Deux générations de conserveurs Penmarc’hais visitent le musée de la conserverie Le Gall à Loctudy

Le 08 octobre 2021, la maire de Penmarc’h Gwenola Le Troadec et la municipalité de Loctudy ont organisé une visite du musée de la conserverie Le Gall à Loctudy. Notre centenaire Pierre Boënnec, Augustine Le Bec une ancienne ouvrière de la conserverie et Sten Furic de la Compagnie Bretonne du Poisson ont participé à cette rencontre. L’ancienne et la nouvelle génération de conserveurs ont échangé sur l’évolution des conditions de travail, le progrès industriel et les conditions sanitaires. La reconstitution de l’ancienne usine, les machines et l’outillage ont rappelé de nombreux souvenirs aux deux aînés. Retour sur cette visite.

Augustine Le Bec, à l’aube de ses 92 printemps, a travaillé de 1947 à 1950 dans la conserverie de Loctudy. La reconstitution des ateliers lui rappelle de nombreux souvenirs du temps où elle étêtait ou mettait les sardines en boîte. Pierre Boënnec, qui a fait toute sa carrière dans les conserveries de Saint-Guénolé, se remémore ses débuts chez Roulland, à l’époque il n’avait que 12 ans. Sa détermination et son assiduité au travail lui ont permis de gravir les échelons. À 30 ans, il est recruté par Lebeaupin et devient responsable de l’usine. Avec beaucoup d’émotions, il se remémore l’époque où Saint-Guénolé était le premier port thonier de France. Une époque pendant laquelle les bolincheurs débarquaient la sardine deux fois par jour. Les conserveries employaient principalement des femmes, jusqu’à 125 et 10 hommes chez Lebeaupin. Des ouvrières pour la plupart qui travaillaient le poisson au débarquement des bateaux. Les horaires étaient décalés et les conditions de travail étaient rudes. Pierre Boënnec, qui a débuté comme ouvrier, a veillé à améliorer les conditions de travail des femmes tout au long de sa carrière. Le travail, les horaires, les normes sanitaires et de sécurité ont évolué. Sten Furic, le plus jeune conserveur du Pays Bigouden a pris la relève et la tradition perdure dans la nouvelle usine de Penmarc’h.

La conserverie Le Gall

La conserverie de poisson Alexis Le Gall a été construite en 1901. En activité jusqu’en 1954, elle faisait partie des nombreuses usines de conserves qui produisaient en Cornouaille. Témoin authentique de cette épopée industrielle, la conserverie est l’unique usine en France et probablement en Europe (avec Stavanger en Norvège) maintenue en l’état d’origine (immeuble, matériel, collection). Les bâtiments et les machines sont classés aux monuments historiques en 2016. L’association “Les amis de la conserverie Le Gall”, les descendants du conserveur et la municipalité de Loctudy souhaitent valoriser le patrimoine industriel et l’histoire humaine des conserveries dans le Pays Bigouden, un véritable lieu d’ancrage pour notre territoire. Plusieurs mécènes dont la Compagnie Bretonne du Poisson et les subventions de nombreux partenaires ont permis la réalisation de ce site unique.

La conserverie, admirablement reconstituée, contribue au développement économique et touristique du Pays Bigouden. Un partenariat a été instauré avec la Compagnie Bretonne du Poisson qui organise des visites de son usine tout au long de l’année. Le musée a ouvert ses portes au public le 10 septembre dernier. Infos pratiques : 8, impasse du Nord à Loctudy. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30.  Tarifs : 4,50€ / 3,50€.

Photo à la une : Augustine Le Bec, Sten Furic et Pierre Boënnec.

 

Mairie de Penmarc’h
02 98 58 60 19

citykomi 

Le dispositif « LIRE ET FAIRE LIRE » lance un appel aux bénévoles
Départs en retraite et remise de médailles pour sept agents municipaux