Frelons asiatiques : campagne de sensibilisation

Pour lutter contre la prolifération de frelons asiatiques, la CCPBS lance une campagne de sensibilisation. Une plaquette mais également un atelier pour apprendre à fabriquer des pièges contre les reines des frelons asiatiques.  Pour y participer appelez le 02 98 87 80 58.

Afin de participer à la lutte contre le développement du frelon asiatique, espèce classée nuisible par le ministère de l’Agriculture, la Communauté de communes du Pays Bigouden Sud (CCPBS) a mis en place un dispositif complet :
• elle sensibilise les Bigoudens pour connaître et reconnaître les frelons asiatiques ;
• elle les incite à être vigilants et à détecter les nids ;
• elle leur propose d’apprendre à fabriquer des pièges de reines fondatrices ;
• elle finance la destruction des nids.
En 2016, près de 48 000 euros ont été dépensés pour 493 interventions.
Cette année, les mairies participent à la lutte et la CCPBS propose un atelier de sensibilisation à la problématique.

Arrivé en 2004 dans le Lot et Garonne et présent aujourd’hui du Portugal à l’Allemagne, le frelon asiatique est bien installé dans notre département, et connaît un développement extraordinaire : 2 000 nids détruits en Finistère en 2015, contre 6 000 en 2016 sans compter ce qui n’ont pas été répertoriés ! Ce développement pose aujourd’hui problème puisque ce frelon prédate fortement les abeilles domestiques et s’installe près des habitations.
La Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud est concernée par la problématique pour la 3ème année et a décidé de reconduire la prise en charge de la destruction des nids de frelon asiatique. Après signalement de la présence d’un nid en mairie, la commune enverra son « référent frelon » pour s’assurer qu’il s’agit bien du frelon asiatique et déclencher l’intervention par un prestataire qui sera facturée à la CCPBS. S’il s’agit d’une autre espèce, la prestation de destruction ne sera pas prise en charge par la CCPBS.

Tout le monde vigilant !

Les reines fondatrices de frelon asiatique sortent en ce moment de leur hibernation et vont commencer à bâtir le nid primaire qui est souvent installé dans un endroit à l’abri de la pluie et du vent à proximité des lieux de vie (sous une table de jardin, corniche de toiture, etc.). En cherchant un peu dans sa parcelle, il est alors possible, jusqu’à juin, de repérer ces nids pas plus gros qu’une orange. C’est à ce moment que la destruction est la plus facile et la plus efficace. Cependant, il est fortement conseillé de ne pas intervenir seul et de faire appel à votre mairie et de faire intervenir un professionnel. L’insecte défend son nid avec ardeur et à plusieurs !

Un atelier pour apprendre à le connaître

Afin de sensibiliser la population à cette problématique, la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud organise samedi 18 mars une sensibilisation sur le frelon asiatique au garage communautaire situé à Kerist en Plobannalec.
L’objectif de la séance est de mieux connaître et reconnaitre cet insecte et comprendre les enjeux induis par sa présence. En fin de séance, il sera proposé la fabrication d’un piège à partir de bouteilles plastiques accompagnée des recommandations pour le suivi du piégeage. Les participants qui veulent réaliser un piège doivent apporter deux bouteilles de plastique (type eau minérale).

Informations pratiques

Samedi 18 mars de 10h à 12h au garage communautaire situé à Plobannalec-Lesconil (Lieu-dit Kérist)
Atelier de pour apprendre à faire un piège à frelons
Nombre de place limité : réservation pour la séance à la CCPBS au 02 98 87 80 58
(2ème atelier éventuellement à 14h suivant la demande)

Signalétique et valorisation touristique

C’est dans un objectif d’affirmer la volonté des élus de Penmarc’h de s’engager dans une refonte de la signalétique de la ville que Mme Karine Cosquéric a reçu en mairie Mme Do Vale de l’Agence Ouest Cornouaille Développement (AOCD), Mme Katia Gravot, vice-présidente, et Mme Agnès Le Maître, directrice générale de la Société Publique Locale (SPL) de l’Office de Tourisme communautaire nouvellement créée.
Depuis le 13 juillet 2015, la réglementation sur la signalisation a été profondément modifiée. Les communes qui se sont engagées, et ont adopté cette réglementation, ont constaté un changement important des abords de leurs routes. Auparavant, diverses activités bénéficiaient de « pré-enseignes dérogatoires », en particulier les activités utiles aux personnes en déplacement (garages, stations-services, hôtels, restaurants…). Dorénavant, en dehors des agglomérations, seules sont désormais autorisées les pré-enseignes concernant certaines activités culturelles, les monuments historiques ou encore les entreprises locales dont l’activité principale conduit à fabriquer ou vendre des produits du terroir.

Mme Cosquéric a réaffirmé la volonté de la municipalité d’apporter des solutions alternatives aux acteurs économiques de la commune pour répondre à leurs besoins. Les entreprises du tourisme (hôtels, terrains de campings, sites de loisirs…), ont en effet grandement besoin de ces dispositifs de signalisation locale pour guider leurs clients. Elle a exprimé à Mme Katia Gravot, son souhait de voir la CCPBS s’emparer de cette question dont les enjeux dépassent le cadre communal. Notre intercommunalité pourrait ainsi disposer à terme d’une signalétique cohérente et uniforme sur l’ensemble de son territoire.
Cette question de signalisation à l’échelle communautaire sera soumise aux maires de l’ Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) afin de travailler sur ces thématiques communes et d’apporter des solutions adaptées au contexte local en lien avec un schéma départemental de signalisation.

Cette mutualisation de moyens permettra de faire des économies non négligeables et de disposer de l’aide technique dont les communes ne disposent pas en ressources internes. Les outils de signalisation comprennent : la signalisation de direction, d’indication des services, d’intérêt culturel et touristique, ainsi que les Relais d’Information Service (RIS).
Ces procédés de signalisation locale offrent des possibilités supplémentaires pour guider l’usager de la route vers les services et équipements susceptibles de l’intéresser dans son déplacement et situés à proximité de la voie sur laquelle il se déplace.

Mme Linda Do Vale a clôturé cette rencontre en indiquant que les communes seraient invitées dans les prochains jours par l’AOCD à débattre sur la signalétique directionnelle et touristique.

Photo à la une (de gauche à droite) : Mme Linda Do Vale (AOCD), Mme Justine Fontaine (CCPBS), Mme Katia Gravot (vice-présidente CCPBS et chargée de la promotion du territoire et du tourisme), Mme Nathalie Poulard, Mme Karine Cosquéric, Mme Agnès Le Maître (directrice de la SPL Destination Pays Bigouden Sud)

Stade municipal : une rénovation réussie

Samedi dernier, Alain Castanier, Secrétaire Général de la Préfecture, et les élus ont inauguré les travaux de rénovation du stade municipal. M. Castanier a souligné la qualité de la rénovation des infrastructures et l’originalité de la Musik-halle, nouvelle salle associative consacrée à la musique et aux expressions corporelles. Ces transformations connaissent d’ores et déjà un véritable succès auprès des associations et de leurs adhérents. Les deux courts de tennis et la salle multisport ont été totalement réhabilités. Du côté du terrain de football, le stade, sécurisé par de nouvelles mains courantes, offre à l’équipe des Cormorans Sportifs un terrain d’exception, la pelouse est même référencée par les instances du football, elle peut être utilisée pour des préparations d’équipe de haut niveau.
Cette opération a été saluée par Armelle Huruguen, Présidente de la Commission Territoire et Environnement du Conseil Départemental : « On est tous différents, mais les loisirs forment des espaces d’échanges, Penmarc’h a misé sur l’avenir de la cohésion sociale. Son projet sera un exemple pour le reste du Finistère ».
Photo : Raynald Tanter et Alain Castanier ont échangé quelques balles © Le Télégramme

Les élus à la rencontre des riverains des rues de Pouloupry et Rusaliou

Dans la matinée du samedi 25 février, un groupe d’élus mené par le Maire, Raynald Tanter, s’est rendu rue de Pouloupry puis rue de Rusaliou. Le but de la démarche était d’échanger sur les possibilités d’aménagements susceptibles de sécuriser l’accès à ces voies communales. La présence de nombreux riverains aux deux endroits et la qualité des échanges ont contribué au succès de ces visites. Ainsi, des aménagements devraient voir le jour très prochainement. Si celui de la rue de Pouloupry (portion de la voie à sens unique afin d’interdire l’accès très périlleux à la rue Pierre Sémard) fait consensus, le cas de la rue de Rusaliou est plus épineux et devrait donner lieu à des expérimentations. À suivre donc…

En direct du port de Kérity

Une seconde webcam a été installée le 21 février sur le pignon du bureau du port de Kérity. Elle complète celle de Pors Carn mise en place en 2015. Ce nouvel équipement offre aux internautes une vue panoramique en haute définition sur le port, ses mouillages, l’île de Locarec et les Étocs. Cette installation permet notamment aux passionnés de voile et sports nautiques d’avoir un regard sur les conditions météorologiques. Les expatriés en mal du pays devraient également faire bon usage de ce nouvel outil. Plus généralement, elle devrait satisfaire les amoureux de notre commune qui, après avoir pu contempler la beauté sauvage de Pors Carn pourront profiter de la quiétude non moins charmante du port de Kérity

Un véritable outil de promotion

Cette webcam est une ouverture vers l’extérieur et un véritable outil de promotion pour Penmarc’h. Pour exemple, les vues de la webcam de Pors Carn ont été diffusées et relayées à plusieurs reprises dans les bulletins météo des chaînes nationales. Les visites sur le site Internet ont considérablement augmenté. La webcam de Kérity devrait connaître très certainement le même engouement.

Ces deux webcams ont été installées par l’entreprise Viewsurf, basée à Bordeaux. Raynald Tanter, maire, a remercié Éric Raphalen, adjoint chargé de l’information et de la communication, qui est à l’initiative de ces projets.

Pour admirer le port de Kérity en direct, rendez-vous sur le site https://www.penmarch.fr/

Lien direct pour Kérity: http://pv.viewsurf.com/816/Penmarch-Maison-du-douanier

Lien direct pour Pors Carn: http://pv.viewsurf.com/id/604/a/media/c/3624

Légende de la photo à la une : Raynald Tanter, maire est entouré de Mélanie Viaud, référente du quartier de Kérity, des associations ayant un lien avec le port de Kérity, Maurice Le Floc’h, Éric Raphalen, Karine Cosquéric, adjoints et Christian Burel, conseiller.

Opération “sapins” : renforcement des dunes du Ster

Sapins

L’opération “renforcement dunes du Ster” a eu lieu ce mardi 21 février devant le centre nautique. Cette action, menée avec le conseil municipal des jeunes et les jeunes de l’accueil de loisirs (section concernant les pré-ados), consistait à  expérimenter une méthode de consolidation de cette partie de la dune particulièrement impactée par les dernières grandes marées. Le procédé mis au point par les services techniques dans le respect des préconisations du conseil départemental, du conservatoire du littoral et de Natura 2000, est particulièrement respectueux de l’environnement puisqu’ il consiste à y apporter uniquement des matériaux naturels. Les sapins de Noël collectés, exempts de flocages, sont recouverts du sable collecté lors des nettoyages estivaux du site. Ceci sans aucune tranchée et donc de déstructuration du sol. Cette action, qui a mobilisé jeunes, promeneurs, agents et élus, a été menée dans une excellente ambiance. Un goûter était organisé sur place. Une belle initiative citoyenne qui en appelle d’autres.

Légendes photos : un beau travail d’équipe, les sapins déposés

Taxes d’urbanisme : informez-vous

  • Vous construisez une habitation ou un bâtiment annexe à cette habitation  (abri de jardin, garage, remise, piscine, local piscine…),
  • Vous réalisez une extension de votre habitation,
  • Vous transformez une grange en habitation,
  • Vos travaux affectent le sous-sol.
    Vous êtes susceptible d’être redevable des taxes d’urbanisme :  la taxe d’aménagement (TA) et la Redevance d’Archéologie Préventive (RAP).
Cliquez sur le visuel pour consulter le document

Cliquez sur le visuel pour consulter le document

Extrait du Journal Officiel - Novembre 2016

Extrait du Journal Officiel – Novembre 2016

Saint-Pierre : éclairage dans la rue des Naufragés du 23 mai 1925

Suite à un vice de fabrication, les huit mâts d’éclairage public de la pointe de Saint-Pierre présentent d’importantes traces de corrosion. Ceux-ci ont été démontés cette semaine. Ils vont subir un nouveau traitement avant d’être repeints puis reposés fin février.

Durant ces travaux, la rue des Naufragés du 23 mai 1925 restera faiblement éclairée.

La commission urbanisme et cadre de vie sur le terrain

Dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU), les techniciens de GEOLITT, cabinet d’études et de conseils en développement durable des territoires, ont proposé aux élus de démarrer la phase d’étude par des déplacements sur différents sites de la commune. Ce diagnostic dit “en marchant” permet d’arpenter et d’observer le territoire en identifiant les points négatifs et positifs des aménagements actuels.

Au départ du Bourg de Penmarc’h, les élus se sont rendus en bus dans différents endroits de la commune. Puis, au gré de leurs déambulations, ils ont échangé avec les techniciens, partagé leurs visions sur l’évolution des quartiers et leurs liaisons. L’objectif de cette rencontre était de discuter des points forts et des enjeux de chaque quartier pour, dans l’avenir, les valoriser davantage.
Un déplacement instructif donc pour les élus de la commission “urbanisme et cadre de vie” qui malgré la pluie et le vent ont apprécié ces déplacements pédestres à travers nos venelles