Un jeune patron pêcheur aux commandes d’un bateau neuf construit à Saint-Guénolé

Théo Marais et les employés de Plastimer

Le 15 septembre, le chantier naval Plastimer a procédé à la mise à l’eau d’un coquillier de 11,40 m, construit dans leur atelier. Aux commandes du bateau, Théo Marais, âgé de 25 ans, qui navigue depuis ses 15 ans avec son père. Chez les Marais, la pêche est une affaire de famille, une vocation qui se transmet depuis plusieurs générations.

Très vite, ce un jeune patron pêcheur aspire à avoir son propre bateau. Il démarche plusieurs chantiers navals en France et un en Irlande. Il retient l’entreprise Plastimer, basée à Saint-Guénolé, pour ses compétences en architecture navale, son savoir-faire reconnu et ses précieux conseils. “Nos clients viennent pour le savoir-faire de Plastimer” commente Jean-Bernard Furstenberger, le responsable de l’entreprise.

Le P’tit Piak, immatriculé à Cherbourg, est un navire polyvalent armé à la pêche à la coquille Saint-Jacques, aux amandes et crustacés. Il a été construit sur un plan traditionnel avec une coque élancée et bénéficie des technologies modernes avec un tableau de commande tactile électrique pour faciliter toutes les manœuvres de logistique. Le bateau est propulsé par un moteur de 249 Kw. Le patron et deux matelots composent l’équipage.

Dans quelques jours, après les derniers réglages, le P’tit Piak rejoindra son port d’attache basé à Granville, dans la Manche. Nous adressons toutes nos félicitations et nos encouragements à Théo et à son équipe.

Plastimer

L’entreprise familiale, créée en 1986 et basée au port de Saint-Guénolé, construit des navires polyester pour la pêche côtière et effectue des travaux de maintenance navale, de transformation et de modernisation. Plastimer est labellisée “Entreprise du Patrimoine Vivant” (décision ministérielle de novembre 2018), marque de reconnaissance de l’État mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Tous les bateaux sont réalisés sur-mesure en concertation avec le patron pêcheur. L’entreprise dispose de son propre bureau d’étude. Jean-Bernard Fürstenberger est dessinateur industriel et son épouse Monique est architecte navale.

Le chantier emploie 4 constructeurs navals permanents, avec pour moyenne d’âge 28 ans, qui maitrisent les savoir-faire de mise en œuvre des matériaux bois, des matériaux composites polyester, et qui ont une culture forte de la construction navale. Depuis sa création, depuis près de quarante ans, l’entreprise a formé et à travailler avec plus de 80 personnes.

Photo à la une : Théo Marais, le jeune patron pêcheur devant sont bateau de pêche P’tit Piak

 

Mairie de Penmarc’h
02 98 58 60 19

citykomi 

 

PenmaR'Ose, 3ème édition dimanche 16 octobre
Les élèves de l'école Auguste Dupouy ont récolté 550 kg pommes de terre au potager municipal !