Actualités

Prévention des noyades et aisance aquatique

Cliquez sur le visuel pour l’agrandir

Chaque année, en France, 1000 personnes décèdent par noyade et 372 000 dans le monde (OMS). Les noyades sont la première cause de décès par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. Et quand on n’en meurt pas, la noyade peut laisser de graves séquelles. Le constat est encore plus alarmant chez les publics fragiles. En effet, selon la National Autism Association, les noyades sont responsables de 90 % des décès d’enfants autistes de 14 ans et moins. La publication du rapport Noyades de Santé Publique France en 2018 a révélé une augmentation significative du nombre d’accidents, notamment chez les enfants. Les raisons de cette flambée des noyades sont multiples: démocratisation des piscines familiales, rareté ou vétusté des équipements aquatiques publics dans certains territoires, réchauffement climatique générant des situations accidentogènes…

C’est pourquoi le Gouvernement a initié, dès 2019, un dispositif de lutte contre les noyades et le déploiement du programme d’Aisance Aquatique pour les 4-6ans particulièrement touchés par les noyades, notamment en piscines familiales. Complémentaire aux cycles traditionnels d’apprentissage de la natation scolaire et au programme « J’apprends à nager » destiné aux 6-12 ans, le programme d’Aisance Aquatique permet aux enfants, dès la maternelle, de s’adapter au milieu aquatique et d’acquérir les fondamentaux pour évoluer dans l’eau en sécurité. Au-delà de l’aspect sécuritaire, il garantit une meilleure efficacité de l’apprentissage ultérieur de la natation. Ce programme pédagogique s’accompagne d’une politique volontariste de rénovation et de construction de bassins qui a permis d’investir plus de 47 millions d’euros depuis 2019 dans des équipements (piscines, bassins d’apprentissage, bassins mobiles…), en priorité dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV) et dans les zones rurales. Enfin, le ministère travaille aux évolutions réglementaires indispensables pour favoriser l’accès au métier de MNS, filière qui recrute, et multiplie les collaborations pour impliquer le plus grand nombre d’acteurs dans la prévention et la sensibilisation. Or depuis 2020, la crise sanitaire constitue un facteur aggravant des noyades. En raison, d’une part, de la fermeture des piscines couvertes qui a perturbé le bon déroulement des cycles d’apprentissage de la natation ; en raison, d’autre part, de l’augmentation du nombre de piscines familiales, mais aussi de la recrudescence de comportements imprudents consécutifs à des semaines de restrictions. Aussi, alors que la chaleur s’installe, il est crucial d’aborder la saison estivale avec une vigilance accrue et de marteler les messages de prévention. Pour sauver des vies. Message de Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports.

Consultez le dossier consacré à la prévention des noyades et aisance aquatique en cliquant ici.

Solidarité, des fruits et des légumes pour le CCAS
Alerte météorologique, vigilance orange : 23 et 24 juillet 2021