Recyclons nos sapins de Noël

Pour l’heure, il s’agit de bien les décorer. Plus tard, après la magie de Noël à laquelle ils auront largement contribué, ils pourraient bien à nouveau nous combler.

Une façon intelligente de “bien les traiter”

Pour la deuxième année, la commune propose de collecter les sapins des Penmarc’hais.

Elle organise 2 points d’apports volontaires du 8 au 22 janvier

·   Sur le parking devant “le camping du Grand Bleu” au Ster
·   Sur le terre-plein, devant Krugen, au bout de la rue Jean Macé, à St Guénolé

Développement durable et environnement

L’année dernière, une expérimentation, menée avec le conseil municipal des jeunes, consistait à tester une technique de consolidation d’une partie de la dune particulièrement impactée par les grandes marées.
Le procédé mis au point par les services techniques est particulièrement respectueux de l’environnement puisque seul des matériaux naturels sont utilisés. Il suit bien sûr scrupuleusement les préconisations du Conseil Départemental, du Conservatoire du Littoral et de la charte Natura 2000. Les sapins collectés, exempts de flocages, ont été recouverts du sable stocké à l’occasion de nos nettoyages estivaux. Ceci sans aucune tranchée et donc déstructuration du sol.

Qu’en est-il, un an plus tard ?

  • Nous nous apercevons aujourd’hui que le procédé semble porter ses fruits.
  • Le cordon dunaire, fortement arasé à cet endroit, a été partiellement reconstitué.
  • Les sapins recouverts de sables ne sont pas visibles, ce qui laisse supposer qu’ils agissent comme de véritables pièges à sable.

Le développement durable motive de plus en plus les enfants

Économiser l’énergie, limiter et recycler, réduire l’impact des transports, consommer mieux et local sont des préoccupations qui touchent de plus en plus les jeunes et qui donnent lieu à de belles initiatives. Ainsi au cœur des cantines des écoles publiques de la commune, les enfants sont sensibilisés au gaspillage alimentaire et des actions sont mises en place.

Chaque jour les enfants pèsent le récipient contenant les déchets alimentaires et calculent, en retirant la tare, le poids en gramme des déchets. Le résultat est inscrit sur un graphique, la courbe variant en fonction de l’augmentation ou de la diminution du gaspillage. L’équipe d’encadrement et les agents de cuisine interviennent auprès des enfants. Ainsi, autour d’échanges et explications chacun peut comprendre l’évolution de la courbe au fil des jours. L’objectif n’est pas de manger plus pour gaspiller moins, mais de constater, comprendre le phénomène et ses conséquences.

Pour réduire le gaspillage les animateurs mettent en valeur les produits cuisinés issus régulièrement des circuits courts et expliquent l’importance d’acheter des produits de proximité. L’on remarque que les enfants goûtent plus facilement aux plats proposés, font attention à la quantité servie dans l’assiette et comprennent qu’il est préférable de se resservir plutôt que d’avoir les yeux plus gros que le ventre en début de repas.

Certaines démarches volontaristes, comme le tri sélectif, sont en place depuis plusieurs années dans les écoles et les structures d’accueil. D’autres actions « éco gestes » simples, ayant au niveau local un réel impact, vont se réaliser tout au long de l’année (distribution et utilisation des déchets, l’eau, la biodiversité…).

Le port de St Guénolé, l’élément moteur et fédérateur du dynamisme économique

A l’intersection de la rue de la Joie et de la rue Pierre Sémard

Pendant la cérémonie des vœux, Raynald Tanter a présenté les premières esquisses du projet interface ville-port qui fera l’objet d’une concertation avec les riverains et professionnels dans les prochaines semaines. “Ce projet hautement structurant pour notre commune, relève d’un objectif principal : conforter notre espace portuaire et son environnement dans sa fonction de pôle économique…” a-t-il précisé.

“Des entreprises investissent dans notre commune, c’est un signe de confiance en l’avenir de notre territoire”, a-t-il commenté. Il a présenté le port de pêche de St Guénolé comme le fer de lance de l’économie locale :  “Le port est en capacité de se développer comme l’indique le tonnage. 12 000 tonnes débarquées en hausse, soit une hausse de 29 % et +18,5 % en valeur pour un chiffre d’affaires de 19 M€.

L’arrivée de quelques nouveaux bateaux et la mise en place progressive du système de la vente unique pourraient contribuer à pérenniser cette avancée positive. Cette année,  le projet de l’aménagement de l’interface ville-port à St Guénolé devrait débuter (1,5 M€). Un projet structurant “qui relève d’un objectif principal : conforter notre espace portuaire et son environnement dans sa fonction de pôle économique et d’attractivité commerciale et touristique”. Des réunions publiques seront organisées pour présenter le projet.

Les nouveaux aménagements près de la place du marché

 

20ème anniversaire du jumelage Penmarc’h/Schierling : retour sur le séjour en Bavière (9-16 décembre)

Raynald Tanter, maire de Penmarc’h, offre une plaque commémorative à Christian Kiendl, maire de Schierling

Après avoir reçu nos amis bavarois sur notre commune en juin dernier dans le cadre de la célébration du 20ème anniversaire du partenariat entre nos deux communes. Une délégation penmarc’haise d’une cinquantaine de personnes s’est, à son tour, rendue à Schierling du 9 au 16 décembre dernier.

Un programme extrêmement intense, riche et varié a été concocté par le comité de jumelage de Schierling. Un programme qui a permis de mieux découvrir le caractère exceptionnel de la région où l’histoire, les traditions et la modernité vont de pairs. De plus, à cela s’est ajoutée l’ambiance toute particulière liée à la période de l’Avent, et notamment par la présence de marchés de Noël, tous plus beaux les uns que les autres. Cerise sur le gâteau, la neige est venue donner de sa superbe pour parfaire cette impression recherchée d’un véritable dépaysement.

De très nombreuses visites ont été organisées comme celle d’une mine de pierre à bijoux, celles guidées de la commune de Schierling, des villes de Landshut et de Regensburg (Ratisbonne), mais aussi celles des usines Holmer (machines agricoles), Baumex (bois de synthèse) ou encore l’impressionnante unité de production de voitures BMW à Neutraubling. Le déplacement surprise au château de Linderhof, ayant appartenu à Louis II de Bavière, impressionnant par la richesse de ses aménagements intérieurs fut un moment fort de ce séjour. Tout comme le fut le feu d’artifice offert par la Municipalité de Schierling à l’issue de la réception officielle par le Maire et tiré symboliquement depuis le champ de la bataille d’Eggmühl.

Les discours officiels prononcés à cette occasion par Christian Kiendl, Maire de Schierling et par Raynald Tanter, Maire de Penmarc’h, tout comme les propos tenus par les présidentes des deux comités, Colienne Van Innis et Florine Le Pape, lors de la soirée conviviale organisée par les bénévoles de l’association bavaroise, ont rappelé la force et la vitalité des liens d’amitié scellés entre les deux populations depuis la création du jumelage en 1997 ainsi que l’absolue nécessité de continuer à œuvrer ensemble afin de les conforter pour les générations futures, mais aussi pour contribuer à notre petite échelle un idéal démocratique européen.

Comme il se doit, des échanges de cadeaux à forte valeur symbolique ont été échangé lors de ces rencontres officielles.

Le départ de Schierling, pour le retour, fut une nouvelle fois un grand moment d’émotion confirmant, si besoin, que l’amitié entre les personnes de nos deux communes n’est pas un vain mot. Loin s’en faut.

Cliquez sur le visuel pou télécharger le discours

Enherbement des cimetières : silence ça pousse

Article publié dans le Pen’Mag en juillet 2017. Cliquez sur le visuel pour le consulter.

Nous évoquions au sein du Pen’Mag de juillet 2017 la volonté de la municipalité d’enherber nos cimetières. Quelques mois après le début de la démarche, la pousse des graines sélectionnées a très bien débutée et donne entière satisfaction. Si elle stagne naturellement en hiver, elle reprendra avec vigueur dès les beaux jours.

Cinéma Eckmühl : qui sera le 40 000ème visiteur ?

Le compte à rebours a débuté… qui sera le 40 000ème visiteur au Cinéma Eckmühl ? Jusqu’à 1 an de cinéma à gagner.

A 62 ans, le Cinéma Eckmühl est dans une forme resplendissante, en témoignent les 40 000 entrées qu’il devrait enregistrer prochainement. Alors pour vous remercier, et vous motiver à ne pas nous laisser tomber si près du but, un grand jeu est organisé : un an de cinéma sera offert à celui qui achètera le 40 000ème billet de l’année. C’est pas beau ça ?
Et comme c’est (presque) Noël, nous offrons aussi 2 entrées au 37 000ème spectateur, 5 au 38 000ème et 10 entrées au 39 000ème ! Alors n’hésitez plus, venez tenter votre chance !

Voici quelques suggestions de films qui feront peut-être de vous l’heureux élu, cliquez ici pour découvrir la programmation en cours.

Festival Feux Croisés

Un bonheur n’arrivant jamais seul, nous sommes heureux de vous annoncer la venue de Laurent Cantet les 12,13 et 14 janvier prochain. Un an après Arnaud Desplechin, le réalisateur, notamment, de “Entre les Murs” (Palme d’Or 2008), “Ressources Humaines” (2000), ou du très récent “L’Atelier” (2017), nous fera le bonheur de sa présence à Kérity trois jours durant pour nous raconter son cinéma et rencontrer le public de l’Eckmühl.

Les illuminations de Noël victimes d’obscures intentions

Rond-point de la zone de Prat Gouzien

La situation géographique de la commune, particulièrement soumise aux intempéries, et son urbanisation très dispersée font qu’il n’a jamais été aisé de décorer Penmarc’h pendant les fêtes de Noël. Néanmoins, depuis plusieurs années, les agents communaux et la municipalité collaborent étroitement afin de proposer aux habitants et aux visiteurs des décorations agréables. Ces fêtes de fin d’année 2017 ne font pas exception et les deux ronds-points d’entrée de ville ont été particulièrement soignés. Mention spéciale à celui de Gouesnac’h qui a, semble-t-il, enchanté un certain nombre de personnes dont les conseillers communautaires du Pays Bigouden Sud réunis à la salle Cap Caval, le jeudi 7 décembre.

Malheureusement notre commune est, elle aussi, bien souvent le théâtre de cette guerre ancestrale que se livrent le Bien et le Mal. Dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre, par la main d’un pathétique voleur, c’est l’obscurité qui a triomphé. Prenant son “courage” à deux mains, il a jailli des ténèbres et enlevé l’un des sapins éclairés installés sur le rond-point de Gouesnach. Même les forces du mal ont leur héros de pacotille !

Si l’on ne peut qu’être honoré de l’intérêt que suscitait la décoration chez notre bûcheron indélicat et que l’on imagine que cet élément sera du plus bel effet dans son salon, on ne peut s’empêcher de penser qu’il serait plus à sa place dans le reflet des yeux des petits Penmarc’hais émerveillés par la magie de Noël.

Alors voleur, avez-vous l’esprit de Noël ?

Photo à la une : illuminations au rond-point de Gouesnach

PLU – Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD)

Dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU), le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) a été présenté et débattu en conseil municipal le 10 novembre 2017 puis en réunion publique de concertation le 5 décembre 2017.
Le PADD est un document pivot du Plan Local d’Urbanisme (PLU) puisqu’il exprime le projet de la municipalité pour le développement urbain, économique, social et environnemental de la commune dans les années à venir.
Dans le cadre du processus de concertation, vous pouvez consulter les documents suivants :
– Le PADD, document débattu en conseil municipal du 10 novembre,
– Le débat et les questions lors du conseil municipal du 10 novembre 2017,
– La délibération du conseil municipal du 10 novembre 2017,
– Le compte-rendu de la réunion publique, diaporama diffusé lors de la réunion publique du 5 décembre 2017.
Un registre de concertation est à votre disposition à l’accueil de l’Hôtel de Ville si vous souhaitez faire des remarques.

Les documents, au format PDF, sont à télécharger en cliquant sur les liens.

Photo à la une : Raynald Tanter, maire, Maurice Le Floch et Nathalie Poulard, adjoints, Catherine Briand, du cabinet Geolitt et Farida Thomas, directrice générale des services de la ville

Dernière cérémonie de la Sainte Barbe pour le Centre de Secours de Penmarc’h

Samedi 25 novembre, à l’occasion de la traditionnelle fête de la Sainte Barbe, les pompiers volontaires de Penmarc’h se sont réunis à la Maison Pour Tous.

Raynald Tanter, Maire, a rendu hommage aux 121 sapeurs-pompiers volontaires qui se sont succédé depuis 1933. Certains nous ont quittés, d’autres profitent d’une retraite pleinement méritée. Quant à ceux qui exercent toujours, ils s’apprêtent à rejoindre le Centre Intercommunal de Secours à Plomeur. En effet, ce futur regroupement des trois centres du Guilvinec, Penmarc’h et Plomeur, bien que nécessaire, acte la fin du centre de secours de notre commune. Il s’agissait donc de la dernière Sainte Barbe célébrée à Penmarc’h. Cela n’a pas manqué de rendre la cérémonie émouvante, car comme l’a évoqué avec nostalgie Raynald Tanter “c’est une page de l’histoire communale qui se tourne”. Le chantier du nouvel équipement, basé à Pendreff, a déjà débuté et la fin des travaux est prévue pour la fin de l’année 2018.

Remise de distinctions

À l’issue de la cérémonie, Solène Bourhis a été nommée 1ère classe et a reçu la fourragère. Christophe Lorrain et Ali Ramadani ont été promus respectivement Caporal et Caporal Chef, Romain Le Pemp, Sergent Chef et Steven Le Du, adjudant.

Photo à la une : Christophe Gloaguen, chef du centre de Penmarc’h, Raynald Tanter, Maire, Nathalie Tanneau, Conseillère Départementale et Conseillère d’Administration du SDIS et les sapeurs-pompiers volontaires.

Télécharger le discours de la cérémonie, en cliquant sur le visuel ci-dessous.

L’urbanisme au cœur d’une réunion publique sur le PADD : mardi 5 décembre

La municipalité invite les administrés à la réunion publique de présentation de son projet de Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), le mardi 5 décembre à 20h30, salle Cap Caval. Cette concertation sera un moment d’information, d’échange et de réflexion visant l’intérêt général de la commune. La participation de chacun sera donc la bienvenue.
Les élus exposeront le projet d’urbanisme de la commune pour les années à venir. Il définit les orientations générales, les politiques d’aménagement, d’urbanisme, de paysage, d’architecture, de protection des espaces naturels et agricoles de la commune.
Il s’agit donc de maîtriser et diversifier le développement urbain avec une gestion économe de l’espace, sans négliger la valorisation et la protection du patrimoine bâti mais aussi paysager de la commune, le tout en encourageant une économie diversifiée garante de l’attractivité du territoire.
Seront pris en compte l’évolution démographique, les différents enjeux économiques, patrimoniaux et environnementaux. Ce document sera ensuite présenté aux services de l’État et aux différents acteurs du territoire.