Webcam de Pors Carn

La box de la webcam est en panne, un remplacement est prévu d’ici quelques jours. En attendant, il reste celle de Kérity.
http://pv.viewsurf.com/816/Penmarch-Maison-du-douanier

Visuel « à la une » Yannick Le Gall

Semaines « petite enfance » : un public conquis

Ce jeudi 23 mars, dans le cadre des semaines « petite enfance », la compagnie Méli-Malo a présenté son spectacle « Parenthèses » (à partir de 18 mois) à la salle Cap Caval.
Deux séances étaient proposées (9h30 et 10h45) au réseau petite enfance du territoire (assistantes maternelles, parents…). Le service enfance jeunesse avait également invité les 3 écoles de la commune qui ont répondu favorablement à l’invitation. Les assistantes maternelles, institutrices, parents et enfants ont beaucoup apprécié le spectacle à l’univers poétique et musical.

Prochain évènement sur la commune : jeudi 30 mars (toujours dans le cadre des semaines petite enfance)
Un atelier créatif autour de la peinture sera proposé dans la salle petite enfance de l’accueil de loisirs. Il reste quelques places pour l’atelier de 9h30 à 10h30. Il est ouvert aux enfants de 0 à 3 ans accompagnés d’un adulte (gratuit). inscription au 02.98.58.65.31

Cérémonie de citoyenneté et remise des cartes électorales

52 jeunes Penmarc’hais viennent de s’inscrire sur les listes électorales. Une vingtaine d’entre eux ont assisté, vendredi 17 mars, à la cérémonie de la citoyenneté à laquelle ils étaient conviés.Les membres de la municipalité ont ainsi pu leur remettre officiellement leurs cartes d’électeurs.
Par ailleurs, la distribution des cartes pour le reste de la population est actuellement en cours.

Signature d’une convention de mandat avec l’Agence de l’Eau

La commune de Penmarc’h vient de signer une convention de mandat avec l’Agence de l’Eau pour aider les particuliers à réhabiliter leur assainissement non collectif.

La loi Grenelle II du 12 juillet 2010, complétée par les arrêtés du 7 mars et du 27 avril 2012 sur les assainissements non collectifs, comporte un volet incitant chaque propriétaire, dont l’installation serait non conforme, à procéder aux travaux indiqués dans le dernier rapport de fonctionnement réalisé par le service assainissement. Le but étant de lutter contre les dangers pour la santé des personnes et réduire les risques environnementaux.

C’est donc dans une logique de protection de la ressource en eau et de défense des usages sensibles aux pollutions bactériologiques que M. Jean-Louis Buannic, adjoint chargé des travaux, a proposé au conseil municipal de signer une convention de mandat avec l’Agence de l’Eau afin d’inciter les propriétaires à s’engager dans la mise en conformité de leur installation en bénéficiant d’aides financières. En effet, certains propriétaires renoncent parfois à financer ces travaux coûteux. Ainsi, le 23 février 2017 la commune a signé avec l’Agence de l’Eau Bretagne (AELB) cette convention. M. Robert Le Corre, responsable de l’assainissement pour la ville de Penmarc’h, est missionné pour accompagner les administrés dans cette démarche en assurant la gestion administrative. Une réunion de travail a permis à M. Jean-Louis Buannic et aux services de la mairie de se mettre en ordre de marche pour sensibiliser les propriétaires dont les installations sont depuis très longtemps non conformes. Ce service s’organise afin d’augmenter le nombre d’ouvrages réhabilités et de convaincre les propriétaires de l’utilité de cette démarche. Il s’agit également d’une opération groupée afin de faire débloquer les aides de l’agence de l’eau. Les propriétaires concernés recevront très bientôt un courrier.

Quelle aide ?

Les montants des subventions définis par l’Agence de l’Eau sont :
– les dépenses d’étude (il faut compter entre 300 et 500 euros) et de travaux d’assainissement selon le diagnostic (hors dépenses d’aménagement) sont fixés à hauteur de 60% sur la base d’un coût plafond de 8 500 € TTC par installation. Cette aide, d’un montant maximum de 5 100 €, n’est pas soumise à conditions de ressources.

Étape 1 : étude de faisabilité

Le projet de conception doit être basé sur une étude de sol et de filière réalisée par un bureau d’études, conformément aux dispositions du règlement de service. Ce projet doit être déposé en 2 exemplaires. Une liste de bureaux d’études agréés par la charte départementale est mise à disposition. Une convention doit être signée entre le particulier demandeur et la commune qui se charge des aspects administratifs et financiers auprès de l’AELB qui instruit les demandes.

Étape 2 : travaux

Après réception de l’avis favorable de la mairie et de l’Agence de l’Eau, l’administré peut commencer les travaux. Ces derniers doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel. Avant recouvrement de l’installation, le service de la commune vient vérifier la conformité des travaux (vérification faite par rapport aux règles du DTU 64.1). L’installation ne peut être recouverte qu’avec l’accord du Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC). Un certificat de conformité est ensuite délivré.

Étape 3 : versement de l’aide financière après délivrance du certificat de conformité

Attention : les propriétaires devront avancer les frais d’études et de travaux, les subventions ne leur étant reversées qu’après. Ces dispositions s’appliquent pendant la durée du 10ème programme d’interventions de l’Agence de l’Eau, soit jusqu’au 31 décembre 2018.

Pour tout renseignement, contactez le service assainissement à cette adresse : eau@penmarch.fr

Photo à la une (de gauche à droite) : Robert Le Corre, agent municipal responsable de l’assainissement, Françoise Huelou de l’Agence de l’Eau et Jean-Louis Buannic, adjoint en charge des travaux

Inauguration de la nouvelle salle associative

Mardi 14 mars, Raynald Tanter, Maire et Marie-Claire Dupont, 1ère adjointe, ont inauguré la nouvelle salle associative de Kérity. Elle porte le nom de son quartier « Kergadec ».

Le nom de la salle dévoilé par les enfants, sous les regards bienveillants de Raynald Tanter et Marie-Claire Dupont

Raynald Tanter a débuté son discours en saluant l’assemblée en breton, allemand et italien, cours habituellement dispensés dans la salle par les associations. Il a ensuite salué la qualité de la rénovation réalisée par les services techniques. Ce nouvel équipement, attendu par plusieurs associations, offrira de meilleures conditions d’accueil et de pratique des différentes activités.

Marie-Claire Dupont a ensuite retracé l’histoire du lieu. La salle « Kergadec » fait partie intégrante du groupe scolaire de Kérity, une école construite vers 1900 et qui a fermé ses portes en 2003. Les anciens bâtiments, aujourd’hui réhabilités en accueil de loisirs et espace jeunes, sont toujours des lieux d’apprentissage et d’échanges pour la jeunesse. La nouvelle salle associative a, quant à elle, abrité la bibliothèque pendant plusieurs années.

Le planning d’occupation de la salle « Kergadec » est déjà bien rempli. Plusieurs associations proposent des cours de langues, mais aussi du bridge, du scrabble, de l’encadrement et du cartonnage… Quelques créneaux sont encore disponibles, les associations intéressées peuvent se renseigner en mairie.

Frelons asiatiques : campagne de sensibilisation

Pour lutter contre la prolifération de frelons asiatiques, la CCPBS lance une campagne de sensibilisation. Une plaquette mais également un atelier pour apprendre à fabriquer des pièges contre les reines des frelons asiatiques.  Pour y participer appelez le 02 98 87 80 58.

Afin de participer à la lutte contre le développement du frelon asiatique, espèce classée nuisible par le ministère de l’Agriculture, la Communauté de communes du Pays Bigouden Sud (CCPBS) a mis en place un dispositif complet :
• elle sensibilise les Bigoudens pour connaître et reconnaître les frelons asiatiques ;
• elle les incite à être vigilants et à détecter les nids ;
• elle leur propose d’apprendre à fabriquer des pièges de reines fondatrices ;
• elle finance la destruction des nids.
En 2016, près de 48 000 euros ont été dépensés pour 493 interventions.
Cette année, les mairies participent à la lutte et la CCPBS propose un atelier de sensibilisation à la problématique.

Arrivé en 2004 dans le Lot et Garonne et présent aujourd’hui du Portugal à l’Allemagne, le frelon asiatique est bien installé dans notre département, et connaît un développement extraordinaire : 2 000 nids détruits en Finistère en 2015, contre 6 000 en 2016 sans compter ce qui n’ont pas été répertoriés ! Ce développement pose aujourd’hui problème puisque ce frelon prédate fortement les abeilles domestiques et s’installe près des habitations.
La Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud est concernée par la problématique pour la 3ème année et a décidé de reconduire la prise en charge de la destruction des nids de frelon asiatique. Après signalement de la présence d’un nid en mairie, la commune enverra son « référent frelon » pour s’assurer qu’il s’agit bien du frelon asiatique et déclencher l’intervention par un prestataire qui sera facturée à la CCPBS. S’il s’agit d’une autre espèce, la prestation de destruction ne sera pas prise en charge par la CCPBS.

Tout le monde vigilant !

Les reines fondatrices de frelon asiatique sortent en ce moment de leur hibernation et vont commencer à bâtir le nid primaire qui est souvent installé dans un endroit à l’abri de la pluie et du vent à proximité des lieux de vie (sous une table de jardin, corniche de toiture, etc.). En cherchant un peu dans sa parcelle, il est alors possible, jusqu’à juin, de repérer ces nids pas plus gros qu’une orange. C’est à ce moment que la destruction est la plus facile et la plus efficace. Cependant, il est fortement conseillé de ne pas intervenir seul et de faire appel à votre mairie et de faire intervenir un professionnel. L’insecte défend son nid avec ardeur et à plusieurs !

Un atelier pour apprendre à le connaître

Afin de sensibiliser la population à cette problématique, la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud organise samedi 18 mars une sensibilisation sur le frelon asiatique au garage communautaire situé à Kerist en Plobannalec.
L’objectif de la séance est de mieux connaître et reconnaitre cet insecte et comprendre les enjeux induis par sa présence. En fin de séance, il sera proposé la fabrication d’un piège à partir de bouteilles plastiques accompagnée des recommandations pour le suivi du piégeage. Les participants qui veulent réaliser un piège doivent apporter deux bouteilles de plastique (type eau minérale).

Informations pratiques

Samedi 18 mars de 10h à 12h au garage communautaire situé à Plobannalec-Lesconil (Lieu-dit Kérist)
Atelier de pour apprendre à faire un piège à frelons
Nombre de place limité : réservation pour la séance à la CCPBS au 02 98 87 80 58
(2ème atelier éventuellement à 14h suivant la demande)

Les enfants des écoles en représentation à la salle Cap Caval

À Penmarc’h, on est « Ville Amie des Enfants » et on le revendique. Dernier exemple en date ? Le service enfance jeunesse a proposé un partenariat avec les écoles de la commune pour permettre aux enfants de s’initier et de découvrir différents milieux artistiques et culturels.

C’est ainsi que, vendredi 10 mars, 150 élèves des CE et CM des trois écoles se sont retrouvés à la salle Cap Caval, accompagnés de 70 musiciens de l’orchestre harmonique de Quimper Cornouaille. C’est un ensemble musical comprenant des instruments à bois, des cuivres et des percussions. Le projet est né d’une rencontre entre l’association «Penmarc’h Arts et Cultures» (PAC), Mme Le Bihan, musicienne dans l’orchestre, et le service enfance jeunesse. C’est lors d’une réunion préparatoire que les chants sélectionnés par Mme Le Bihan ont été présentés aux enseignantes qui les ont ensuite appris et chantés en classe avec leurs élèves.

Un grand merci à Mme Le Bihan qui a su mener merveilleusement cette chorale. Chaque semaine depuis le mois de janvier les répétitions, d’environ une heure, se sont succédé dans les écoles. Puis le service enfance jeunesse a organisé les déplacements à la salle Cap Caval afin de mettre les enfants en situation. Une soirée inoubliable et une nouvelle expérience réussie au vu de la joie et de la fierté des enfants.

La municipalité, notamment le service enfance jeunesse, remercie l’ensemble des partenaires qui ont permis cette rencontre en y associant les familles.

Signalétique et valorisation touristique

C’est dans un objectif d’affirmer la volonté des élus de Penmarc’h de s’engager dans une refonte de la signalétique de la ville que Mme Karine Cosquéric a reçu en mairie Mme Do Vale de l’Agence Ouest Cornouaille Développement (AOCD), Mme Katia Gravot, vice-présidente, et Mme Agnès Le Maître, directrice générale de la Société Publique Locale (SPL) de l’Office de Tourisme communautaire nouvellement créée.
Depuis le 13 juillet 2015, la réglementation sur la signalisation a été profondément modifiée. Les communes qui se sont engagées, et ont adopté cette réglementation, ont constaté un changement important des abords de leurs routes. Auparavant, diverses activités bénéficiaient de « pré-enseignes dérogatoires », en particulier les activités utiles aux personnes en déplacement (garages, stations-services, hôtels, restaurants…). Dorénavant, en dehors des agglomérations, seules sont désormais autorisées les pré-enseignes concernant certaines activités culturelles, les monuments historiques ou encore les entreprises locales dont l’activité principale conduit à fabriquer ou vendre des produits du terroir.

Mme Cosquéric a réaffirmé la volonté de la municipalité d’apporter des solutions alternatives aux acteurs économiques de la commune pour répondre à leurs besoins. Les entreprises du tourisme (hôtels, terrains de campings, sites de loisirs…), ont en effet grandement besoin de ces dispositifs de signalisation locale pour guider leurs clients. Elle a exprimé à Mme Katia Gravot, son souhait de voir la CCPBS s’emparer de cette question dont les enjeux dépassent le cadre communal. Notre intercommunalité pourrait ainsi disposer à terme d’une signalétique cohérente et uniforme sur l’ensemble de son territoire.
Cette question de signalisation à l’échelle communautaire sera soumise aux maires de l’ Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) afin de travailler sur ces thématiques communes et d’apporter des solutions adaptées au contexte local en lien avec un schéma départemental de signalisation.

Cette mutualisation de moyens permettra de faire des économies non négligeables et de disposer de l’aide technique dont les communes ne disposent pas en ressources internes. Les outils de signalisation comprennent : la signalisation de direction, d’indication des services, d’intérêt culturel et touristique, ainsi que les Relais d’Information Service (RIS).
Ces procédés de signalisation locale offrent des possibilités supplémentaires pour guider l’usager de la route vers les services et équipements susceptibles de l’intéresser dans son déplacement et situés à proximité de la voie sur laquelle il se déplace.

Mme Linda Do Vale a clôturé cette rencontre en indiquant que les communes seraient invitées dans les prochains jours par l’AOCD à débattre sur la signalétique directionnelle et touristique.

Photo à la une (de gauche à droite) : Mme Linda Do Vale (AOCD), Mme Justine Fontaine (CCPBS), Mme Katia Gravot (vice-présidente CCPBS et chargée de la promotion du territoire et du tourisme), Mme Nathalie Poulard, Mme Karine Cosquéric, Mme Agnès Le Maître (directrice de la SPL Destination Pays Bigouden Sud)

Stade municipal : une rénovation réussie

Samedi dernier, Alain Castanier, Secrétaire Général de la Préfecture, et les élus ont inauguré les travaux de rénovation du stade municipal. M. Castanier a souligné la qualité de la rénovation des infrastructures et l’originalité de la Musik-halle, nouvelle salle associative consacrée à la musique et aux expressions corporelles. Ces transformations connaissent d’ores et déjà un véritable succès auprès des associations et de leurs adhérents. Les deux courts de tennis et la salle multisport ont été totalement réhabilités. Du côté du terrain de football, le stade, sécurisé par de nouvelles mains courantes, offre à l’équipe des Cormorans Sportifs un terrain d’exception, la pelouse est même référencée par les instances du football, elle peut être utilisée pour des préparations d’équipe de haut niveau.
Cette opération a été saluée par Armelle Huruguen, Présidente de la Commission Territoire et Environnement du Conseil Départemental : « On est tous différents, mais les loisirs forment des espaces d’échanges, Penmarc’h a misé sur l’avenir de la cohésion sociale. Son projet sera un exemple pour le reste du Finistère ».
Photo : Raynald Tanter et Alain Castanier ont échangé quelques balles © Le Télégramme