Réglementations : Kerloc’h, route de Pors Carn, rue du musée, rue Edmond Michelet et plage du Ster

La mairie vous informe des réglementations en cours et à venir sur la commune. Elles concernent Kerloc’h, la route de Pors Carn, la rue du musée de la Préhistoire, la rue Edmond Michelet et la plage du Ster.

Réglementation de la circulation et du stationnement : Kerloc’h

Jusqu’au 01/07, la chaussée sera rétrécie à Kerloc’h afin de procéder à des travaux de raccordement électrique. La circulation sera réglementée par un alternat manuel. Le stationnement des véhicules et des poids lourds sera interdit du côté concerné par les travaux.

Réglementation de la circulation et du stationnement : route de Pors Carn

Entre le 18/06 et le 02/07, la chaussée de la route de Pors Carn sera rétrécie afin de réparer une conduite Orange. La circulation sera réglementée par un alternat manuel. Le stationnement sera interdit aux véhicules légers et aux poids lourds.

Réglementation de la circulation et du stationnement : rue Edmond Michelet

Entre le 24/06 et le 05/07, de 8h30 à 17h30, la chaussée sera rétrécie dans la rue Edmond Michelet afin de procéder à des travaux d’ouverture de chambres Orange sous la chaussée. La circulation sera alternée par panneaux de signalisation. Le stationnement des véhicules sera interdit sur la voie concernée par les travaux.

Réglementation : organisation d’une manifestation sur la plage du Ster

Le 06/07, de 11h à 13h, l’association Tipani Tahiti est autorisée à organiser un flashmob (rassemblement de personnes pour effectuer une danse tahitienne) sur la plage du Ster.

Interdiction de récolte et consommation des coquillages

En date du 14 juin, la Préfecture nous informe de la fermeture de certaines zones de pêche à pied. Vu les résultats d’analyses défavorables du réseau de surveillance phytoplanctonique rephytox concernant la teneur en toxines lipophiles sur les palourdes de la rivière de Pont-l’Abbé, le Préfet du Finistère a décidé ce jour d’interdire la pêche récréative et professionnelle, le ramassage, la purification, l’expédition et la commercialisation en vue de la consommation humaine des palourdes de cette zone. Ces mesures étaient déjà en vigueur pour les moules de ce secteur.

Récapitulatif des zones fermées

  • Iroise Camaret, secteur de Dinan Kerloc’h – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP), produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie de Douarnenez, estran – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie d’Audierne, estran – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Pays Bigouden Sud – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Rivière de l’Odet, Bénodet – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Rivière de Pont-l’Abbé – Moules et palourdes : Toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Concarneau large – Glénan – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Baie de Concarneau, rivière de Penfoulic – Tous les coquillages, sauf les huîtres : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Aven, Belon et Merrien – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Rivière de la Laïta – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis
  • Landévennec, estran allant des ruines de l’Abbaye à la digue de Port Maria – Tous les coquillages microbiologiques
  • Rade de Brest : rivière de l’Aulne et le sillon des Anglais, rivière de l’Hôpital-Camfrout, anse de Kéroullé, rivière du Faou, moules Contamination chimique (plomb)

Cliquez sur la carte pour l’agrandir.

Recommandations

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin. Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

Pen’Gouelig, le doudou des bébés penmarc’hais

L’année dernière, à la même époque, la municipalité présentait Penmadig, le doudou offert aux bébés penmarc’hais pour marquer chaque nouvelle naissance. Penmadig laisse place à Pen’Gouelig, un doudou 100% finistérien fabriqué par l’entreprise Armor Lux.

Cette nouvelle peluche, représentant une voile d’un bateau, ornée d’un goéland, plaira aux tout-petits et à leurs parents. Le logo de la commune, décliné en cœur et brodé, le rend unique.

Ce doudou est offert lors de la remise du livret de famille en mairie à l’occasion d’une naissance ou envoyé à domicile. Le cadeau est accompagné par une carte de félicitations qui délivre ce message : « Nous espérons que le bruit des vagues et le ballet des faisceaux du Phare d’Eckmühl berceront idéalement ses jeunes années ».

La progression des naissances sur la commune : 22 en 2015, 26 en 2016, 28 en 2017 et 26 en 2018 montre que bien des parents se réjouissent de voir leurs enfants grandir à Penmarc’h.

Jeunes actifs du Pays Bigouden Sud, votre avis nous intéresse !

Nouvelles formes du travail, numérisation, mobilité, nouveaux modes de consommation… Notre territoire doit s’adapter et répondre à vos besoins et à ceux de vos enfants.

La Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud (CCPBS) a mis en ligne un court questionnaire (temps estimé : 3 minutes) afin de recenser les attentes et les besoins des jeunes actifs de son territoire sur les questions de logement, de travail, de modes de garde, de services et de mobilité.

Merci d’avance de vos contributions !

Je réponds au questionnaire en cliquant sur le lien ci-dessous.

Espèces menacées : adopter le bon comportement

Chaque année, au printemps, les plages bigoudènes deviennent un lieu de vie et de reproduction pour des espèces fragiles dont l’emblématique gravelot à collier interrompu. Pour protéger les espèces, limiter les dérangements et sensibiliser les usagers des plages, la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud (CCPBS) agit en partenariat avec la Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden (CCHPB) et Bretagne Vivante. La saison de reproduction est primordiale pour leur survie.

Depuis la mi-avril et jusqu’à fin juillet, les gravelots à collier interrompu investissent la baie d’Audierne et les plages du sud bigouden pour se reproduire. Ce petit limicole de quelques dizaines de grammes peut se confondre avec les galets. Il niche en haut de plage, au pied des dunes et dans les galets. Depuis l’essor du tourisme littoral, sa population s’est effondrée. Elle est considérée comme vulnérable. La forte fréquentation des plages occasionne des dérangements et des destructions de nids. Nids construits à même le sol et bien souvent invisibles à un œil non averti. Les chiens non tenus en laisse sur les plages sont également une source importante de dérangement et d’échec de la reproduction.

Agir pour protéger

La Baie d’Audierne est le 3ème site breton en terme de nombre de nids. Dans le cadre de Natura 2000, la CCPBS, en partenariat avec la CCHPB, finance l’association Bretagne Vivante pour réaliser un suivi de l’espèce et une sensibilisation du public aux enjeux de sa reproduction. Pour protéger les nids, deux personnes de l’association, en service civique, ont fabriqué et posé un enclos léger. Ils prodiguent des conseils aux usagers de la plage pour prévenir tous dérangements :

  • limiter les déplacements en pied de dune ou sur le cordon de galet,
  • vérifier l’endroit où l’on pose sa serviette,
  • ne pas pénétrer dans les enclos,
  • ne pas tenter d’attraper de poussins.

Rappelons que les chiens sont interdits sur les plages du 1er mai au 30 septembre (arrêté municipal des communes du Pays Bigouden Sud et arrêté préfectoral – Règlement sanitaire départemental).

D’autres espèces suivies

D’autres espèces emblématiques fréquentent notre littoral pour renouveler leur population. Le Guêpier d’Europe, oiseau aux couleurs tropicales, niche dans des galeries creusées dans la dune en baie d’Audierne. Si les effectifs nationaux sont bons, la colonie de la Baie d’Audierne est assez isolée du reste de la population dont la plus proche est localisée en Vendée. C’est la seule zone de reproduction en Bretagne. C’est la raison pour laquelle la CCPBS veille à la protection des sites de nidification et suit cette espèce avec un réseau de bénévoles. Ce suivi est positif. Le nombre de couples augmentent chaque année. Comme pour le gravelot, le respect de la tranquillité des oiseaux est le facteur déterminant pour pérenniser leur présence. La « menace » se matérialise par des photographes pas assez scrupuleux. Ils n’hésitent pas à franchir les enclos pour se positionner au plus près et obtenir un cliché de qualité.

Ces espèces sont protégées par la réglementation. La perturbation intentionnelle ou la destruction est passible d’une amende et d’une poursuite pénale.

Les guêpiers nichent souvent en compagnie des hirondelles de rivage dont les ballets aériens au ras de la dune sont un enchantement. Leur milieu naturel est également à respecter. Il ne faut pas escalader ou descendre les dunes au risque de condamner les nids creusés dans la falaise dunaire et d’enterrer vivants leurs petits.

La protection et la conservation des espèces est un enjeu important pour notre territoire et chacun peut y contribuer afin de transmettre aux générations futures ce patrimoine merveilleux.

Quelques chiffres

  • CCPBS gestionnaire de 1 200 ha de milieux naturels (Conservatoire du littoral et Conseil Départemental),
  • opérateur du site natura 2000 Baie d’Audierne
  • gravelot à collier interrompu : 39 couples en 2018 soit 16 % de la population régionale (presqu’une centaine en 2011 soit 30 % de la population régionale !),
  • guêpier d’Europe : 8 couples en 2015. 20 couples en 2018 !

Photo : Emmanuel Dutronquay

ALSH, à la découverte d’une exploitation bovine

Le mercredi 29 mai, les enfants de l’accueil de loisirs ont visité la ferme de « La Tienda », basée sur la commune de Pluguffan. Le groupe a découvert la Limousine et la Parthenaise, deux races bovines élevées sur l’exploitation. De nombreuses questions ont été posées pendant la visite, les enfants souhaitaient s’informer sur le métier d’éleveur, le cycle de vie d’une vache et d’un taureau, l’alimentation des bestiaux, la sécurité sanitaire…

La ferme de « La Tienda » est labellisée « bleu blanc cœur », une association qui regroupe l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire autour d’un objectif commun de qualité, que ce soit dans le domaine animal, environnemental ou de l’alimentation humaine. Par ailleurs, cette visite s’inscrit dans le cadre des « rencontres made in viande », dont l’objectif est de créer des liens avec les éleveurs pour faire découvrir un métier et susciter des vocations.

Catherine, cuisinière à la cuisine centrale, a également été associée à cette sortie. Depuis de nombreuses années, le restaurant scolaire participe à la démarche « bien manger local ». Cette visite a été appréciée et sera probablement renouvelée l’année prochaine.

Les animateurs de l’accueil de loisirs nous informent que quelques places sont encore disponibles :

  • stage autour de la nature et des animaux du 22 au 24 juillet (enfants nés en 2011/2012) : médiation animale, parc animalier et parcabout du Quinquis,
  • stage « libre comme l’air » du 12 au 14 Août (enfants nés en 2010/2009/2008),
  • nuitée kayak et cani-randonnée du 11 au 12 juillet ( enfants nés en 2009/2008). Nous ouvrons également cette nuitée aux enfants nés en 2010 ayant 9 ans,
  • camp « sea, sun and fun » du 5 au 9 août au camping municipal ( enfants nés en 2010/2009/2008),
  • nuit camping 5/6 ans du 12 au 13 août.

Accueil de loisirs
Rue des écoles 29760 Penmarc’h
02 98 58 76 93 – alsh@penmarch.fr

 

Interdiction de récolte et consommation des coquillages

En date du 6 juin, la Préfecture nous informe de la fermeture de certaines zones de pêche à pied. Vu les résultats d’analyses défavorables concernant les teneurs en toxines lipophiles sur les coquillages des rivières Aven-Belon-Merrien. Vu certains résultats favorables dans les secteurs rivière de Pont-l’Abbé et baie d’Audierne. Le Préfet du Finistère a décidé :

  • d’interdire la pêche récréative et professionnelle, le ramassage, la purification, l’expédition et la commercialisation en vue de la consommation humaine de tous les coquillages issus des rivières Aven-Belon-Merrien
  • de lever certaines interdictions en rivière de Pont-l’Abbé et Baie d’Audierne : réouverture rivière de Pont l’Abbé pour les coquillages autres que les moules (la récolte des moules reste interdite) et réouverture partielle Baie d’Audierne pour les huîtres

Récapitulatif des zones fermées

  • Iroise Camaret, secteur de Dinan Kerloc’h – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Baie de Douarnenez, estran – Tous les coquillages : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Baie d’Audierne, estran – Tous les coquillages sauf les huîtres, toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Pays Bigouden Sud – Tous les coquillages, toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Rivière de l’Odet, Bénodet – Tous les coquillages, toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Rivière de Pont l’Abbé – Moules, toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique  dinophysis,
  • Concarneau large, Glénan – Tous les coquillages, toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Baie de Concarneau, rivière de Penfoulic – Tous les coquillages, sauf les huîtres, toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Aven, Belon et Merrien – Tous les coquillages, toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Rivière de la Laïta – Tous les coquillages, toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique dinophysis,
  • Landévennec : estran allant des ruines de l’Abbaye à la digue de Port Maria – Tous les coquillages microbiologique,
  • Rade de Brest : rivière de l’Aulne et le sillon des Anglais ; rivière de l’Hôpital-Camfrout ; anse de Kéroullé ; rivière du Faou – Moules : contamination chimique (plomb).

Cliquez sur la carte pour l’agrandir.

Recommandations

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin. Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

Travaux : chemin du Layou, rue Paul Langevin, voie communale entre les routes de Plomeur et de Loctudy

La mairie vous informe des travaux en cours et à venir sur la commune. Ils concernent le chemin du Layou, la rue Paul Langevin, la voie communale entre les routes de Plomeur et de Loctudy.

Réglementation de la circulation : chemin du Layou

Jusqu’au 25/06, l’accès au chemin du Layou sera barré, sauf riverains, afin d’effectuer des travaux de pose des réseaux d’eau pour la viabilisation du lotissement de Poul Briel. La circulation se fera par les rues adjacentes.

Réglementation de la circulation : rue Paul Langevin

Du 11 au 30/06, la chaussée de la rue Paul Langevin sera rétrécie afin de procéder au déplacement de mât. La circulation se fera par l’intermédiaire d’un alternat manuel.

Réglementation de la circulation : voie communale entre les routes de Plomeur et de Loctudy

Du 11/06 au 22/07, la chaussée sera rétrécie sur la voie nommée ci-dessus, afin de procéder au terrassement et à la pose de fourreaux pour le compte d’un opérateur de téléphonie et d’internet. Le stationnement des véhicules et poids lourds sera interdit pendant la durée des travaux. Les piétons seront tenus d’emprunter les voies de circulation indiquées par la signalisation.

Cérémonie du 18 Juin

Raynald Tanter, Maire et le Conseil Municipal de la ville de Penmarc’h vous invitent à la cérémonie de l’Appel du 18 Juin, le mardi 18 juin à 11h. Rassemblement quai du Général de Gaulle à Kérity pour le dépôt de gerbe.

L’Appel du 18 Juin est le premier discours prononcé par le Général de Gaulle1 à la radio de Londres, sur les ondes de la BBC, le 18 juin 1940. Ce texte est un appel aux armes où de Gaulle incite à ne pas cesser le combat contre le Troisième Reich et où il prédit la mondialisation de la guerre. Ce discours, très peu entendu sur le moment mais publié dans la presse française le lendemain et diffusé par des radios étrangères, est considéré comme le texte fondateur de la Résistance française, dont il demeure le symbole.

Mairie de Penmarc’h

02 98 58 60 19 – mairie@penmarch.fr

Concours des jardins et balcons fleuris, inscrivez-vous jusqu’au 15 juin

Pour les derniers retardataires, les jardiniers ont la possibilité de s’inscrire au concours des jardins et balcons fleuris jusqu’au 15 juin.

Fleurir la ville est l’affaire des jardiniers municipaux mais c’est également une démarche à laquelle de très nombreux habitants Penmarc’hais s’associent. Afin de récompenser leurs efforts, la municipalité a décidé de lancer son cinquième concours des maisons fleuries. Les inscriptions sont dès à présent ouvertes.

Un jury, composé d’élus et de jardiniers professionnels, se rendra chez chacun des participants afin de découvrir les réalisations. De nombreux critères entreront dans la notation des juges. L’aspect esthétique des végétaux, bien sûr ; le mobilier de jardin et les éléments de décoration, mais également les efforts en matière de protection de l’environnement seront largement pris en compte. La gestion de l’eau, l’utilisation raisonnée de produits chimiques, feront partie intégrante de la note, tout comme les actions en faveur du domaine public (l’entretien et la propreté du trottoir par exemple).

Trois catégories sont créées : les maisons avec jardin, les balcons terrasses ou pas-de-porte et les espaces le long de la voie publique. Pour chacune de ces catégories, un prix sera attribué.

Pour s’inscrire, il suffit de remplir le formulaire en cliquant sur le lien ci-dessous ou de remplir le bulletin d’inscription disponible à l’accueil de la mairie de Penmarc’h avant le 15 juin.