projet pédagogique et s’inscrit dans la continuité des deux années précédentes. L’objectif de ces séances est de proposer aux élèves un travail sur la concentration et l’attention. Les classes de maternelle quant à elles travailleront sur le thème des continents. Un séjour en classe de neige est programmé en février pour les CE2, CM1 et CM2. Comme chaque année, le programme « école et cinéma », la voile scolaire et les séances de piscine seront reconduits. L’école recherche actuellement un jeune pour une mission de service civique. Le recrutement est prévu en octobre. Les personnes intéressées peuvent d’ores et déjà envoyer leur candidature à Sandrine Le Gall, directrice – 417 rue François Merrien 29760 Penmarc’h – tél. 02 98 58 72 00 ou courriel : eco29.st-joseph.penmarch@enseignement-catholique.bzh

TPS : très petite section – PS : petite section – MS : moyenne section – GS : grande section – CP : cours préparatoire – CE : cours élémentaires – CM : cours moyen – ATSEM : Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles

Pour consulter le calendrier scolaire, cliquez ici.

Un site internet pour la salle Cap Caval

Attention 21ème siècle nous voilà !!! C’est effectif, la salle Cap Caval a désormais son propre site internet !! Mais non ??? Mais si !! Avec la prog actualisée, l’accès à la billetterie, aux infos pratiques, un espace pro avec des fiches et des beaux pdf et surtout la possibilité de contacter le programmateur en vrai, voire de lui dire ses 4 vérités sur ses goûts… et il est temps ! Penmarc’h, on est dans la place comme des grands maintenant !

Site internet : https://www.cap-caval.fr/

Courriel : culture@penmarch.fr

Criée de Saint Guénolé – De bons résultats au premier semestre, une saison estivale excellente en poisson bleu…

Directeur de la criée, Yann Raphalen fait le point sur l’activité du site penmarchais. Yann Raphalen est un responsable de criée très occupé. Téléphone à la main, il gère depuis son bureau et sur le site, avec son équipe, les problèmes qui arrivent au long de la journée. Un manque de glace ou de container, et ce sont des échanges avec les autres criées, Douarnenez, Le Guilvinec ou Concarneau pour trouver des solutions. Depuis six heures du matin, il est à pied d’oeuvre. Quinze personnes travaillent sous ses ordres pour que les débarquements, le conditionnement et le chargement des camions se passent au mieux. Il faut dire qu’avec quinze ligneurs et fileyeurs, 13 bateaux côtiers et les 10 hauturiers de l’armement La Houle, l’activité est importante sur le port de Saint-Guénolé. Cette année, la flottille des sardiniers a trouvé ses zones de pêche plutôt dans la baie d’Audierne, contrairement à l’an passé où il fallait parfois aller jusqu’à Douarnenez pour pêcher les poissons bleus (anchois, sardines).

Un mois d’août exceptionnel

Les résultats depuis le début d’année sont très bons : + 38 % en tonnage. Un mois d’août exceptionnel avec plus de 140 % (avec trois quarts de poissons bleus). Des résultats très encourageants pour la criée de Saint-Guénolé. Les cours sont restés corrects malgré l’abondance du poisson et le port a une bonne évaluation de son potentiel économique. Cependant, comme les consommateurs ont pu le constater, les cours de la langoustine se sont envolées, avec 20 % de tonnage en moins depuis le début de l’année.

Pas de quoi faire faiblir le sourire du directeur qui cumule les fonctions : sécurité, évaluation, animation d’équipe et suivi des débarquements. Natif de Penmarc’h et fils de marin pêcheur, il ne se destinait pas du tout à ce métier. Titulaire d’un BTS en assurances, il a cherché du travail dans ce secteur, mais finalement a été embauché à la criée comme cariste de nuit, puis surveillant, « crieur » et aussi employé au bureau. À 43 ans, il a gravi les échelons. « Si l’on m’avait dit que je travaillerais à ce poste à la criée, je ne l’aurais pas cru ! J’aime mon métier qui me donne des responsabilités. Il y a beaucoup de contacts que ce soit avec le personnel, les marins ou les mareyeurs, sans oublier les responsables des autres criées de Cornouaille »

Un nouveau système d’enchères

Prochainement, Yann Raphalen va devoir s’adapter à un nouveau système d’enchères. Jusqu’à maintenant descendantes, elles seront aussi montantes dès le début 2020. Une manière d’être en équité avec les autres criées de la région déjà équipées de ce système. En projet également la réfection du système de froid et divers travaux de rénovations. L’outil est en effet vieillissant et mériterait de gros travaux. Cet été, une webcam a été installée sur le toit, permettant une meilleure surveillance du port. Géré par la Chambre de commerce et d’industrie de Cornouaille (CCI), le port de Saint-Guénolé se porte plutôt bien et tire son épingle du jeu en devenant un des ports les plus actifs de la région.

Article paru dans le quotidien « Ouest France » – le 10 septembre 2019

Dossier d’information concernant la réfection d’une antenne relais par l’opérateur Free

Dans l’objectif d’améliorer sa couverture sur le territoire communal, l’opérateur Free a déposé le 29 août 2019 en mairie un dossier d’information en vue de la réfection d’une antenne relais située sur le chemin des Câbles sous-marins à Penmarc’h.

Lorsqu’un opérateur de téléphonie mobile envisage une nouvelle implantation ou une modification d’antennes relais, il réalise un dossier d’information à l’attention des riverains : le Dossier d’Informations Mairie (DIM), élaboré conformément au « guide des bonnes pratiques entre opérateurs et communes ».

Selon la législation définie par le décret n° 2016-1211 du 9 septembre 2016, ce dossier d’information est mis à la disposition des Penmarc’hais en libre consultation à l’accueil de la mairie, aux jours et horaires habituels d’ouverture*. Il peut également être consulté ou téléchargé.

Je consulte le dossier d’information sur la réfection d’une antenne Free

Cette installation d’antenne n’est pour l’instant qu’un projet qui doit être validé par l’obtention des autorisations légales d’urbanisme (déclaration préalable) et de l’environnement (autorisation d’émettre de l’ANFR).

*Horaires d’ouverture de la mairie

  • du lundi au vendredi : 9h-12 et 13h30-17h
  • samedi : 9h-12h

Ecole Auguste Dupouy : une mobilisation couronnée de succès

C’est officiel, depuis le jeudi 5 septembre, la 5ème classe de l’école Auguste Dupouy, pourtant menacée, est maintenue pour l’année 2019/2020. Une très bonne nouvelle que l’on doit à la mobilisation spontanée et rapide de tous ceux qui se sentent concernés par cette école. Après l’ouverture d’une 5ème classe à l’école Thomas Donnard en 2017, c’est la deuxième mobilisation qui porte ses fruits en 3 rentrées.

En 2017, parents et élus s’étaient mobilisés pour l’ouverture d’un cinquième poste à l’école Thomas Donnard

Une mobilisation rapide…

La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre le mardi 3 septembre : la suppression d’une classe à l’école Auguste Dupouy qui, jusqu’alors n’était qu’une rumeur, risquait de devenir réalité lors du Comité Technique Spécial Départemental qui devait se tenir le jeudi 5 septembre à la Direction des services départementaux de l’Education Nationale (DSDEN). Devant l’urgence de la situation, l’Association des Parents d’Elèves organise un rassemblement devant les portes de l’école et y convie la presse. Ainsi dès le mardi, à 18h, une vingtaine de personnes, parents et élus, se retrouvent afin d’exprimer leur colère face à cette décision qui surviendrait alors que la rentrée a déjà eu lieu. Le lendemain une pétition est lancée. En quelques heures elle reçoit plus de 100 signatures. Parallèlement la municipalité rédige un courrier argumenté à destination de l’Inspectrice académique.

Je télécharge le courrier en cliquant sur le visuel ci-dessous.

…et efficace

Le lendemain, alors qu’une trentaine de personnes décide d’occuper l’école, une délégation composée de parents et menée par deux représentantes de l’association des parents d’élèves mais aussi par l’adjointe au maire en charge des affaires scolaires se rend dès potron-minet devant les locaux de la DSDEN à Quimper. Quatre d’entre-deux seront reçus par des Inspecteurs de l’Éducation Nationale. Très rapidement, le Directeur de l’école Auguste Dupouy est averti par les services de l’Etat du maintien du poste, même si la nouvelle ne sera officialisée que tardivement dans la journée. Une belle victoire donc pour tous ceux qui se sont mobilisés, pour les instituteurs, pour la qualité de l’enseignement et donc surtout pour les enfants. Il convient bien sûr de rester prudent puisque les effectifs demeurent fragiles mais gageons que cette mobilisation en entrainera d’autres et apportera une nouvelle dynamique à cette belle école.

Cliquez sur le visuel ci-dessous pour télécharger le courrier envoyé à l’inspection académique.

Forum – Les associations penmarc’haises bien représentées

Organisé par la municipalité le samedi 7 septembre à la salle Cap Caval, le forum des associations a connu une belle affluence. Cette fréquentation illustre l’intérêt que porte la population à cet évènement.

Environ 40 associations ont participé activement à la manifestation. Un panel d’activités culturelles et sportives était proposé : le public a ainsi pu s’informer sur les différentes offres. Autant d’activités qui s’adressent aussi bien aux jeunes qu’aux retraités. Adhérer à une association permet de s’ouvrir à de nouveaux horizons et de tisser des liens.

La liste des associations demeure consultable en cliquant ici. Il est encore possible de s’inscrire directement auprès d’elles.

Photo à la une : les inscriptions aux activités ont afflué lors de l’après-midi

C’est la rentrée pour les ateliers d’équilibre

Afin de développer une prévention globale et de permettre à chacun de conserver son autonomie le plus longtemps possible, le groupe associatif Siel Bleu, en partenariat avec le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS ) et la ville de Penmarc’h, vous propose de participer au programme d’activité physique adaptée financé en partie par la conférence des financeurs.

Le cycle s’étend sur 13 séances collectives d’une heure hebdomadaire. Au programme : mobilisation articulaire, travail musculaire doux mais aussi renforcement du système cardio-respiratoire. Le tout dans un bel esprit de convivialité.

Alors, si vous êtes intéressés, que vous avez plus de 60 ans et que vous souhaitez maintenir votre capital santé, rejoignez le groupe au stade municipal Jos Péron, dans la Musik-halle, le mercredi de 14h à 15h, la première séance a débutée le 4 septembre. Une séance d’essai est possible.

Contacts

  • Hélène Le Reun pour le groupe associatif Siel Bleu au 06 69 75 97 82
  • Charlotte Le Pichon pour le CCAS de Penmarc’h au 02 98 58 44 45

Interdiction temporaire de la pêche à pied

En date du 5 septembre, la Préfecture nous informe de la fermeture de certaines zones de pêche à pied. Vu les résultats d’analyses favorables concernant les teneurs en toxines lipophiles sur les tellines prélevées sur le secteur de Dinan Kerloc’h dans la zone marine « Iroise – Camaret Sud estran », le Préfet du Finistère a décidé ce jour de lever les interdictions de pêche et de commercialisation des coquillages de cette zone. La carte actualisée et le détail des interdictions sanitaires de pêche de coquillages se trouvent sur le site internet des services de l’État dans le Finistère : http://www.finistere.gouv.fr/tags/view/Les+dossiers/Conchyliculture

Ces informations sont également disponibles auprès des mairies des zones littorales. D’autres secteurs peuvent être fermés à la pêche des coquillages en raison de contamination microbiologique ou de nécessité de repos biologique pour maintenir la
ressource. Ces interdictions sont disponibles auprès des mairies des zones littorales et sur le site internet www.pecheapied-responsable.fr

Pour toute information concernant les secteurs fermés à la pêche professionnelle : DDPP 29 Service alimentation 2 rue de Kerivoal 29334 Quimper Cedex – tél : 02 98 64 36 36 – Courriel : ddpp@finistere.gouv.fr

Les établissements conchylicoles situés dans les zones concernées peuvent poursuivre leurs activités d’expédition de coquillages provenant de secteurs ouverts.

Récapitulatif des zones fermées au 5 septembre

  • Baie de Locquirec, Plestin Les Grèves – Tous les coquillages microbiologiques
  • Baie de Douarnenez, estran – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique Dinophysis
  • Rade de Brest : Coquilles Saint-Jacques et pétoncles : toxines amnésiantes (ASP) produites par l’algue planctonique Pseudo-nitzschia. La rivière de l’Aulne et le sillon des Anglais, la rivière de l’Hôpital-Camfrout, l’anse de Kéroullé et la rivière du Faou – Moules : contamination chimique (plomb)
  • Landévennec, estran allant des ruines de l’Abbaye à la digue de Port Maria – Tous les coquillages microbiologiques

Cliquez sur la carte pour l’agrandir.

Recommandations

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin.

Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

Non à la fermeture d’une classe à l’école Auguste Dupouy

Les parents d’élèves de l’école Auguste Dupouy lancent une pétition contre la fermeture d’une classe. Soutenons-les ! Suite au passage de l’inspectrice académique à l’école, une fermeture de classe a été évoquée. La commission décisionnaire a eu lieu dans la matinée du jeudi 5 septembre. L’année dernière, l’école a déjà subi une fermeture de classe à la rentrée. Non à une fermeture de classe !

Les enfants ne doivent pas subir encore une rentrée désorganisée !

Pour signer la pétition, cliquez ici.

École Auguste Dupouy
Rue Mathurin Méheut 29760 Penmarc’h
Tél. 02 98 58 63 29

Une journée en souvenir des Républicains Espagnols à Penmarc’h : 28 septembre

La Guerre d’Espagne (1936-1939) a provoqué l’arrivée dans le Finistère de plusieurs milliers de réfugiés espagnols. Durant l’année 1937, arrivent de l’ordre de 1 700 civils, femmes et enfants. À ces arrivées par train s’ajoutent des bateaux venant directement du littoral atlantique espagnol. Ces bateaux amènent pour l’essentiel des hommes faisant la guerre du côté républicain. Un d’entre eux, le Huerta, chalutier parti des abords de Gijón avec à son bord 120 réfugiés, arrive devant Penmarc’h le 23 octobre 1937, jour de grande tempête, Malgré une mer déchaînée, trois embarcations locales, le Saint-Thomas, le Léon-Dufour et la Cassiopée vont aller à leur secours et les ramener tous à terre.

En février 1939, la Retirada , qui voit l’entrée en France en deux semaines de près de 500 000 réfugiés, pour moitié des civils, pour moitié des combattants, fait arriver dans notre département 3 700 espagnols, quasi exclusivement des civils. De l’ordre de 5 000 à 7 000 nouveaux réfugiés, des ex-combattants cette fois, d’abord internés dans des camps de concentration près de la frontière espagnole, arriveront entre 1941 et 1943 dans le Finistère comme travailleurs forcés par les Allemands pour y construire la base des sous-marins de Brest et la partie finistérienne du Mur de l’Atlantique. Plusieurs s’échapperont et créeront un groupe de Résistants espagnols, Los deportistas, couvrant toute la Bretagne. Ce groupe va tomber le 28 mars 1944 et son responsable Antonio García Martín va être un des fusillés du Poulguen ; il apparaît sur le monument sous son nom de résistant, Joseph Moreno.

Le samedi 28 septembre, la Municipalité de Penmarc’h et l’association pour la Mémoire de l’Exil Républicain Espagnol dans le Finistère (MERE-29) vont commémorer ce passé exceptionnel.

Le programme de la journée – Samedi 28 septembre

  • 10h30 : cérémonie officielle au monument des Fusillés de Poulguen
  • 11h30 : hommage aux marins Penmarc’hais qui ont participé au sauvetage des Espagnols du Huerta. Rendez-vous devant l’abri du canot de sauvetage Papa Poydenot à St Pierre
  • 12h00 : vin d’honneur servi au Vieux Phare, offert par la municipalité
  • 14h30 : conférence « Guerre d’Espagne et exil espagnol en Finistère » et présentation de l’exposition « Les réfugiés espagnols dans le Finistère, de la Guerre d’Espagne à nos jours » à la salle Cap Caval
  • 16h30 : verre de l’amitié offert par l’association MERE 29

Créée au printemps 2012 et actuellement présidée par Hugues Vigouroux, l’association MERE-29 a pour objectif de connaître, faire connaître et faire reconnaître l’histoire de l’exil des Républicains espagnols dans le Finistère. Parmi ses réalisations (http://www.mere29.com/), on peut citer l’organisation, en partenariat avec l’Université de Bretagne Occidentale, de deux colloques internationaux sur le thème de l’exil espagnol en Bretagne, l’apposition de plaques commémoratives en divers lieux de Mémoire ainsi que de nombreuses conférences dans les lycées, médiathèques et maisons pour tous de tout le département.

Photo à la une : naufrage du chalutier espagnol Huerta, le 23 octobre 1937 à St Pierre. Cliché extrait du site internet : http://kbcpenmarch.franceserv.com/