Signalétique et valorisation touristique

C’est dans un objectif d’affirmer la volonté des élus de Penmarc’h de s’engager dans une refonte de la signalétique de la ville que Mme Karine Cosquéric a reçu en mairie Mme Do Vale de l’Agence Ouest Cornouaille Développement (AOCD), Mme Katia Gravot, vice-présidente, et Mme Agnès Le Maître, directrice générale de la Société Publique Locale (SPL) de l’Office de Tourisme communautaire nouvellement créée.
Depuis le 13 juillet 2015, la réglementation sur la signalisation a été profondément modifiée. Les communes qui se sont engagées, et ont adopté cette réglementation, ont constaté un changement important des abords de leurs routes. Auparavant, diverses activités bénéficiaient de « pré-enseignes dérogatoires », en particulier les activités utiles aux personnes en déplacement (garages, stations-services, hôtels, restaurants…). Dorénavant, en dehors des agglomérations, seules sont désormais autorisées les pré-enseignes concernant certaines activités culturelles, les monuments historiques ou encore les entreprises locales dont l’activité principale conduit à fabriquer ou vendre des produits du terroir.

Mme Cosquéric a réaffirmé la volonté de la municipalité d’apporter des solutions alternatives aux acteurs économiques de la commune pour répondre à leurs besoins. Les entreprises du tourisme (hôtels, terrains de campings, sites de loisirs…), ont en effet grandement besoin de ces dispositifs de signalisation locale pour guider leurs clients. Elle a exprimé à Mme Katia Gravot, son souhait de voir la CCPBS s’emparer de cette question dont les enjeux dépassent le cadre communal. Notre intercommunalité pourrait ainsi disposer à terme d’une signalétique cohérente et uniforme sur l’ensemble de son territoire.
Cette question de signalisation à l’échelle communautaire sera soumise aux maires de l’ Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) afin de travailler sur ces thématiques communes et d’apporter des solutions adaptées au contexte local en lien avec un schéma départemental de signalisation.

Cette mutualisation de moyens permettra de faire des économies non négligeables et de disposer de l’aide technique dont les communes ne disposent pas en ressources internes. Les outils de signalisation comprennent : la signalisation de direction, d’indication des services, d’intérêt culturel et touristique, ainsi que les Relais d’Information Service (RIS).
Ces procédés de signalisation locale offrent des possibilités supplémentaires pour guider l’usager de la route vers les services et équipements susceptibles de l’intéresser dans son déplacement et situés à proximité de la voie sur laquelle il se déplace.

Mme Linda Do Vale a clôturé cette rencontre en indiquant que les communes seraient invitées dans les prochains jours par l’AOCD à débattre sur la signalétique directionnelle et touristique.

Photo à la une (de gauche à droite) : Mme Linda Do Vale (AOCD), Mme Justine Fontaine (CCPBS), Mme Katia Gravot (vice-présidente CCPBS et chargée de la promotion du territoire et du tourisme), Mme Nathalie Poulard, Mme Karine Cosquéric, Mme Agnès Le Maître (directrice de la SPL Destination Pays Bigouden Sud)

Frelons asiatiques : campagne de sensibilisation
Stade municipal : une rénovation réussie