Retour sur la cérémonie des voeux

CitoyensSamedi 14 janvier, Raynald Tanter, Maire, accompagné des adjoints et conseillers municipaux, a présenté ses vœux à la population, une cérémonie au cours de laquelle il a dressé un bilan de son mi-mandat et évoqué les projets à venir. Par ailleurs, Raynald Tanter, également Président de la CCPBS, a évoqué les nouvelles compétences de la Communauté de Communes.

À la fin de son discours, M. le Maire a laissé la parole aux jeunes du Conseil Municipal des Jeunes qui ont, à leur tour, parlé de leurs projets.

Pour télécharger le discours de M. le Maire, cliquer ici.

Pour regarder le diaporama projeté lors de la cérémonie, cliquer sur le visuel ci-dessous.

Visuel diapo

Les jeunes du CMJ rencontrent le Maire

Fin décembre M. Le Maire a reçu 7 élus du Conseil Municipal Jeunes afin d’échanger sur ses fonctions et répondre aux différentes questions des jeunes élus. Pendant une heure, les jeunes élus ont posé diverses questions, telles que “pourquoi avez-vous voulu être Maire ?”, “comment sont organisées vos journées ?”, “quels sont vos projets pour 2017 ?”…
Après cet entretien riche en échanges, ils ont mieux compris le rôle et les responsabilités du Maire.
Quelques jours avant, les jeunes élus s’étaient retrouvés lors d’une réunion pour continuer à travailler sur leurs différents projets qui seront présentés lors des vœux de la municipalité le samedi 14 janvier à 11h à la salle Cap Caval.

Patrimoine communal : le tri des archives

Au cours de l’année 2015, Marie-Claire Dupont, adjointe au Maire chargée du patrimoine a sollicité le concours du Centre de Gestion du Finistère pour réaliser des travaux nécessaires de triage, classement et ainsi assurer la bonne conservation des documents dans les locaux de la mairie. Les archives de Penmarc’h sont riches d’un contenu qui s’est accumulé au fil des siècles. Il était donc impératif et urgent de réaliser ces travaux avant que ne débute la réfection de l’hôtel de ville.

Les archives municipales constituent la mémoire collective de notre commune. Elles sont une véritable ressource anthropologique pour les historiens, les chercheurs, les étudiants mais également pour les habitants notamment passionnés de généalogie.

L’élue rappelle que selon l’article 1er de la loi du 3 janvier 1979, confirmé par la loi du 15 juillet 2008, “les archives sont l’ensemble des documents, quelles que soient leur date, leur forme et leur support matériel, produits ou reçus par toute personne physique ou morale, et par tout service ou organisme public ou privé, dans l’exercice de leur activité”. Un parchemin, un dossier papier, un plan, une photographie, un film, un dossier informatisé, un cédérom sont des archives.

Ces travaux ont été effectués sous le contrôle des Archives départementales. Son directeur, Bruno Corre a été reçu en mairie dans le cadre d’une demande de dépôt volontaire et temporaire liée au projet de restructuration des locaux de la mairie. Cette rencontre a donc permis de recueillir les recommandations sur l’aménagement du prochain local dédié aux archives et les règles nécessaires pour garantir leur bonne conservation.

De plus, comme souhaité par Marie-Claire Dupont, la mission d’élimination de certaines archives a pu revêtir un volet social de par la collaboration d’un ESAT (Établissement et Services d’Aide par le Travail) qui emploie des adolescents et adultes handicapés.

Enfin, les agents de l’hôtel de ville ont bénéficié d’une formation spécifique pour le traitement et la bonne gestion des documents traités chaque année. C’est ainsi que cette mission s’est achevée aux termes de 15 mois.

Légende photo de gauche à droite : Jacqueline Nicolas (Responsable des archives communales et intercommunales), Marie-Claire Dupont (1ère adjointe), Farida Thomas (Directrice Générale des Services de la Mairie) et Bruno Corre (Directeur des Archives départementales du Finistère).

Les Penmarc’hais sont invités à recycler leur sapin de Noël

Chaque année, trop de sapins devenus indésirables après les fêtes sont lâchement abandonnés sur les trottoirs ou dans la nature (avec le risque de se voir offrir une amende de 150 euros comme cadeau de nouvelle année ! ).

Une façon intelligente de “recycler” son sapin
Soucieuse de l’environnement et dans le cadre d’un développement durable, la commune de Penmarc’h met en place 2 points d’apports volontaires du 7 au 22 janvier à savoir :
• sur le parking devant “le camping du Grand Bleu” au Ster
• sur le terre-plein, devant Krugen, au bout de la rue Jean Macé, à Saint-Guénolé

L’objectif des services municipaux, associés au Conseil Municipal des Jeunes, est double car le saviez-vous ? les branches des arbres collectés peuvent être précieuses pour la sauvegarde du cordon dunaire. À l’instar de ce qui a déjà été fait notamment en Charente-Maritime sur l’Île de Ré, une expérimentation est envisagée quant à la réutilisation de ce vénérable conifère comme “piège à sable” pour un renforcement de certaines dunes du Ster.

Photo : exemple de réutilisation des sapins

Penmarc’h, classée “Commune touristique”

Après le classement de l’Office de Tourisme en catégorie 2, la municipalité s’est engagée auprès des services de l’État pour faire classer le territoire communal en commune touristique. Par arrêté préfectoral du 2 novembre 2016, Penmarc’h vient d’obtenir ce label pour une durée de 5 ans. C’est une véritable reconnaissance du dynamisme du territoire et un gage de qualité de notre offre touristique. Cette récompense est l’aboutissement d’une forte mobilisation des services de la Mairie, des élus, de l’Office de Tourisme et de l’ensemble de nos partenaires.

344 interventions pour les pompiers en 2016

Samedi 3 décembre, à l’occasion de la traditionnelle fête de la Sainte Barbe, les pompiers volontaires de Penmarc’h se sont réunis à la Maison Pour Tous.

Le centre dénombre actuellement 24 pompiers (21 hommes et 3 femmes) âgés entre 18 et 50 ans. Gaëtan Lambert et Alexi Cladic, les deux nouvelles recrues, complètent l’équipe. Un appel a été lancé pour trouver de nouveaux équipiers.

Cette cérémonie a permis de dresser un bilan de l’année effectuée. Le nombre d’interventions est similaire à celui de l’année dernière. Au total, les pompiers sont intervenus 344 fois : 237 pour secourir des personnes, 31 concernent les incendies, 27 pour les accidents et 49 pour des opérations diverses (sauvetages nautiques…). Les 3/4 des interventions ont eu lieu à Penmarc’h et les autres sur les communes avoisinantes.

Remise de disctinctions

Lors de cette cérémonie, Grégory Viaud et David Geffroy ont été promus respectivement caporal-chef et caporal. Géraldine Bourgoin, chef du centre de secours de Quimper, a remis deux distinctions : l’insigne de chef de centre à Marc Le Rhun, ancien chef du centre de secours de Penmarc’h, et “un insigne chargé de symboles, tels que le commandement, la force, la solidité et la reconnaissance” décerné à Christophe Gloaguen, l’actuel chef du centre.

La médaille de l’union départementale a été remise à Jean-Michel Thierry, pour ses 20 années passées au sein de l’amicale des pompiers de Penmarc’h.

Légende de la photo : le sergent Jean-Michel Thierry, le caporal David Geffroy, le caporal-chef Grégory Viaud, le lieutenant Christophe Gloaguen, le lieutenant Marc Le Rhun, le maire Raynald Tanter et le commandant Géraldine Bourgoin.

Une visite de territoire

Jeudi 1er décembre, Nathalie Sarrabezolles, Présidente du Conseil Départemental a effectué une «visite de territoire» du Pays Bigouden Sud allant de Combrit à Saint-Jean-Trolimon en passant par Penmarc’h et Pont-l’Abbé. Au cours de cette journée, Nathalie Sarrabezolles a notamment rencontré les représentants de l’agence technique de Pont-l’Abbé et les agents du collège Paul Langevin au Guilvinec.

Au cours de la journée, les élus des 2 cantons bigoudens se sont réunis à Penmarc’h et ils se sont entretenus sur plusieurs thèmes, tels que la gestion des ports de pêche et de plaisance de l’Ouest Cornouaille, l’évolution et l’accompagnement des agents… Cette réunion a été l’occasion également pour Raynald Tanter, Président de la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud, d’évoquer la stratégie portuaire dont le schéma a été adopté en mars. D’autres sujets ont été abordés comme le dossier concernant le très haut débit ou encore le contrat de territoire.

Une visite similaire est également envisagée vers le mois de septembre 2017 dans le Haut Pays Bigouden.

Mise en valeur du sentier côtier d’origine

Coopération entre les équipes de la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud et de Penmarc’h pour le balisage du GR34 au Viben. Les services techniques de la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud, les élus et le responsable technique de la commune ont travaillé à la remise en valeur du sentier côtier d’origine. Des panneaux en bois indiquant ce GR seront mis en place prochainement.

Des panneaux pour sensibiliser les pêcheurs à pied

Pêcher intelligent, pêcher durablement !  En respectant les bonnes pratiques de pêche, vous préservez la ressource, le milieu marin et votre sécurité. Chaque pêcheur à pied contribue ainsi à ce que ce plaisir reste accessible à tous et pour longtemps.

La pêche à pied de loisirs est l’une des activités les plus pratiquées sur le littoral français. Une étude effectuée par l’Ifremer et un institut de sondage français (BVA) évalue le nombre d’adeptes à plus de 1,8 millions. En quelques décennies, avec l’essor du tourisme et l’attractivité des littoraux, elle s’est développée fortement. L’engouement de la population pour les littoraux amène de nouvelles populations, un public essentiellement estival et familial, à s’adonner à ce loisir. Le développement de cette pratique nécessite d’être vigilant à ses interactions avec l’environnement pour que ce loisir perdure.

Dans le cadre du projet Life+, huit panneaux d’informations et de sensibilisation ont été mis en place sur notre commune, à proximité des zones de pêche à pied : à la Joie, Saint-Pierre, Kervily, Kérity et au Ster. L’objectif de ces panneaux vise à sensibiliser les pêcheurs à pied avant qu’ils n’accèdent à l’estran. Plusieurs thèmes sont abordés, les panneaux informent sur les tailles réglementaires, les quotas, les périodes de pêche, la consommation des coquillages, les horaires des marées…

Au niveau national, 200 panneaux de ce type ont été posés sur toute la façade Manche-Atlantique. Ils ont été adaptés en fonction des zones géographiques et répertorient les informations propres à chaque site.

Cette opération est soutenue par l’agence des aires marines protégées qui apporte un soutien technique et financier.

Un site classé Natura 2000

Les estrans rocheux de Penmarc’h sont classés en zone Natura 2000. Audrey Olivier, chargée de mission Natura 2000 est mandatée par le comité générale des pêches et des élevages marins de Bretagne, elle a participé à l’élaboration et à la mise en place de ces panneaux.

Légende de la photo : Éric Raphalen, adjoint chargé de l’information et de la communication, Audrey Olivier, chargée de mission Natura 2000, Maurice Le Floc’h, adjoint chargé des affaires économiques et Karine Cosquéric, adjointe chargée du tourisme.