Echouage d’un cétacé au Ster

Ce mardi 13 août au matin, un baleineau de 12 mètres a été retrouvé sur la plage du Ster à Penmarc’h. L’animal qui va être autopsié, sera enlevé courant de la journée, le mercredi 14 août. En attendant, par précaution la mairie a pris un arrêté par mesure de salubrité publique. Il stipule notamment que « l’accès au littoral sur la plage du Ster au niveau de l’accès numéro 17, situé entre le camping le Grand Bleu et le poste de secours est interdit au public à compter du 13 août et jusqu’à l’enlèvement de l’animal ».

 

La Direction Départemental de la Protection de la Population (DDPP) et le réseau Pélagis, rappellent qu’il est nécessaire d’établir un périmètre de sécurité afin que les curieux ne s’approchent pas déraisonnablement de la carcasse. En effet, outre le risque d’explosion lié à la décomposition du cétacé, un tel échouage présente un risque sanitaire et bactériologique important.

 

Le Pen’Mag : un 18ème numéro avant une petite pause

Le magazine municipal, le Pen’Mag vient de paraître. Dans ce numéro, de nombreuses rubriques sont traitées notamment celle consacrée aux ouvrages de défense côtiers, un diagnostic a été réalisé et les premiers travaux devraient débuter en novembre 2019.

Depuis le 5 juillet, les administrés et hôtes de passage sont accueillis dans les nouveaux locaux de la mairie. Pour ceux qui n’ont pas encore franchi le seuil, vous y découvrirez le fonctionnement, ainsi que quelques photos. À l’occasion des portes ouvertes, la municipalité convie les Penmarc’hais, le samedi 24 août de 14h à 18h.

Code électoral oblige, la parution du magazine va être suspendue. Dans le dernier numéro de cette mandature, le comité de rédaction a souhaité présenter les différentes phases de conception du Pen’Mag. Depuis 2015, ce ne sont pas moins de 18 numéros qui ont été publiés. Un magazine qui, au fil du temps, s’est étoffé et est devenu un élément phare de la communication institutionnelle, attendu par la population.

Dans ce numéro, retrouvez en bonus une double page qui offre une vue imprenable sur la côte rocheuse de St Guénolé et bien d’autres choses !

Bonne lecture !

Pour consulter le Pen’Mag, cliquez sur le visuel ci-dessous

Incivilités au stade municipal

Le 25 mai dernier, Raynald Tanter, Maire, inaugurait notamment en présence de la Députée Liliana Tanguy, le stade municipal Jos Péron.

Au cours de la nuit du 6 au 7 août, le lettrage posé sur la façade de l’enceinte du stade a été vandalisé et le « R » de « PÉRON » a disparu. Cette nouvelle incivilité sur notre commune est une preuve, une fois de plus, du manque de savoir-vivre et de savoir-être de certains individus.

Alors toi qui a arraché ce « R » à ce patronyme sans doute anodin à tes yeux, nous voudrions à défaut de repères éducatifs et de prêches moralisateurs, te rappeler en quelques mots qui était Jos Péron.

Jos Péron (1920–2010) a été Maire de Penmarc’h de 1965 à 1977, mais était aussi connu pour avoir porté haut les couleurs des Cormorans sur tous les terrains de la région de 1936 à 1959. Appelé au 505ème régiment de Vannes, il échappe de peu à la capture par les allemands et s’engage en 1943 dans la Résistance. Ce chef d’entreprise dans le privé était très attaché à la vie sportive de la commune, et fut à l’initiative de la construction du centre nautique et de la salle omnisports. Jos Péron était reconnu par tous comme un meneur. C’était un homme de caractère. Il était de ces personnalités qu’on écoute et qu’on respecte.

« Respecte » avec un « R » majuscule comme le « R » de « PÉRON » que tu as ôté de ces pierres sans respecter la mémoire de cet homme, et c’est bien dommage pour nous tous, mais peut-être plus encore pour toi.

Parcours d’Activité Santé Senior : l’association Santé Bigoudène et le Centre Communal d’Action Sociale s’associent

En avril 2018, l’Association Santé Bigoudène inaugurait le Parcours d’Activité Santé Senior (PASS). À ce jour, ce sont déjà 5 sessions de 12 séances qui ont pu y être organisées, la dernière se terminant le 25 juillet de cette année.

Le PASS est destiné aux personnes de plus de 60 ans, ou souffrant d’une pathologie chronique, qui souhaitent reprendre ou conserver une activité physique. L’accompagnement est individualisé et le programme des séances adapté aux capacités de chacun. Afin de rendre cette activité accessible à un plus grand nombre, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Penmarc’h a souhaité s’associer à Santé Bigoudène en proposant une nouvelle session et en participant au financement. Restera uniquement à charge des participants la somme de 24€ pour l’ensemble des 12 séances à venir. Si vous souhaitez vous inscrire aux activités qui auront lieu à partir du mercredi 11 septembre de 15h45 à 17h15, merci de bien vouloir contacter l’Association Santé Bigoudène. Le nombre de places étant limité, n’attendez pas le dernier moment.

 

02 98 58 60 18 – pdssantebigoudene@orange.fr

 

 

Photo à la une : Morane Gouyen, en charge du service promotion de la santé à Santé Bigoudène ; Charlotte Le Pichon, responsable du CCAS ; Françoise Le Coq, directrice de l’association Santé Bigoudène ; Michel Labory et Corinne Keradennec, usagers du PASS

Drapeaux en berne

En hommage à Jean-Mathieu Michel, maire de la commune de Signes (Var) depuis 1983, qui est décédé dans l’exercice de ses fonctions, les drapeaux de la commune sont en berne.

Mairie
110 rue Edmond Michelet
02 98 58 60 19
mairie@penmarch.fr

Réglementation de la circulation et du stationnement : fête de la sardine

À compter du samedi 18 août et jusqu’à la fin de la manifestation pour l’organisation de la fête de la sardine, l’association de la Tour Carrée est autorisée à utiliser la place Auguste Dupouy.

Le stationnement et la circulation de tous les véhicules seront interdits à partir du samedi 18 août à 18h sur la place Auguste Dupouy, jusqu’à la fin de la manifestation. La circulation sera interdite sur la voie nord, devant le restaurant « la Glacière » bordant la place. La voie ouest bordant la côte devra rester accessible pour permettre l’accès à la cale d’échouage et de mise à l’eau.

Les participants et les organisateurs sont autorisés à circuler ainsi qu’à stationner pour le montage et le démontage des stands.

Interdiction de récolte et consommation des coquillages : en date du 1er août

En date du 1er août, la Préfecture nous informe de la fermeture de certaines zones de pêche à pied. Vu les résultats d’analyses favorables concernant les teneurs en toxines lipophiles sur :

  • les tellines de la baie d’Audierne,
  • les coques et les huîtres de la rivière de Penfoulic,
  •  les moules des Filières de l’Odet.

Le Préfet du Finistère a décidé de lever les interdictions de pêche et de commercialisation des coquillages de ces secteurs.

La carte actualisée et le détail des interdictions sanitaires de pêche de coquillages se trouvent sur le site internet des services de l’État dans le Finistère : http://www.finistere.gouv.fr/tags/view/Les+dossiers/Conchyliculture

Ces informations sont également disponibles auprès des mairies des zones littorales. D’autres secteurs peuvent être fermés à la pêche des coquillages en raison de contamination microbiologique ou de nécessité de repos biologique pour maintenir la
ressource.

Ces interdictions sont disponibles auprès des mairies des zones littorales et sur le site internet www.pecheapied-responsable.fr

Pour toute information concernant les secteurs fermés à la pêche professionnelle : Direction Départementale de la Protection des Populations 29 (DDPP) Service alimentation 2 rue de Kerivoal 29334 Quimper Cedex
Tél. 02 98 64 36 36 – ddpp@finistere.gouv.fr

Les établissements conchylicoles situés dans les zones concernées peuvent poursuivre leurs activités d’expédition de coquillages provenant de secteurs ouverts.

Récapitulatif des zones fermées au 1er août

  • Camaret – Tous les coquillages, sauf les amandes : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Iroise Camaret, secteur de Dinan Kerloc’h – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Baie de Douarnenez, estran – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Rade de Brest – Coquilles Saint-Jacques et pétoncles : toxines amnésiantes (ASP) produites par l’algue planctonique pseudo-nitzschia,
  • Landévennec : estran allant des ruines de l’Abbaye à la digue de Port Maria – Tous les coquillages microbiologiques,
  • Rade de Brest : la rivière de l’Aulne et le sillon des Anglais ; la rivière de l’Hôpital-Camfrout ; l’anse de Kéroullé et rivière du Faou – Moules : contamination chimique (plomb).

Cliquez sur la carte pour l’agrandir.

Recommandations

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin.

Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

Les sapeurs-pompiers, une famille soudée et solidaire

Comme chaque année, cet été les sapeurs-pompiers volontaires du centre de secours de Cap Caval ont accueilli une famille venue de Lozère, dont le père de famille est décédé pendant une intervention. La maman et ses deux enfants ont vécu une semaine en mobile-home au camping Le Grand Bleu à Penmarc’h. Le Pays Bigouden est un endroit connu et apprécié par cette famille qui y a déjà séjourné il y a quelques années. Ils ont pu apprécier le bord de mer et la qualité de vie sur notre territoire. Sylvain Blériot, chef de centre, Hervé Vaillant, président de l’amicale, Christian Cossec, Christian Boënnec et Mickaël Gaonarc’h, membres de l’amicale leur ont rendu visite sur leur lieu de villégiature et ont partagé un verre de l’amitié.

Photo à la une : Hervé vaillant , président de l’amicale des sapeurs-pompiers, la maman et ses deux enfants, deux membres de l’amicale des sapeurs-pompiers et Sylvain Blériot, chef du centre de secours Cap Caval.