Interdiction de récolte et consommation des coquillages : en date du 18 juillet

En date du 18 juillet, la Préfecture nous informe de la fermeture de certaines zones de pêche à pied. Vu les résultats d’analyses favorables concernant les teneurs en toxines lipophiles sur les moules de la zone marine « Aven, Belon et Merrien ». Le Préfet du Finistère a décidé ce jour de lever l’interdiction de pêche et de commercialisation des moules de cette zone en vue de la consommation humaine.

La carte actualisée et le détail des interdictions sanitaires de pêche de coquillages se trouvent sur le site internet des services de l’État dans le Finistère : http://www.finistere.gouv.fr/tags/view/Les+dossiers/Conchyliculture

Ces informations sont également disponibles auprès des mairies des zones littorales. D’autres secteurs peuvent être fermés à la pêche des coquillages en raison de contamination microbiologique ou de nécessité de repos biologique pour maintenir la ressource.
Ces interdictions sont disponibles auprès des mairies des zones littorales et sur le site internet : www.pecheapied-responsable.fr

Pour toute information concernant les secteurs fermés à la pêche professionnelle : Direction Départementale de la Protection des Populations 29 (DDPP) Service alimentation 2 rue de Kerivoal 29334 Quimper Cedex
Tél. 02 98 64 36 36 – ddpp@finistere.gouv.fr

Les établissements conchylicoles situés dans les zones concernées peuvent poursuivre leurs activités d’expédition de coquillages provenant de secteurs ouverts.

Récapitulatif des zones fermées

  • Camaret – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie de Conarneau et rivière de Penfoulic – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Iroise Camaret, secteur de Dinan Kerloc’h – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie de Douarnenez, estran – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie d’Audierne, estran – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Pays Bigouden Sud – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Odet Bénodet – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Aven, Belon et Merrien – Tous les coquillages fouisseurs : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Rivière de la Laïta – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Rade de Brest – Coquilles Saint Jacques et pétoncles : toxines amnésiantes (ASP) produites par l’algue planctonique pseudo-nitzschia
  • Landévennec, estran allant des ruines de l’Abbaye à la digue de Port Maria – Tous les coquillages microbiologiques
  • Rade de Brest : la rivière de l’Aulne et le sillon des Anglais, la rivière de l’Hôpital-Camfrout, l’anse de Kéroullé et la rivière du Faou – Moules Contamination chimique (plomb)

Recommandations

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin.

Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

Réglementation de la circulation : marathon « André Le Floc’h »

Le dimanche 21 juillet, de 10h à 15h, la circulation sera momentanément interdite sur les voies communales suivantes : rue du Général de Gaulle, rue de la Corniche, rue de Kervily, rue Runavalen, rue du Gorêt, rue des Naufragés du 23 mai 1925, rue du Phare, rue du port de St Guénolé, rue François Péron, rue des Embruns, rue des Coopératives, rue des Goélands, rue Roger Quiniou, rue de Poul-Briel, rue Racine, rue Pierre et Jean Dupouy, rue du Stouic, rue Michel Le Gars, rue du Viben, rue Hyacinthe Moguérou, rue de la Plage, chemin du Layou, rue Scrafic, rue du musée de la Préhistoire, pour le passage du « Marathon André Le Floch » organisé par l’association « Les Étoiles de la Baie ».

Carte informative relative à la traversée de Saint Guénolé, cliquez sur le visuel pour l’agrandir.

Interdiction de récolte et consommation des coquillages : en date du 11 juillet

En date du 11 juillet, la Préfecture nous informe de la fermeture de certaines zones de pêche à pied. Vu les résultats d’analyses défavorables concernant les teneurs en toxines lipophiles sur les amandes de la zone marine de Camaret et sur les coques de la rivière de Penfoulic. Le Préfet du Finistère a décidé d’interdire la pêche récréative et professionnelle, le ramassage, le transport, la purification, l’expédition, la distribution et la commercialisation en vue de la consommation humaine :

  • de tous les coquillages de la zone marine de Camaret
  • des coques de la baie de Concarneau et de la rivière de Penfoulic.

En revanche, les résultats d’analyses favorables sur les huîtres des zones marines de l’Aven, Belon, Merrien et de l’Odet, Bénodet concernant les teneurs en toxines lipophiles permettent de lever les interdictions de ramassage, transport, purification, expédition, distribution et commercialisation en vue de la consommation humaine des huîtres de ces deux zones. Les résultats d’analyses favorables sur les moules de la rivière de Pont-l’Abbé concernant les teneurs en toxines lipophiles permettent également de lever les interdictions de ramassage, transport, purification, expédition, distribution et commercialisation en vue de la consommation humaine de tous les coquillages de ce secteur.

La carte actualisée et le détail des interdictions sanitaires de pêche de coquillages se trouvent sur le site internet des services de l’État dans le Finistère : http://www.finistere.gouv.fr/tags/view/Les+dossiers/Conchyliculture
Ces informations sont également disponibles auprès des mairies des zones littorales. D’autres secteurs peuvent être fermés à la pêche des coquillages en raison de contamination microbiologique ou de nécessité de repos biologique pour maintenir la
ressource. Ces interdictions sont disponibles auprès des mairies des zones littorales et sur le site internet www.pecheapied-responsable.fr

Pour toute information concernant les secteurs fermés à la pêche professionnelle : Direction Départementale de la Protection des Populations 29 (DDPP) Service alimentation 2 rue de Kerivoal 29334 Quimper Cedex
Tél. 02 98 64 36 36 – ddpp@finistere.gouv.fr

Les établissements conchylicoles situés dans les zones concernées peuvent poursuivre leurs activités d’expédition de coquillages provenant de secteurs ouverts.

Cliquez sur la carte pour l’agrandir.

Récapitulatif des zones fermées

  • Camaret – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie de Concarneau et rivière de Penfoulic – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Iroise Camaret, secteur de Dinan Kerloc’h – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie de Douarnenez, estran – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie d’Audierne, estran – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Pays Bigouden Sud – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Odet, Bénodet – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Aven, Belon et Merrien – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Rivière de la Laïta – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Rade de Brest – Coquilles Saint Jacques et pétoncles : toxines amnésiantes (ASP) produites par l’algue planctonique pseudo-nitzschia
  • Landévennec : estran allant des ruines de l’Abbaye à la digue de Port Maria – Tous les coquillages microbiologiques
  • Rade de Brest : la rivière de l’Aulne et le sillon des Anglais, la rivière de l’Hôpital-Camfrout, l’anse de Kéroullé et la rivière du Faou : moules, contamination chimique (plomb)

Recommandations

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin.

Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

Réglementation de la circulation et du stationnement

La mairie vous informe des derniers arrêtés municipaux. Ils concernent la rue de l’Église, le feu de St Pierre, le feu d’artifice, la cérémonie et les jeux du 14 Juillet.

Réglementation de la circulation et du stationnement : rue de l’église

Le vendredi 12 juillet, de 8h à 12h, la circulation et le stationnement des véhicules seront interdits sur la rue de l’église pour permettre le stationnement d’un camion pompe sur la chaussée afin de réaliser des travaux de coulage d’une dalle sur une propriété privée.

Réglementation de la circulation : pointe de Saint-Pierre et rue des Naufragés

Le samedi 13 juillet, à partir de 13h30 jusqu’à la fin de la manifestation, la circulation des véhicules à moteur et des deux roues sera interdite sur le port de Saint-Pierre et sur la rue des Naufragés, pour permettre le déroulement du feu de Saint-Pierre.

Réglementation de la circulation : feu d’artifice

Le 13 juillet, à partir de 13h30 et jusqu’à la fin de la manifestation, un périmètre de sécurité sera délimité à l’entrée de la cale de Saint-Pierre pour permettre l’installation et l’exécution du feu d’artifice.

Réglementation de la circulation : cérémonie du 14 juillet au Bourg

Le dimanche 14 juillet, à partir de 9h30 jusqu’à la fin de la cérémonie du 14 Juillet, la circulation de tous les véhicules à moteur sera interdite sur la partie Est de la rue François Merrien, sur la rue de l’Église et sur la rue Edmond Michelet de l’intersection de la rue Yvon Lucas jusqu’à l’intersection avec la rue de Kerdavid. Les déviations se feront par les rues adjacentes.

Réglementation de la circulation et du stationnement : Pointe de Saint-Pierre, rue des Naufragés du 23 mai 1925

Le dimanche 14 juillet, à partir de 10h30 et jusqu’à la fin des animations, la circulation et le stationnement de tous les véhicules à moteur seront interdits sur la pointe de Saint Pierre et la rue des Naufragés afin d’organiser les traditionnels jeux du 14 Juillet.

Découvrez le programme des festivités du 14 Juillet

À l’occasion du 14 Juillet, la mairie organise les traditionnels jeux : concours de pétanque, coinchée, activités pour les enfants, courses de fonds, de vitesse, de rosalies… Cette année, le rendez-vous est donné le dimanche 14 juillet à partir de 10h30 à St Pierre. De nombreux lots seront à gagner : repas au restaurant, paniers garnis, places de cinéma, sorties en kayak et en paddle…

Je télécharge le programme en cliquant sur le visuel ci-dessous

Interdiction de récolte et consommation des coquillages

En date du 8 juillet, la Préfecture nous informe de la fermeture de certaines zones de pêche à pied. Vu les résultats d’analyses défavorables concernant les teneurs en toxines lipophiles sur les moules de la zone marine « Aven Belon Merrien ». Le Préfet du Finistère a décidé ce jour d’interdire la pêche récréative et professionnelle, le ramassage, le transport, la purification, l’expédition, la distribution et la commercialisation en vue de la consommation humaine des coquillages issus de cette zone.

La carte actualisée et le détail des interdictions sanitaires de pêche de coquillages se trouvent sur le site internet des services de l’État dans le Finistère : http://www.finistere.gouv.fr/tags/view/Les+dossiers/Conchyliculture

Ces informations sont également disponibles auprès des mairies des zones littorales. D’autres secteurs peuvent être fermés à la pêche des coquillages en raison de contamination microbiologique ou de nécessité de repos biologique pour maintenir la
ressource. Ces interdictions sont disponibles auprès des mairies des zones littorales et sur le site internet www.pecheapied-responsable.fr

Pour toute information concernant les secteurs fermés à la pêche professionnelle : Direction Départementale de la Protection des Populations 29 (DDPP) Service alimentation 2 rue de Kerivoal 29334 Quimper Cedex
Tél. 02 98 64 36 36 – ddpp@finistere.gouv.fr

Les établissements conchylicoles situés dans les zones concernées peuvent poursuivre leurs activités d’expédition de coquillages provenant de secteurs ouverts.

Récapitulatif des zones fermées

  • Rade de Brest – Coquilles Saint Jacques et pétoncles : toxines amnésiantes (ASP) produites par l’algue planctonique pseudo-nitzschia
  • Iroise Camaret, secteur de Dinan Kerloc’h – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie de Douarnenez, estran – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) : produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie d’Audierne, estran  – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Pays Bigouden Sud – Tous les coquillages sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Rivière de l’Odet, Bénodet – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Rivière de Pont-l’Abbé – Moules : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Aven, Belon et Merrien – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Rivière de la Laïta Tous les coquillages – Toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Landévennec : estran allant des ruines de l’Abbaye à la digue de Port Maria – Tous les coquillages microbiologique
  • Rade de Brest : rivière de l’Aulne et le sillon des Anglais, la rivière de l’Hôpital-Camfrout, l’anse de Kéroullé et la rivière du Faou – Moules : contamination chimique (plomb)

Cliquez sur la carte pour l’agrandir.

Recommandations

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin.

Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

« Pour raconter le monde… carnets de voyages », la nouvelle exposition au Vieux Phare

Du 6 juillet au 29 septembre
Carnets de voyages
Vieux Phare – Pointe de Penmarc’h

À une époque où nous sommes abreuvés d’images, il est intéressant de voir ceux qui prennent le temps de se poser, de regarder et d’interpréter par le dessin le monde qui les entoure. Benjamin Flao, Simon Hureau et Geneviève Marot sont des reporters graphiques, munis d’un carnet, ils saisissent le moment avec quelques coups de crayon et traduisent par le dessin une émotion ressentie. Le désir de rencontrer, de partager avec les autres, de témoigner, de fixer le souvenir, le besoin de rompre avec le quotidien sont autant de motivations pour ces artistes.

Les voyages qu’ont entrepris Benjamin Flao, Simon Hureau et Geneviève Marot se caractérisent par une curiosité attentive et respectueuse de l’autre et la conscience de leur responsabilité quant à l’impact de leur présence, de leur comportement et du récit qu’ils en feront, sur les sociétés visitées.

Avec un regard ouvert, humaniste et bienveillant sur le monde, ils nous font découvrir des contrées peu visitées (Sibérie, Namibie, Cambodge, Indonésie…), des destins peu communs (Jean Piso, le peuple des Himbas…). Ils nous racontent des histoires, la leur, celle des autres. Ils nous font part de leurs émotions face à cet ailleurs qui est aussi quelque part en eux.

L’exposition Raconter le monde… Carnets de voyages révèle les expériences intimes et uniques que Benjamin Flao, Simon Hureau et Geneviève Marot ont vécu et souligne l’art singulier et hybride des carnets de voyages, témoins subjectifs de notre histoire et de notre époque.

Benjamin Flao

Benjamin Flao est un « homme-crayon », dit de lui son oncle, le peintre Gildas Flahaut. Né à Nantes en 1975, Benjamin Flao est illustrateur et voyageur. Très tôt influencé par la BD (Franquin, Moebius, Pratt), il quitte le cursus scolaire traditionnel à 14 ans pour s’inscrire à l’école d’arts graphiques de Saint-Luc-de Tournai, en Belgique. Après y avoir effectué deux années d’études, il rejoint l’école de graphisme publicitaire de Nantes. En 1994, il intègre l’école Émile Colh, à Lyon, pour y apprendre enfin la BD, le dessin animé et l’illustration. Il y rencontre Yannick Chambon. Ils deviendront Hekel & Jekel et réaliseront toutes sortes de travaux : graffs, illustrations, peintures murales, caricatures de rue, et monteront le fanzine Braktabank.
Après une traversée de l’Atlantique, il réalise des carnets qui feront l’objet de sa première exposition. En 1998, il rapporte d’un voyage en moto à travers le Burkina Faso des dizaines de dessins qui seront également exposés. En 2000 et 2001, Bernard Buigues lui propose de rejoindre son équipe à Khatanga en Sibérie pour y réaliser des carnets autour de l’expédition Mammuthus. Il parcourt également l’Erythrée avec Nicolas Scharff, rapportant dans leurs carnets un témoignage actuel et personnel d’un pays âpre au peuple fascinant…
En 2007, il publie, avec Christophe Dabitch, son premier livre de bande dessinée, La Ligne de fuite (Futuropolis), un récit qui entraîne le lecteur vers Harar, à la recherche d’Arthur Rimbaud … S’en suivent ensuite deux autres albums, Mauvais garçons Tome 1 et 2, qui nous plongent au cœur du flamenco.

Simon Hureau

Simon Hureau est d’origine normande et né juste avant les années 80. Il produit très tôt beaucoup d’auto-productions (ce qu’il continue de faire à l’occasion), participe à d’obscurs et nombreux fanzines… puis, au sein des Arts Décoratifs de Strasbourg, il contribue à la naissance de « L’Institut Pacôme », spécialisé dans la réalisation de soigneux petits tirages et belles couvertures sérigraphiées.

De ses voyage il ramène de nombreux carnets et bandes dessinées (Palaces et Bureau des Prolongations chez Ego comme X). Il a publié des fictions (L’empire des hauts murs, (ré)éd. Boîte à Bulles 2011 ; Tout doit disparaître, éd. Futuropolis, 2006 ; Hautes Oeuvres et Aspic Voisine, éd. la Boîte à Bulles), dont Colombe et la Horde chez ego comme x constitue en quelques sortes les prémisses. Il a également dessiné la Nuit des Cages, chez didier jeunesse (2007), sur un texte de Rascal. On le retrouve à l’occasion dans les pages de Lapin (L’Association). En 2012, il remporte à Angoulême le prix polar pour Intrus à l’Étrange, la Boîte à bulles, 2011.

Geneviève Marot

Diplômée de l’ESAG à Paris (Penninghen), Geneviève Marot est illustratrice pour l’édition et la presse, reporter graphique et auteure BD. Invitée par l’ONG «Friends-Mith Samlanh» à venir animer des ateliers avec les enfants de son centre, Geneviève revient du Cambodge avec de nombreux croquis et peintures qui serviront de base à son premier carnet, publié chez Gallimard : Cambodge, dans les rues de Phnom Penh.

Désormais carnettiste dans l’âme, elle est membre fondateur des Carnettistes Tribulants, un collectif d’artistes désireux d’apporter un regard décalé et inattendu sur le carnet de voyage.

Ensemble, ils publient plusieurs carnets, dont Banlieue Nomade, Ce que j’aime en toi, Vivre Vieux !, Grattes-ciel et Soupe de Nouilles, Paysannes et Bringuebalés à La Boîte à Bulles. Treize voyages à Madagascar orientent son travail de reporter graphique sur ce pays pour lequel elle a eu un coup de cœur. Sa première bande dessinée, Sous le Tamarinier de Betioky retrace d’ailleurs l’enfance d’un célèbre accordéoniste du sud de Madagascar.

Geneviève prépare actuellement un carnet de voyage sur la grande île, Douze Lunes à Madagascar, à paraître en octobre 2018 aux éditions Elytis.

Infos pratiques

  • En juillet-août : tous les jours 10h30-18h30
  • En septembre : tous les jours 14h-18h (sauf le mardi)
  • Tarifs : adulte : 3,20€, réduit : 1,70€, forfait famille : 7,40€, groupe : 2,70€, scolaire : 1,20€. Possibilité de billet couplé avec le Phare d’Eckmühl

02 98 58 72 87 / phares@penmarch.fr

Les saisonniers de la ville accueillis

Le samedi 29 juin, une partie des 68 jeunes, qui prêteront main forte aux agents de la ville pendant la période estivale, a été reçue par le maire, ses adjoints et les responsables des services de la ville. Chaque année, la commune réaffirme ainsi sa volonté d’ouvrir la porte de l’emploi saisonnier aux jeunes afin de leur offrir une première expérience professionnelle. Ces embauches sont nécessaires au bon fonctionnement des services publics pour une commune touristique telle que Penmarc’h qui, rappelons-le, atteint au plus fort de la saison les 17 000 habitants, soit plus de deux fois ½ sa population hivernale.

Ces contractuels viendront en renfort dans les services techniques, animeront l’accueil de loisirs ou l’espace jeunes et accueilleront les visiteurs aux phares, au camping municipal et au centre nautique. Le maire et la directrice générale des services leur ont ainsi présenté les droits et obligations liés aux emplois publics, mais aussi les différentes prestations offertes aux résidents permanents et occasionnels de Penmarc’h.

Afin de les aider dans leurs missions, un guide du saisonnier leur a été remis et la rencontre s’est clôturée par un pot de l’amitié.

Photo à la une : les saisonniers sont accompagnés par les élus et les responsables des services

Démarchages frauduleux sur la commune, soyez vigilants !

Actuellement, plusieurs habitants de la commune font l’objet de démarchages frauduleux à leur domicile. Deux hommes, âgés d’une quarantaine d’années, sont en prospection avec l’intention d’effectuer des travaux de ravalement, d’élagage… En parallèle, un jeune homme propose des produits d’entretien de manière insistante.

La municipalité tient à attirer l’attention de tous et en particulier des personnes âgées sur la recrudescence de ces démarches frauduleuses, et vous rappelle les mesures à prendre pour éviter toutes mauvaises surprises :

MÉFIEZ-VOUS

des démarcheurs ou quémandeurs en tout genre, surtout s’ils sont en groupe.

ATTENTION ÉGALEMENT

aux faux plombiers, faux agents EDF ou de sociétés de sécurité, faux gendarmes… Ils peuvent profiter d’une visite à domicile pour faire un repérage des lieux en vue d’un cambriolage.

EN TOUT ÉTAT DE CAUSE, LES PROFESSIONNELS DOIVENT ÊTRE EN MESURE DE PRÉSENTER UN EXTRAIT KBIS

Véritable « carte d’identité » à jour d’une entreprise immatriculée au Registre du Commerce des Sociétés (RCS). Leurs factures doivent faire mention du numéro SIRET de l’entreprise (identifiant de l’établissement).

ENFIN, VOUS DISPOSEZ D’UN DÉLAI DE 14 JOURS POUR VOUS RÉTRACTER

En cas de doute, ne pas hésiter à se renseigner auprès des personnes dignes de confiance avant de conclure un achat ou un contrat pour diverses prestations. Enfin, les démarchages autorisés par la commune sont précédés d’un courrier adressé au domicile des habitants concernés et les personnes, intervenant à ce titre, sont détentrices d’une carte professionnelle qu’elles sont tenues de présenter. Les habitants qui seraient démarchés par ce type d’individus sont donc invités à ne pas y donner suite et à le signaler en gendarmerie.

Conseil municipal : vendredi 5 juillet

Le prochain conseil municipal est prévu le vendredi 5 juillet à 20h30, à la Maison Pour Tous, au Bourg. L’ordre du jour est le suivant :

1/ Finances, administration, travaux et communication

Administration

1. Installation d’un nouveau conseiller municipal suite à une démission
2. Élection d’un nouvel adjoint
3. Modification de la composition des commissions municipales
4. Modification des statuts de la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud (CCPBS) – Prise de compétence « information jeunesse »
5. Fixation du nombre et de la répartition des sièges du conseil communautaire de la CCPBS dans le cadre d’un accord local
6. Modification du tableau des emplois
7. Mandat spécial

Finances

8. Avenants aux marchés publics
9. Tarif pour spectacles vivants sur le domaine public

Travaux

10. Convention de servitude de passage de canalisation (parcelle BC 69)

2/ Solidarité, jeunesse, affaires sociales, culture et sports

Jeunesse

11. Tarif des stages de juillet et août à l’espace jeunes

Culture

12. Subvention à la Fédération des Acteurs de la Diffusion de spectacles vivants en Ouest Cornouaille (FADOC)

3/ Questions diverses

 

Mairie

02 98 58 60 19 – mairie@penmarch.fr