La commission urbanisme et cadre de vie sur le terrain

Dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU), les techniciens de GEOLITT, cabinet d’études et de conseils en développement durable des territoires, ont proposé aux élus de démarrer la phase d’étude par des déplacements sur différents sites de la commune. Ce diagnostic dit “en marchant” permet d’arpenter et d’observer le territoire en identifiant les points négatifs et positifs des aménagements actuels.

Au départ du Bourg de Penmarc’h, les élus se sont rendus en bus dans différents endroits de la commune. Puis, au gré de leurs déambulations, ils ont échangé avec les techniciens, partagé leurs visions sur l’évolution des quartiers et leurs liaisons. L’objectif de cette rencontre était de discuter des points forts et des enjeux de chaque quartier pour, dans l’avenir, les valoriser davantage.
Un déplacement instructif donc pour les élus de la commission “urbanisme et cadre de vie” qui malgré la pluie et le vent ont apprécié ces déplacements pédestres à travers nos venelles

Vigilance arnaque par téléphone

Quelques commerçants de Penmarc’h ont été contactés par des personnes leur réclamant le paiement d’une somme de 600€ pour cause de non conformité aux normes d’accessibilité. Si cela vous arrive, n’obtempérez surtout pas, il s’agit d’une arnaque.

L’escroquerie est bien connue des services de l’État puisqu’ils sont régulièrement alertés depuis 2015. Une plainte a d’ailleurs été déposée.

Rappel : ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires par téléphone !

Les ouvrages de défense contre la mer

Le cabinet Géolithe a été missionné par la ville de Penmarc’h pour l’assister dans la sécurisation de ses ouvrages de défense contre la mer. Il devra notamment mener l’inspection détaillée des ouvrages. Cette phase d’étude doit conduire à établir un diagnostic précis de l’état des 16 ouvrages qui constituent la protection en front de mer.

M. Raynald Tanter, Maire, a donc reçu le mardi 31 janvier 2017, M. Fabrice Roy, ingénieur -géotechnicien et responsable de l’agence Géolithe à Pacé (35) en présence de quelques élus en charge des travaux, du cadre de vie et de l’environnement. Il a évoqué les objectifs poursuivis par la municipalité dans cette Vérification Technique Approfondie des ouvrages (VTA), ses préoccupations sur certains d’entre eux et sa volonté d’engager rapidement les travaux prioritaires.

Cette VTA sera suivie, pour les ouvrages le nécessitant, d’une programmation d’études complémentaires et de maîtrise d’oeuvre pour le renforcement des ouvrages de défense contre la mer. Elle tiendra compte des priorités de traitement au regard de l’état des ouvrages, des enjeux socio-économiques et environnementaux et des possibilités financières de la commune.

Le Maire a rappelé l’implication de la commune dans une Stratégie Locale de Gestion des Risques d’Inondation (SLGRI) à l’échelle d’un périmètre plus large. Le but est de se doter d’un Programme d’Actions de Prévention contre les risques d’Inondation dit « PAPI d’intention » afin de bénéficier des fonds d’État pour réaliser un programme d’actions que la commune ne pourrait assumer seule financièrement. Ainsi, il s’agit de disposer d’un outil de contractualisation entre l’État et les collectivités qui permet la mise en oeuvre d’une politique globale, pensée à l’échelle d’un bassin de risque.
M. Roy a précisé que la mission serait conduite en 2 phases :
Phase 1 : prise en compte des documents d’archive, état des lieux et diagnostics
Phase 2 : synthèse, priorisations, propositions et recommandations.

Cette matinée a permis au cabinet de récolter les éléments historiques, les phénomènes marquants des dernières années et les dernières interventions connues sur les ouvrages. Ainsi, ceci permettra :
• d’acquérir une meilleure connaissance des ouvrages,
• de définir les problématiques réelles de chaque ouvrage,
• de proposer les solutions les plus adaptées.

Le Maire de la commune envisage dès que le cabinet sera en mesure de restituer l’étude mi-avril, d’organiser une réunion plénière des membres du conseil municipal pour cette présentation.

Info Mairie

Le service urbanisme sera fermé pour cause de réunion le lundi 6 février de 9h à 12h.

Jours et horaires d’ouverture habituels

Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h, fermé le jeudi. Les après-midis sur rendez-vous pour les instructions de dossiers. Tél. : 02 98 58 52 26

La démarche de révision du Plan Local d’Urbanisme est lancée (PLU)

Une réunion de lancement a eu lieu le lundi 9 janvier en présence des membres de la commission urbanisme et cadre de vie en vue de la procédure de révision du Plan Local d’Urbanisme. Le PLU est un document de planification qui reflète les intentions communales quant au développement de son territoire, et dont la mise en œuvre doit être guidée par l’intérêt général. Ainsi, la démarche de révision vient donc d’être lancée. Les membres de la commission urbanisme et cadre de vie intègrent le comité de pilotage mis en place à cette occasion, et qui participera aux travaux pendant toute la procédure (comprise entre 18 mois et 24 mois).

Mme Briand, chef de projet du bureau Geolitt en charge d’accompagner la commune, a rappelé le cadre règlementaire qui s’impose aux élus et notamment la conformité avec les différentes règlementations qui se superposent. Ainsi, cette révision globale du PLU doit prévoir les grandes lignes du développement et de l’aménagement de la commune dans le respect des valeurs du développement durable en tenant compte du contexte juridique qui a fortement évolué ces dernières années (dont notamment l’application de la Loi Littoral, et l’obligation de modérer la consommation d’espace).

Une présentation de l’équipe technique a ensuite été faite. Outre Mme Catherine Briand, chef de projet et interlocutrice privilégiée, cette équipe est composée d’un urbaniste (M. Manuel Henry), d’une paysagiste (Mme Isabelle Nivez) et d’un bureau d’étude spécialisé en environnement (Mme Jennifer Garcia d’Enamo). Dès l’après-midi, l’équipe réalisait une visite de terrain.

Les travaux de révision seront découpés en plusieurs phases

Une première étape, celle du diagnostic qui s’appuie sur l’analyse des atouts et des contraintes du territoire au regard des prévisions de nouveaux arrivants et des besoins de développement urbain. Il permet de définir les grands enjeux en termes d’aménagement qui orienteront les choix pour le développement de la commune. Les résultats de ce diagnostic seront consultables. C’est au regard du diagnostic que de grands enjeux seront définis et exprimés dans ce Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD).
Une deuxième étape, correspond à la mise en place du PADD qui traduit le projet « politique » des élus de la commune. Il expose les intentions de la municipalité pour les prochaines années.

La 3ème étape, consiste en la traduction du PADD dans un règlement graphique (plan de zonage) et écrit.
Enfin, la concertation publique est au cœur de notre procédure de révision du PLU. Ceci pour permettre aux habitants de faire remonter leurs remarques et leurs opinions d’intérêt général pour la Commune. C’est pourquoi il est important que les administrés soient informés de l’avancée de ce dossier au fil des étapes énoncées. Ainsi une page spéciale sur le site de la ville sera consacrée à la révision du PLU. Une adresse mail a été également créée à cet effet : plurevision@penmarch.fr

Parution de votre Pen’Mag

Le Pen’Mag de janvier vient de paraître, il sera distribué prochainement dans les boîtes aux lettres. Un magazine riche en contenu, comprenant 4 pages supplémentaires.

Dans ce numéro, retrouvez la cérémonie des vœux du Maire, la nouvelle organisation des cartes d’identité et des passeports, l’acquisition des marais de Lescors par le Conservatoire du Littoral, la Sainte Barbe des Pompiers… et une nouvelle rubrique intitulée “En différé du Conseil Municipal”.

Pen'Mag - Janvier 2017

 

Pour consulter le magazine, cliquez ici.

Inauguration d’un défibrillateur à Pors Carn

Le dernier défibrillateur, installé sur la commune, a été inauguré le samedi 21 janvier. Il est apposé sur le poste de secours de Pors Carn et rejoint ainsi les 5 autres appareils déjà en place sur Penmarc’h. Ce défibrillateur est un don de l’association “En Hommage à Erwan”. Merci à ses membres.
Dans les prochaines semaines, un septième dispositif sera mis en place entre les deux écoles du Bourg.

Légende photo : les représentants de l’association, Raynald Tanter, Maire de Penmarc’h, Jean-Marc Brenn, Président de la SNSM de Saint-Guénolé

Retour sur la cérémonie des voeux

CitoyensSamedi 14 janvier, Raynald Tanter, Maire, accompagné des adjoints et conseillers municipaux, a présenté ses vœux à la population, une cérémonie au cours de laquelle il a dressé un bilan de son mi-mandat et évoqué les projets à venir. Par ailleurs, Raynald Tanter, également Président de la CCPBS, a évoqué les nouvelles compétences de la Communauté de Communes.

À la fin de son discours, M. le Maire a laissé la parole aux jeunes du Conseil Municipal des Jeunes qui ont, à leur tour, parlé de leurs projets.

Pour télécharger le discours de M. le Maire, cliquer ici.

Pour regarder le diaporama projeté lors de la cérémonie, cliquer sur le visuel ci-dessous.

Visuel diapo

Les jeunes du CMJ rencontrent le Maire

Fin décembre M. Le Maire a reçu 7 élus du Conseil Municipal Jeunes afin d’échanger sur ses fonctions et répondre aux différentes questions des jeunes élus. Pendant une heure, les jeunes élus ont posé diverses questions, telles que “pourquoi avez-vous voulu être Maire ?”, “comment sont organisées vos journées ?”, “quels sont vos projets pour 2017 ?”…
Après cet entretien riche en échanges, ils ont mieux compris le rôle et les responsabilités du Maire.
Quelques jours avant, les jeunes élus s’étaient retrouvés lors d’une réunion pour continuer à travailler sur leurs différents projets qui seront présentés lors des vœux de la municipalité le samedi 14 janvier à 11h à la salle Cap Caval.

Patrimoine communal : le tri des archives

Au cours de l’année 2015, Marie-Claire Dupont, adjointe au Maire chargée du patrimoine a sollicité le concours du Centre de Gestion du Finistère pour réaliser des travaux nécessaires de triage, classement et ainsi assurer la bonne conservation des documents dans les locaux de la mairie. Les archives de Penmarc’h sont riches d’un contenu qui s’est accumulé au fil des siècles. Il était donc impératif et urgent de réaliser ces travaux avant que ne débute la réfection de l’hôtel de ville.

Les archives municipales constituent la mémoire collective de notre commune. Elles sont une véritable ressource anthropologique pour les historiens, les chercheurs, les étudiants mais également pour les habitants notamment passionnés de généalogie.

L’élue rappelle que selon l’article 1er de la loi du 3 janvier 1979, confirmé par la loi du 15 juillet 2008, “les archives sont l’ensemble des documents, quelles que soient leur date, leur forme et leur support matériel, produits ou reçus par toute personne physique ou morale, et par tout service ou organisme public ou privé, dans l’exercice de leur activité”. Un parchemin, un dossier papier, un plan, une photographie, un film, un dossier informatisé, un cédérom sont des archives.

Ces travaux ont été effectués sous le contrôle des Archives départementales. Son directeur, Bruno Corre a été reçu en mairie dans le cadre d’une demande de dépôt volontaire et temporaire liée au projet de restructuration des locaux de la mairie. Cette rencontre a donc permis de recueillir les recommandations sur l’aménagement du prochain local dédié aux archives et les règles nécessaires pour garantir leur bonne conservation.

De plus, comme souhaité par Marie-Claire Dupont, la mission d’élimination de certaines archives a pu revêtir un volet social de par la collaboration d’un ESAT (Établissement et Services d’Aide par le Travail) qui emploie des adolescents et adultes handicapés.

Enfin, les agents de l’hôtel de ville ont bénéficié d’une formation spécifique pour le traitement et la bonne gestion des documents traités chaque année. C’est ainsi que cette mission s’est achevée aux termes de 15 mois.

Légende photo de gauche à droite : Jacqueline Nicolas (Responsable des archives communales et intercommunales), Marie-Claire Dupont (1ère adjointe), Farida Thomas (Directrice Générale des Services de la Mairie) et Bruno Corre (Directeur des Archives départementales du Finistère).