ALSH – Les enfants s’initient aux percussions brésiliennes

Au cours de la première semaine des vacances de février, les enfants fréquentant l’accueil de loisirs (ALSH) se sont initiés à la musique et plus particulièrement à la batucada, aux percussions traditionnelles brésiliennes.

Pour marquer la période des carnavals et à l’initiative des animateurs de l’ALSH, la musicienne professionnelle Marion Perrier a proposé au groupe des 8-10 ans (tremplin) une initiation aux percussions. Au cours de 4 matinées, les enfants se sont familiarisés avec les instruments. À la fin de la semaine, Marion et les enfants ont organisé une représentation, la restitution de leur travail effectué pendant la semaine. Les apprentis musiciens ont assuré la démonstration et s’en sont donnés à cœur joie, sous le regard admiratif de leurs camarades et des élus.

Les plus petits, groupe des 3-5 ans, ont participé eux aussi à un atelier d’éveil musical. Le groupe a assuré la première partie de la représentation en chantant et dansant autour de la comptine “un petit ours à la rivière”. Les enfants ont apprécié ces ateliers et certains d’entre eux n’ont pas hésité à revêtir leur tenue de fête. Des ateliers d’art clownesque sont déjà programmés pour la deuxième semaine des vacances.

Après la période hivernale et les contraintes liées à la pandémie, ces moments sont fortement appréciés et apportent du baume au cœur. Nous avons une pensée toute particulière pour les professionnels du spectacle et les intermittents qui, depuis près d’un an, ne peuvent plus travailler dans de bonne conditions et certains d’entre eux ont été contraints d’arrêter leurs activités. La municipalité soutient les artistes et ces initiatives.

Extrait du spectacle

 

Accueil de loisirs
Rue des écoles 29760 Penmarc’h
02 98 58 76 93

Réaménagement des espaces publics du centre Bourg

Croquis de la place du centre bourg – Rue Edmond Michelet

Des travaux d’aménagement du centre Bourg seront réalisés aux alentours du 1er mars 2021 et pour une durée approximative de 3 mois. Une réunion d’informations a été organisée par la municipalité à destination des riverains. Ces travaux s’inscrivent dans la suite de ceux réalisés en 2020, engagés lors de la  précédente mandature.

Dans la continuité de la refonte de l’entrée du Bourg, la municipalité, avec l’appui du bureau d’étude A-MAR Paysage, a programmé des travaux de réhabilitation dont les objectifs sont les suivants :

  • marquer l’entrée de bourg et rendre le quartier plus attractif,
  • sécuriser les accès et ses abords en réalisant un aménagement permettant de réduire la vitesse des automobilistes et en interdisant la circulation aux poids lourds de plus de 3,5 tonnes,
  • faciliter les déplacements des PMR (Personnes à mobilité Réduites),
  • privilégier les mobilités douces,
  • Croquis de la placette au croisement de la rue Edmond Michelet et de la rue François Merrien

    valoriser le patrimoine.

Les travaux consisteront principalement à réduire la largeur de la chaussée et à augmenter la capacité des trottoirs permettant d’améliorer les conditions de sécurité et privilégier les déplacements doux. La signalétique vers le parking de la salle Cap Caval sera repensée, elle offrira une meilleure visibilité aux places de stationnement. La réfection s’articulera autour de l’église Saint Nonna afin valoriser l’édifice et de privilégier la circulation piétonne.

Un aménagement paysager et de convivialité complétera et terminera ce projet.

Infos pratiques

Du 01/03/2021 au 04/06/2021, la portion de la route départementale RD785, entre la mairie et le carrefour avec feux tricolores de la rue François Merrien, sera fermée à la circulation afin de réaliser la deuxième phase des travaux d’aménagement du Bourg.
Les déviations se feront par les rues adjacentes. Un fléchage sera mis en place par l’entreprise chargée des travaux. L’accès sera préservé pour les riverains et les commerces.

 

Visuel à la une : vue aérienne des aménagements du centre Bourg.

 

Mairie de Penmarc’h

02 98 58 60 19

citykomi

Érosion dunaire au Ster, les travaux ont démarré

Vous le savez la situation est urgente, les tempêtes successives depuis le début de l’automne ont endommagé et fragilisé le littoral, plus particulièrement le cordon dunaire de la plage du Ster. Nous sommes plusieurs à l’avoir constaté, la dune a reculé de 5 à 8 mètres par endroit, dont 3 mètres lors de la tempête Justine (30-31 janvier 2021). La municipalité bien consciente de cette problématique met en place des actions pour lutter contre l’érosion.

Depuis ce début février, la première mesure a été de fermer définitivement plusieurs entrées de plage, les moins fréquentées. La seconde mesure a consisté à retirer le bitume de la portion de route menant du camping Le Grand Bleu au centre nautique municipal. Cette opération a été réalisée en interne par les agents des services techniques au moyen d’une raboteuse.

Un apport de sable et de goémon comblera la route et consolidera la dune de manière naturelle. Un aménagement exclusivement pour les mobilités douces a déjà été réalisé. L’accès au centre nautique municipal se fait désormais par la rue Toul ar Ster, celle menant au camping municipal.

La municipalité et les agents envisagent par la suite de végétaliser le site avec des oyats et autres plantes du littoral.

La plage du Ster est un site protégé, classé Natura 2000, dont nous avons tous le devoir de le préserver. Cette politique globale vise à sensibiliser les habitants et les personnes de passage.

 

Mairie de Penmarc’h

02 98 58 60 19

citykomi

Des plages encore trop souillées et polluées, agissons ensemble !

Le mercredi 24 février 2021, la CCPBS (Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud), en partenariat avec la mairie de Penmarc’h, a organisé une collecte de déchets sur la plage de Pors Carn. Les deux collectivités ont souhaité s’associer dans cette démarche.

Depuis le passage de la dernière tempête Justine, les 30 et 31 janvier 2021, la succession de fortes houles et les gros coefficients de marée, nous sommes plusieurs personnes à avoir constaté qu’une quantité importante de déchets s’est échouée sur le littoral et plus particulièrement en Baie d’Audierne.

L’anse de Pors Carn est un réceptacle dans lequel les déchets s’accumulent : chutes de filets de pêche, bouteilles plastiques, morceaux de polystyrène, micro-plastiques… Sous l’effet du vent, ces déchets se répandent sur le haut de plage. Le constat est fait, le littoral ne peut plus être ainsi souillé. La propreté des plages et ses abords est un critère qui préoccupe et sensibilise la municipalité.

Une belle mobilisation

Une vingtaine d’enfants de l’accueil de loisirs ont répondu favorablement à cette initiative. Tout au long de l’année, les animateurs organisent des actions de sensibilisation à l’environnement. Une quarantaine de volontaires, principalement des familles, se sont joints à eux pour participer au ramassage. Le groupe a principalement collecté des micro-déchets, de petites billes de plastique pouvant provenir de différents contenants (emballages, boîtes en plastique…). Les participants étaient accompagnés par Steven Hélias, animateur nature à la CCPBS.

D’autres actions sont menées sur la commune, notamment par le biais de l’association Be Good’N’ride qui a déjà organisé une collecte à Pors Carn le 14 février dernier. L’association a programmé d’autres opérations de nettoyage, tous les premiers week-ends de chaque mois.

Ces initiatives ont pour objectif de rendre les plages plus propres et de sensibiliser le public au sens large. Ces collectes sont une véritable prise de conscience, ces espaces naturels doivent être préservés de toute pollution. À chacun d’entre nous de faire les efforts nécessaires pour réduire considérablement les déchets.

Nous sommes nombreux à connaître les impacts et les enjeux de nos gestes sur notre environnement. Un petit geste pour l’Homme, un grand pas pour notre Planète !

La municipalité et la CCPBS remercient tous les participants.

Photo à la une : les enfants de l’accueil de loisirs s’engagent pour leur environnement.

 

Mairie de Penmarc’h

02 98 58 60 19

citykomi

Conseil municipal des jeunes, appel à candidature

Tu as entre 10 et 17 ans, tu veux t’investir pour ta commune, rejoins-nous ! Créé en 2015 à Penmarc’h, le CMJ (Conseil Municipal des Jeunes) est composé de jeunes de la commune ayant entre 10 et 17 ans, désignés pour deux ans. Il a vocation à les former à la citoyenneté en leur faisant découvrir les mécanismes de l’action publique, à travers la mise en œuvre de projets qu’ils définissent collégialement. La date limite pour déposer les candidatures afin de siéger au sein du prochain conseil municipal des jeunes (2021-2023) est fixée au 26 mars 2021. Le 05 mars prochain, se tiendra une réunion d’information à 18h, en mairie (sous réserve de nouvelles mesures sanitaires empêchant cette réunion). Le bulletin d’inscription sera distribué dans les structures enfance-jeunesse ou à télécharger depuis le site internet de la mairie. Le formulaire, accompagné d’une autorisation parentale, devra être retourné en mairie ou par mail à l’adresse ci-dessous. Le précédent CMJ (2017-2019) avait travaillé sur les aires de jeux installées au Ster et au Bourg, ainsi que sur les itinéraires de découverte du littoral et du patrimoine. En février 2019, les huit jeunes du CMJ de Penmarc’h avaient également fait un voyage à Paris, avec les jeunes du CMJ de Plomeur, afin de visiter le Sénat où ils avaient été accueillis par le sénateur Michel Canévet, puis le Palais de l’Élysée.

Contact : 02 98 58 65 31 (espace jeunes) – cmj@penmarch.fr

Téléchargez le formulaire d’inscription en cliquant ici.

 

Mairie de Penmarc’h

02 98 58 60 19

citykomi

Travaux d’aménagement du Bourg du 24/02/2021 au 04/06/2021

La mairie de Penmarc’h vous informe des travaux en cours ou à venir. Ils concernent la rue Edmond Michelet et la rue François Merrien.

Arrêté de circulation : travaux d’aménagement du Bourg

Du 24/02/2021 au 04/06/2021, la portion de la route départementale RD785, entre la mairie et le carrefour avec feux tricolores de la rue François Merrien, sera fermée à la circulation afin de réaliser la deuxième phase des travaux d’aménagement du Bourg.
Les déviations se feront par les rues adjacentes. Un fléchage sera mis en place par l’entreprise chargée des travaux. L’accès sera préservé pour les riverains et les commerces.

Téléchargez l’arrêté en cliquant ici.

Mairie de Penmarc’h

02 98 58 60 19

citykomi

Aménagement de Kérity, bilan de la consultation

Lancée au début du mois de décembre, la consultation préalable aux aménagements de Kérity a suscité un vif intérêt.

Vous avez été 283 à répondre au questionnaire que la mairie avait diffusé, dont 210 personnes se disant de Kérity, cinquante d’un autre quartier de Penmarc’h et 23 d’une autre commune. À 48% de femmes et 52% d’hommes, on atteint quasiment la parité. La moyenne d’âge des répondants est de 61 ans. La mise en place d’un nouveau plan de circulation à Kérity en 2018 avait suscité de nombreuses protestations. Nous tenions à savoir si, à l’usage, ce plan avait fini par convaincre. Manifestement, ce n’est pas le cas. 58% des répondants sont insatisfaits des conditions de circulation pour les automobilistes, dont 32% qui se disent même « très insatisfaits ». Une personne sur quatre seulement trouve l’organisation actuelle de la circulation automobile satisfaisante (25%). On ne note pas pour autant un refus total de limiter la place de la voiture à Kérity. Une majorité (55%) se déclare favorable à des aménagements qui accorderaient plus de place aux piétons et aux cyclistes quai du général de Gaulle, en supprimant des places de stationnement. 21% ne se prononcent pas sur ce point. Une personne sur quatre (24%) est contre. C’est globalement cohérent avec les réponses à la question qui concerne le stationnement : 20% seulement des répondants disent rencontrer souvent des difficultés pour se garer, proportion qui double en été : 41% des sondés ont du mal à trouver une place en haute saison. Il est évident que les conditions de circulation ne sont pas du tout les mêmes en juillet-août à Kérity. Prévoir des aménagements saisonniers serait une possibilité. D’autres communes balnéaires bretonnes le font déjà. L’idée ne fait pas l’unanimité à Penmarc’h. Un sondé sur trois (34%) est contre, 22% demandent à voir, 43% y seraient favorables.

Les conditions de circulation des piétons à améliorer

Plus inattendu, les conditions de circulation des piétons recueillent des appréciations mitigées : 18% de très insatisfaits, 19% d’insatisfaits ! Les satisfaits sont majoritaires (60%), mais de peu. Les conditions de circulation des vélos recueillent des appréciations encore plus critiques, avec 47% de satisfaits. Douze personnes ont parlé de la dangerosité des pistes cyclables à contresens des voitures dans la rue du Port. 21 personnes ont évoqué la vitesse excessive des voitures à Kérity. C’est à prendre en considération, en gardant toutefois à l’esprit que 262 personnes n’ont pas évoqué le sujet de la vitesse excessive. Dix personnes ont demandé plus de trottoirs (rue Ar Veil, rue de Port de Bouc) ou des trottoirs plus larges. 21 personnes se sont déclarées favorables à ce que la rue du Port revienne en double sens, mais il n’y a pas consensus : six répondants ont exprimé le souhait de garder le sens unique mis en place en 2018 (dont deux qui suggèrent d’en inverser le sens). Par ailleurs, huit personnes demandent des sens uniques dans d’autres rue de Kérity (rue Jules Guesde, Paul Langevin et Estienne d’Orves).

Conclusion

Entre le sens unique et les pistes cyclables dangereuses, la rue du Port ressort comme le point noir de Kérity.

Consultez la synthèse des résultats en cliquant ici.

 

Mairie de Penmarc’h

02 98 58 60 19

citykomi

Nettoyage des déchets, agir collectivement sur le littoral

La CCPBS (Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud) et la ville de Penmarc’h agissent ensemble sur le site de Pors Carn pour faire face aux échouages de déchets apportés notamment lors de la dernière tempête « Justine ». Elles proposent une action collective mercredi 24 février 2021 à 10h pour un chantier de ramassage de déchets, de découverte du site, de ses paysages et de sa biodiversité.

L’anse de Pors Carn au sud de la baie d’Audierne est un réceptacle pour recevoir la houle qui vient de l’ouest apportant toutes sortes de déchets allant des chutes de filets de pêche, aux bouteilles plastiques, en passant par les morceaux de polystyrène et des micro-plastiques. Ces déchets d’échouages se répandent sur le haut de plage et plus particulièrement sur les entrées de plages. De plus le vent peut les répandre un peu partout sur la dune et l’arrière-dune contribuant à diffuser, vers les terres, la pollution venant de la mer.

Des responsabilités complémentaires

La CCPBS a en charge la gestion des espaces naturels protégés du territoire propriété du Conservatoire du Littoral et du Département du Finistère. Sur le site Pors Carn, la CCPBS gère les dunes. La commune de Penmarc’h est, quant à elle, responsable de la partie plage (domaine public maritime). Les déchets ne s’intéressant pas aux limites administratives, une action commune et concertée est programmée entre les deux collectivités.

Une action collective le mercredi 24 février 2021

Steven Hélias, animateur nature à la CCPBS, accueillera toutes les bonnes volontés à 10h au parking de Pors Carn situé face à l’école de Surf Dezert Point. Merci de prévoir une paire de gants solides. Au-delà du chantier, ce sera l’occasion de découvrir le site, le paysage et la biodiversité de la dune. Les enfants de l’accueil de loisirs de Penmarc’h viendront prêter main forte.

Le lendemain ou surlendemain, les services techniques de la CCPBS et de la ville de Penmarc’h interviendront ensemble pour extraire et évacuer une laisse de mer souillée de millions de micro-plastique, afin que celle-ci ne pollue pas de manière durable ce site naturel.

Les espaces naturels sont des joyaux du Pays Bigouden. Chacun peut contribuer au maintien de ses qualités écologiques et paysagères en venant participer au chantier le mercredi 24 février, en gardant une vigilance sur le fait de ne laisser aucun déchet dans la nature ou encore en soutenant des décisions plus générales qui visent à éliminer ou du moins à diminuer les plastiques que nous utilisons dans notre quotidien, comme l’interdiction des objets en plastiques jetables (pailles, verres…).

Infos pratiques

  • Inscriptions obligatoires, renseignements auprès de Steven Hélias, animateur nature de la CCPBS au 07 88 09 14 01.
  • Rdv le mercredi 24 février 2021 au parking de Pors Carn.
  • Prévoir une paire de gants et des vêtements adaptés.

 

www.ccpbs.fr

Penmarc’h, où en sont nos finances ?

La situation reste maîtrisée mais les emprunts contractés par la majorité précédente en fi n de mandat réduisent considérablement la capacité d’investissement de la commune dans les années à venir, selon un audit réalisé par
un cabinet indépendant.

Conformément à nos engagements, nous avons demandé à un cabinet spécialisé (LocalNova) d’examiner la situation financière de Penmarc’h telle qu’elle a évolué de 2014 à aujourd’hui, en esquissant différents scénarios pour les années à venir. Voici les enseignements de cet audit (qui a lui-même coûté 3 000€).

Une situation correcte en apparence…

En 2020, les recettes de gestion de la commune (son budget de fonctionnement) étaient de 6,8 millions d’euros. La dette se montait fi n 2020 à 3,481 millions d’euros. Un chiffre difficile à interpréter dans l’absolu. Pour évaluer
la santé financière d’une commune, l’usage est de mesurer le temps qu’il lui faudrait pour rembourser intégralement sa dette, si elle y consacrait toute son épargne disponible (c’est-à-dire les ressources qui lui restent une
fois payées les dépenses obligatoires, comme les salaires ou le chauffage des écoles). Dans le cas de Penmarc’h, le délai de désendettement serait de trois ans. Il a pratiquement doublé depuis 2017. Le cabinet LocalNova relève
que la majorité précédente a placé la commune sur une trajectoire intenable, que nous allons devoir corriger afin de retrouver des marges de manœuvre.

…Mais des marges de manœuvre qui ont été réduites

Nos prédécesseurs avaient hérité de finances particulièrement saines en 2014. La situation a perduré jusqu’en 2017. Dans les trois années suivantes, en revanche, Penmarc’h a emprunté au total 4,5 millions d’euros ! La réfection de la mairie et l’interface ville-port de Saint-Guénolé, entre autres, ont été payées à crédit. Il est normal qu’une collectivité emprunte, mais elle doit le faire avec discernement. Les crédits en question étaient élevés, très rapprochés dans le temps et ils ne préparaient pas l’avenir : la commune devra encore emprunter dans les années qui viennent, afin de cofinancer des travaux inévitables de protection contre la mer. La vigilance s’imposait d’autant plus que les recettes de la commune n’ont pas progressé ces dernières années. Entre 2014 et 2020, elles sont stables à +0,1% de hausse par an, c’est à dire qu’elles diminuent en euros constants, compte
tenu de l’inflation, qui est de 7,4% sur la période. Ces recettes sont constituées essentiellement par les produits des impôts locaux (en légère hausse sur la période 2014-2020) et par les dotations de l’État (en légère baisse).

Moins d’habitants et plus de dettes

Certains emprunts souscrits dans le passé arrivant à échéance entre 2017 et 2020, la dette supportée par les Penmarc’hais a augmenté de 124%, passant de 1,5 million d’euros à 3,481 millions. Exprimée en euros par habitant,
la progression de l’endettement est plus marquée encore (+155% entre 2017 et 2020), car la population penmarc’haise baisse. Nous étions 5 842 habitants en 2014, contre 5 247 habitants en 2019, selon les derniers
chiffres communiqués par l’Insee.

Charges de fonctionnement

Également appelées « dépenses de gestion », elles ont augmenté de 1,3% par an entre 2014 et 2020. La hausse est portée par les dépenses de personnel. Celles-ci représentent 58% des charges de fonctionnement, ce qui est plus que la moyenne des communes de taille comparable (56,3%). C’est un point à améliorer. Ces frais de personnel ont augmenté de 2% par an, en partie sous l’effet des recrutements, en partie sous l’effet des évolutions de carrière propres à la fonction publique territoriale (ce qu’on appelle le « GVT », ou « Glissement Vieillissement Technicité ») qui ne dépendent pas de la mairie.

Les perspectives pour 2021 et au-delà

Les chiffres définitifs ne sont pas encore connus, mais l’année 2020 sera marquée par une baisse exceptionnelle des recettes de gestion due à la crise sanitaire (moins d’entrées au cinéma, aux phares, moins de redevances versées par les commerçants, etc.). On peut espérer un rebond en 2021, mais rien n’est acquis. Nous nous sommes engagés à ne pas augmenter les taux des taxes foncières. Dans les années à venir, le cabinet LocalNova retient comme hypothèse que la commune aura besoin d’investir 1,5 million au minimum chaque année, pour maintenir son niveau d’équipement et entretenir son patrimoine, sans parler des travaux à financer. Notre épargne seule ne permettra pas de le faire. Le délai de désendettement de Penmarc’h va donc augmenter encore.

Consultez l’audit en cliquant ici.

 

Mairie de Penmarc’h

02 98 58 60 19

citykomi

Projet d’expérimentation au Ster

Dans le cadre de la GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et de la Prévention des Inondations), et plus particulièrement pour la sauvegarde du cordon dunaire du Ster, la municipalité a rencontré le 17/02/2021 la Communauté de communes du Pays Bigouden, compétente en matière de GEMAPI sur le territoire et des chercheurs de l’Université de Bretagne Sud spécialisés dans la géomorphologie du littoral. L’objectif de cette rencontre est de travailler sur un projet commun de protection d’une partie du cordon dunaire la plus exposée à l’érosion.

Ce partenariat devrait prochainement aboutir à une convention permettant d’engager une première phase de mesure expérimentale. La municipalité informera la population de l’avancement de ce projet qui devrait voir le jour avant cet été.

 

Mairie de Penmarc’h

02 98 58 60 19

citykomi